Changer d'édition

La vigilance reste de mise dans les maisons de retraite
Luxembourg 3 min. 23.07.2020 Cet article est archivé

La vigilance reste de mise dans les maisons de retraite

Onze cas de contamination au covid-19 sont actuellement recensés au Luxembourg

La vigilance reste de mise dans les maisons de retraite

Onze cas de contamination au covid-19 sont actuellement recensés au Luxembourg
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 23.07.2020 Cet article est archivé

La vigilance reste de mise dans les maisons de retraite

En dépit de la hausse du nombre des infections depuis fin juin, le gouvernement n'a pas imposé de nouvelles restrictions au secteur des soins et du logement des personnes âgées. Onze contaminations y sont actuellement constatées, tandis que 13 employés sont aujourd'hui placés en quarantaine.

(JFC, avec Rosa Clemente) - Après les restrictions drastiques imposées au début de la crise, les mesures liées au coronavirus dans les maisons de retraite et de soins pour personnes âgées ont été progressivement assouplies au cours des deux derniers mois. Or, bien que les directives du gouvernement doivent toujours être suivies, la décision sur l'organisation et le fonctionnement d'un établissement reste du ressort de sa direction.

Ainsi, les droits de visite et de sortie restent en vigueur. «Mais cela peut bien sûr changer à tout moment», indique Netty Klein, secrétaire générale de Copas, l'organisation faîtière des maisons de retraite et de soins. Elle insiste sur «le bon sens, la discipline et la responsabilité personnelle» de chacun. Pour elle, «les proches devraient réfléchir à deux fois avant de rendre visite à leurs parents ou grands-parents, ou se demander s'ils n'ont pas eu un comportement à risque dans les jours précédents».

Il est difficile pour les résidents de se conformer aux gestes barrières

Selon Nathalie Hanck, responsable du service clientèle et chargée de communication chez Servior, l'isolement reste le moyen le plus efficace pour prévenir la propagation du virus. «Chaque établissement décide lui-même - en fonction de la structure du bâtiment et de l'état des seniors - de la meilleure façon de protéger ses résidents», confirme-t-elle. Avant de préciser qu'à l'heure actuelle, «neuf résidents d'une structure ont été testés positifs». Ainsi, les visites et les sorties ne sont temporairement plus autorisées dans cet établissement. «Les résidents y sont complètement isolés du monde extérieur.»

Sur les 15 résidences appartenant au groupe Servior, c'est la seule qui soit actuellement touchée par le virus. «Et c'est une maison dans laquelle il n'y a pas eu un seul cas dans les premiers mois de la crise!», précise la responsable. Si «on ne sait pas encore à 100% comment les infections ont pu se produire», le plus vraisemblable reste qu'«un résident aurait été infecté lors d'une visite avant d'ensuite transmettre sans le savoir et de manière totalement involontaire le virus à huit autres résidents du foyer». L'établissement en question accueille des personnes souffrant de démence, et selon Nathalie Hanck, «il est difficile pour les résidents de se conformer aux gestes barrières».

Une population fragile

Outre ces neuf cas, deux autres résidents de deux autres maisons de retraite ont contracté le covid-19 au Luxembourg. Soit onze contaminations au total pour la semaine du 13 au 19 juillet, un chiffre confirmé mercredi par Corinne Cahen (DP), la ministre de la Famille en commission parlementaire. La ministre ajoute que 13 employés de maisons de retraite et de soins sont actuellement placés en quarantaine, et que six personnes prises en charge par le service d'urgence Hëllef doheem ont également été testées positives.

Pour rappel, selon les statistiques du ministère de la Santé, 97% des 111 personnes décédées en raison du coronavirus au Luxembourg étaient âgées de plus de 60 ans. En outre, 52% des patients traités dans les hôpitaux appartiennent à cette catégorie d'âge, ainsi que 58% des patients traités en soins intensifs.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Diagnostiqué positif au virus, Jacques Woeffler, 70 ans, est resté 35 jours dans le coma. Réveillé de ce long cauchemar, il raconte son parcours, loin de ses proches, pour retrouver sa vie d'avant.
Jacques Woeffler ist 70 Jahre alt und hatte bereits einige Vorerkrankungen. Mitte März wurde bei ihm eine Infizierung mit dem Corona-Virus festgestellt. Der Mann aus Düdelingen lag daraufhin 35 Tage im Koma auf der Intensivstation. Nach insgesamt sieben Wochen im Rehazenter darf er nun bald wieder nach Hause.
Comme annoncé, le test de dépistage au covid-19 est en cours dans les maisons de soins au Luxembourg. Jusqu'ici révèle la ministre de la Santé, un peu plus de 1.500 pensionnaires et plus de 2.700 salariés ont déjà été testés. Très peu étaient positifs.
La ministre de la Famille et de l'Intégration a annoncé l'assouplissement des mesures au sein des structures d'accueil pour personnes âgées. Le but premier est bien de mettre à nouveau en place des contacts humains pour les besoins des résidents et de leurs familles.
Residents of the elderly home Pannesheydt listen to musicians during a mini-concert in Montzen on April 26, 2020 on the sixth week of confinement in the ongoing coronavirus crisis. - The government has announced a phased plan to attempt an exit from the lockdown situation in the country, continuing to avoid the spread of Covid-19. (Photo by BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT
La situation dans les maisons de retraite et de soins est sous contrôle estime ce jeudi Corinne Cahen (DP). La ministre de la Famille et de l'Intégration a toutefois révélé que 99 cas de covid-19 étaient recensés dans ces établissements.
A French first aid worker from the Protection Civile Paris Seine, wearing personal protection equipment (PPE) puts an oxygen mask on the face of a man suspected of being infected with the novel coronavirus at his home in Paris on April 8, 2020 on the twenty-third day of a lockdown in France to stop the spread of the COVID-19. - France has been on lockdown since March 17 in a bid to limit the contagion caused by the novel coronavirus. (Photo by Lucas BARIOULET / AFP)
Les structures d'hébergement affichent toutes occupées au Luxembourg et les listes d'attente s'allongent. Chaque mois, quasiment un nouveau projet de construction arrive au ministère de la Famille. Mais tous ne verront pas le jour.
Pflegeheim Servior Baustelle, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort