Changer d'édition

La Ville pose des limites à ses tests à cinq euros
Luxembourg 2 min. 29.10.2021
Régime CovidCheck

La Ville pose des limites à ses tests à cinq euros

Annoncée fin octobre, la mise en place de bons à cinq euros pour tous les citoyens sera limitée à «cinq par personne et jusqu'à fin décembre», assure Serge Wilmes.
Régime CovidCheck

La Ville pose des limites à ses tests à cinq euros

Annoncée fin octobre, la mise en place de bons à cinq euros pour tous les citoyens sera limitée à «cinq par personne et jusqu'à fin décembre», assure Serge Wilmes.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 29.10.2021
Régime CovidCheck

La Ville pose des limites à ses tests à cinq euros

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Trois jours avant l'entrée en vigueur du nouveau régime CovidCheck, Serge Wilmes, premier échevin de la capitale, indique que les bons mis à disposition de tous au prix de cinq euros ne seront pas distribués de manière illimitée. Aussi bien en termes de durée que de quota individuel.

En annonçant la semaine dernière la mise à disposition de bons pour des tests certifiés, la Ville de Luxembourg a suscité pas mal d'interrogations. Car si Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la capitale, avait indiqué que tout citoyen - résidents luxembourgeois ou non résidents - pourra acheter ces bons pour cinq euros, elle s'était bien gardée de détailler la mise en place concrète de la mesure. Vendredi, trois jours avant l'entrée en vigueur de la mesure, le voile se lève enfin.


Illustration,  large scale testing, neue Herangehensweise, nouvelle formule, Tesz-Zenter, Covid-19, Corona, Test Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
La Ville proposera des tests certifiés à cinq euros
Lydie Polfer annonce ce mercredi un dispositif à moindre coût pour se faire tester à partir du 1er novembre. Une mesure mise en place par la capitale pour anticiper la mise en place du futur régime CovidCheck.

«Comme pour les bons gratuits qui avaient été mis à disposition, ces nouveaux bons s'adresseront à tout le monde mais seront limités à cinq par personne et l'opération durera jusqu'à la fin du mois de décembre», indique vendredi Serge Wilmes (CSV). Soit au-delà de la date de durée de l'actuelle loi covid, en vigueur jusqu'au 18 décembre prochain. Mise en place depuis ce vendredi, la distribution de ces bons semble moins stricte qu'annoncé par le premier échevin, puisque les personnels de la mairie applique une limite de cinq par jour.

Photo: Luxemburger Wort

Interrogé sur la possibilité de mettre en place une distribution nominative, Serge Wilmes indique «ne pas être certain que nos services prendront le nom des personnes qui viendront acheter ces bons, règlement RGPD oblige». En clair, la limitation du nombre de bons voulue par la Ville se révèle n'être que théorique. 

Ce qui pourrait amener certains à avoir recours à ce dispositif pour contourner les règles imaginées par le gouvernement pour accélérer la campagne de vaccination. Pour mémoire, à compter du 1er novembre, entreprises et administrations publiques pourront instaurer un accès limité à tout ou partie de leurs locaux aux personnes non vaccinées dans l'incapacité de garantir leur état sanitaire par un test certifié payant.

Une mesure à laquelle s'opposent fermement les syndicats qui dénoncent depuis des semaines «l'irresponsabilité du gouvernement» et «son incapacité à gérer ce dossier». Au cœur de la grogne, la décision de l'exécutif de laisser le choix aux chefs d'entreprise et d'administration d'instaurer ou non le nouveau régime CovidCheck. A ce jour, seule une partie des principaux employeurs ont officiellement pris position et le flou demeure en ce qui concerne les PME et les TPE. Selon les chiffres du ministère de la Santé, le nombre de vaccinations est passé de 7.000 à 10.500 doses injectées la semaine passée et les nouvelles infections ne se font pas sur le lieu de travail.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Contrôle des salariés et des fonctionnaires
Face à un gouvernement qui ne précise pas les modalités d'usage du contrôle covid en milieu professionnel, OGBL, LCGB et CGFP maintiennent leur menace d'action en justice et de mouvement de protestation.
Si le nouveau régime CovidCheck entrera en vigueur le 1er novembre prochain, la ministre de la Santé annonce ce mercredi que des bons pour des tests PCR gratuits seront distribués aux résidents se faisant injecter une première dose avant le 10 novembre.
Lokales,Centre Hamilius ,Lafayette. Aldringen,Grand-Rue. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
A moins d'une semaine de l'entrée en vigueur des nouvelles règles sanitaires qui prévoient la possibilité de ne pas laisser l'accès libre aux personnes non vaccinées sur leur lieu de travail, les négociations se poursuivent. Sans avancée concrète à ce jour.
Wi , Covid Check im Betrieb , Foto:Guy Jallay / Luxemburger Wort
Lydie Polfer annonce ce mercredi un dispositif à moindre coût pour se faire tester à partir du 1er novembre. Une mesure mise en place par la capitale pour anticiper la mise en place du futur régime CovidCheck.
Illustration,  large scale testing, neue Herangehensweise, nouvelle formule, Tesz-Zenter, Covid-19, Corona, Test Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Alors que la nouvelle version de la loi covid, en vigueur depuis le 15 septembre, rend payants les examens pour les personnes non vaccinées, le gouvernement annonce ce vendredi que quelque 43.300 résidents ne pouvant pas se faire vacciner recevront des bons.
Lokales, Politik,  Corona Virus Covid-19, Large Scale  Testing, Corona Test, Teststation Hollerich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort