Changer d'édition

La vie redémarre, la circulation aussi...
Luxembourg 4 min. 18.06.2020

La vie redémarre, la circulation aussi...

Avantage actuel : les bouchons se forment certes toujours, mais ils se résorbent plus vite.

La vie redémarre, la circulation aussi...

Avantage actuel : les bouchons se forment certes toujours, mais ils se résorbent plus vite.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 4 min. 18.06.2020

La vie redémarre, la circulation aussi...

Alors que l'activité reprend dans le pays, les axes de circulation retrouvent leur flux de circulation. Mais à analyser les chiffres de suivi des possesseurs de mobile, les anciennes habitudes de trajet sont loin d'avoir toutes été retrouvées. Et cela au bénéfice des crochets par les espaces verts et la campagne.

(pj avec Jacques Ganser) Il fallait s'y attendre. A mesure que les règles de confinement se lèvent ou les modalités de télétravail se resserrent, le trafic routier reprend sa place. Mais il reste encore de la marge avant d'atteindre les bouchons d'avant le covid-19. Ainsi que les Ponts et Chaussées indiquent que les points de congestion classiques du réseau de transport sont actuellement encore désamorcés : cela vaut aussi bien pour la route d'accès au Kirchberg, le rond-point Gluck, le tunnel de Howald, mais aussi pour Helfenterbrück ou les carrefours autoroutiers de Cessange et l'arrivée ou la sortie de Gasperich.    

Mais le porte-parole de l'Administration des Ponts et Chaussées, Ralph Di Marco, constate également qu'aux heures de pointe, la densité du trafic n'est plus aussi extrême qu'avant la crise, et elle s'aplanit aussi plus rapidement. D'après les systèmes de mesure automatique du trafic, les autoroutes A3 et A4 auraient ainsi à nouveau atteint 100% du flux habituel, l'A7 95%, l'A6 90% et l'A13 entre 85 et 90% de sa densité de trafic antérieure. Par rapport à la mi-mars, les routes nationales sont, elles, à nouveau utilisées à 80% de leur capacité. 

Cette réalité se traduit également dans les chiffres sur les déplacements de population sortis par Google. Les premiers relevés indiquaient ainsi qu'avec les restrictions initiales, les déplacements avaient considérablement diminué. Ainsi, l'entreprise avait perçu que les achats et les activités de loisirs avaient chuté de 90% par rapport à la normale. Les déplacements domicile-travail avaient quant à eux baissé de 78%. 

Entre-temps, la situation a encore changé. Selon les derniers chiffres révélés par Google le 15 juin, le niveau de circulation vers le lieu de travail reste toujours bien inférieur à celui d'avant la crise. A moins 33 %, mais la tendance va crescendo. De grands noms de la Place financière et beaucoup d'institutions européennes sont encore déserts, et nombreuses restent les sociétés à encourager le télétravail, ce qui expliquerait que le chiffre reste bas.

Au niveau de la fréquentation des transports en commun (tram, bus, rail), le suivi des abonnés Androïd permet aussi de constater une baisse de la fréquentation générale des trams, bus et liaisons ferroviaires. Cette fois, on parle d'une diminution de l'ordre de 32%. Même si le ministre des Transports se veut optimiste sur le sujet, la peur d'une infection dans ces modes de déplacement collectif joue un grand rôle dans la désaffection actuelle du public. Et cela malgré la gratuité des transports publics en vigueur juste avant le déclenchement de l'épidémie.


Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux
Marc Neu se félicite du plan de relance proposé par le ministre du Tourisme. Mais le chargé de direction du parc de loisirs et zoologique attend surtout le feu vert des autorités pour rouvrir ses portes au public. Mais pas avant quelques semaines.

En revanche, les trajets vers la petite épicerie du coin connaissent moins de baisse. Juste un peu moins de 7% par rapport aux habitudes constatées jusque-là. En revanche, le chemin du restaurant, des galeries commerciales ou des salles de cinéma (rouvertes depuis le 17 mai) et d'autres activités de loisirs reste bien en deçà de la fréquentation habituellement enregistrée (moins de 24%).


entre Mamer et Kopstal : Alles op de velo. Photo Charles Caratini
Le succès du vélo ne se dégonfle pas
De mémoire de cyclistes, jamais Luxembourg n'a connu autant de pédaleurs. La tendance avait débuté alors que le confinement n'était pas encore aussi allégé et fait son chemin depuis.

A contrario, la tendance haussière est à mettre au crédit des allers-retours vers les parcs, espaces verts et autres réserves naturelles. Visiblement, être restés confinés chez soi a donné des envies de bouffée d'air. Ainsi, ces sites enregistrent une augmentation d'attraction de 48%. Avec une reprise de fréquentation très nette surtout fin mai et début juin.

Les prochains chiffres devraient confirmer ce "retour à la nature", ce retour au local. Le probable développement des sorties à vélo poussant les familles à se retrouver plus vers des destinations de proximité et "au vert".

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Deux millions de billets de TER à moins de 10 euros
La SNCF et les régions vont lancer une vaste opération promotionnelle pour relancer les trains régionaux en juillet et août. Des petits prix, un passe jeune et la reconnaissance des abonnements annuels dans toutes les autres régions sont prévus.
Desk, Zug, Bahnhof, CFL, Öffentlicher Transport, TER, Streik, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les grosses cylindrées dans le collimateur
Le déconfinement a marqué la reprise de la circulation routière au grand dam de tous ceux qui avaient pris goût au calme. Avec les beaux jours, les motos sillonnent à nouveau le pays et la police veille à ce que les deux-roues ne crachent pas trop de décibels.
Biken macht Spass. Aber muss der Lärm sein?
Plus de 9.000 aides pour l'achat de vélo électrique
Avant même que l'Etat ne vienne doubler le montant de ses primes, les adeptes du pédalage assisté avaient déjà trouvé le bon filon. Pour 2019, ce sont ainsi 1,64 million d'euros de soutiens qui ont été accordés.
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
Le succès du vélo ne se dégonfle pas
De mémoire de cyclistes, jamais Luxembourg n'a connu autant de pédaleurs. La tendance avait débuté alors que le confinement n'était pas encore aussi allégé et fait son chemin depuis.
entre Mamer et Kopstal : Alles op de velo. Photo Charles Caratini
La question que chaque voyageur se pose...
Le covid-19 s'est-il installé avant vous dans le tram, bus et wagons? En tout cas, pour limiter le risque de contamination, ces moyens de transport sont bien désinfectés au quotidien. Le ministre de la Mobilité, François Bausch, vient de détailler les mesures d'hygiène mises en place.
A worker wearing a protective suit and mask, disinfects a tramway at the Solea transport depot in Mulhouse, eastern France, on May 20, 2020, as France eases lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 pandemic, caused by the novel coronavirus. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)