Changer d'édition

La vente de tabac pèse un milliard dans le budget de l'État
Luxembourg 4 min. 25.11.2022
Finances publiques

La vente de tabac pèse un milliard dans le budget de l'État

En 2022, la vente de cigarettes devrait atteindre les quatre milliards d'unités, soit l'équivalent d'un paquet par jour et par résident luxembourgeois.
Finances publiques

La vente de tabac pèse un milliard dans le budget de l'État

En 2022, la vente de cigarettes devrait atteindre les quatre milliards d'unités, soit l'équivalent d'un paquet par jour et par résident luxembourgeois.
Photo: Archives LW
Luxembourg 4 min. 25.11.2022
Finances publiques

La vente de tabac pèse un milliard dans le budget de l'État

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Devant la Chambre des députés, Yuriko Backes (DP) a dressé le bilan des recettes de l'État liées à la vente de tabac face à des parlementaires plus ou moins favorables à une hausse des tarifs.

Un seul paquet, mais quatre tarifs bien distincts. 7,5 euros en Belgique, dix centimes de plus en Allemagne, et jusqu'à 10,5 euros en France, les vingt cigarettes d'une célèbre marque brandies par le député CSV Gilles Roth devant la Chambre ce jeudi 24 novembre sont vendues à 5,5 euros au Luxembourg. 


En France, le prix des cigarettes va augmenter avec l'inflation
Cette augmentation pourrait se chiffrer aux alentours de 70 centimes par paquet, ont révélé les Echos.

Si les prix du tabac ont également gonflé au Grand-Duché, dont la dernière augmentation date du mois de février, la hausse reste modérée par rapport à celles pratiquées par les voisins directs du pays. «Les prix ont beaucoup plus augmenté à l'étranger qu'au Grand-Duché, ces dix dernières années», a affirmé le député.

De quoi pousser le parlementaire à se positionner en faveur d'une hausse du prix de vente des cigarettes. «En augmentant d'un euro le paquet, le Luxembourg restera toujours attractif», a ainsi souligné le coprésident de la fraction CSV.

Un record de vente

Alors qu'elle permettrait évidemment de réduire la différence avec ses voisins, cette hausse serait également l'occasion pour l'État de voir ses recettes gonfler. Présente devant les parlementaires, la ministre des Finances, Yuriko Backes (DP) a pour sa part dressé le bilan de ces recettes, estimées à 1,075 milliard d'euros en 2022, soit 5% des recettes de l'État. «Ce n’est pas un secret que les accises constituent des revenus importants, c'est une réalité historique», a déclaré le membre du gouvernement.


Plus de 100.000 Luxembourgeois fument tous les jours
Le Luxembourg compte de plus en plus de fumeurs. De quoi inquiéter Lucienne Thommes, directrice de la Fondation Cancer, qui revendique davantage de prévention afin d'éviter une «catastrophe sanitaire».

Une réalité historique qui devient néanmoins un peu plus prégnante au fil des années, les ventes de cigarettes devant s'élever à quatre milliards en 2022 selon le directeur de l'administration de l'Enregistrement, contre 3,6 milliards l'an dernier. À ces cigarettes, il convient d'ajouter 4.950 tonnes de tabac en vrac, de quoi constituer le record de vente de ces 20 dernières années.

Alors qu'elle se situait aux alentours des 34% en 2012 selon Gilles Roth, la différence des tarifs pratiqués entre la France et le Luxembourg atteint aujourd'hui 91%. Un écart qui ne peut qu'inciter le trafic, comme la contrebande ou le blanchiment, ce qu'a reconnu le directeur de l'administration de l'Enregistrement devant les parlementaires réunis en commission.

C'est un sujet qui a des réalités économiques et sociales que l'on ne peut ignorer.

Yuriko Backes, ministre des Finances

«Faut-il réduire ce différentiel, comme le Luxembourg l'a fait pour les prix des carburants?», a alors lancé Gilles Roth. Le sujet a été qualifié de «difficile», d'emblée par la ministre, en raison du problème majeur de santé publique que cause la consommation de tabac. Yuriko Backes a poursuivi en indiquant que le niveau de taxation «augmente de manière régulière», avant d'assurer que l'exécutif maintiendrait l'écart entre le Luxembourg et ses voisins à un niveau «raisonnable».

Afin de limiter les risques de revente illégale ou de blanchiment, des actions sont menées en collaboration avec les douanes de plusieurs pays, a rappelé la ministre. «En dépit des mesures prises et à prendre, c'est un sujet qui a des réalités économiques et sociales que l'on ne peut ignorer», a souligné la ministre, indiquant qu'il «n'existe pas de solution miracle».

Les avis divergent

Les autres partis n'ont pas tardé à réagir à ce sujet. Le LSAP, par la voix de Cécile Hemmen, s'est ainsi prononcé en faveur d'une hausse des taxes, soulignant son impact sur la santé des quelque 100.000 fumeurs quotidiens du pays. À l'image de Sven Clement (Pirates), le parlementaire a appelé à davantage de sensibilisation concernant les dangers de la cigarette.


Image singulière du 15 juin dans une station-service de Dudelange.
Le tabac et l'énergie ont rapporté 1,7 milliard d'euros en 2021
Le rapport annuel de l'administration des douanes et accises du Luxembourg (ADA) permet de saisir l'ampleur des recettes colossales générées par les accises.

De son côté, André Bauler (DP), a appuyé son incompréhension quant à l'inscription de ce sujet à l'ordre du jour de la séance plénière, estimant que le sujet n'avait pas été débattu dans son entièreté en commission. 

Pour Josée Lorsché (déi Gréng), et Myriam Cecchetti (déi Lénk), l'augmentation du prix du tabac est également justifiée par ses conséquences désastreuses sur la santé des fumeurs.

Fernand Kartheiser (ADR) a, pour sa part, exprimé son avis défavorable quant à une possible hausse des prix, s'opposant fermement à une augmentation des taxes sur les produits de l'industrie tabac. Pour le député, les messages de prévention et les photos imprimées sur les paquets de cigarettes suffisent à alerter les consommateurs sur les risques liés au tabagisme.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ces cigarettes jetables aromatisées sont toujours illégales sur le territoire luxembourgeois. Toutefois, la donne pourrait bientôt changer, en témoignent les demandes de commercialisation de ces produits pas si innocents que cela.