Changer d'édition

La variole du singe continuera à se propager selon l'OMS
Luxembourg 4 min. 22.05.2022
Le Luxembourg est encerclé

La variole du singe continuera à se propager selon l'OMS

Selon les données médicales, la vaccination contre la variole protège également bien contre la variole du singe - et ce, probablement à vie.
Le Luxembourg est encerclé

La variole du singe continuera à se propager selon l'OMS

Selon les données médicales, la vaccination contre la variole protège également bien contre la variole du singe - et ce, probablement à vie.
Photo: dpa
Luxembourg 4 min. 22.05.2022
Le Luxembourg est encerclé

La variole du singe continuera à se propager selon l'OMS

Les voies d'infection doivent être retracées et les personnes infectées isolées. Mais les experts estiment qu'il n'y a pas de risque de nouvelle pandémie.

(tb/mab/dpa) - Le nombre de cas avérés de variole du singe va continuer à augmenter dans un avenir proche. C'est ce que prévoient l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'autres experts. Afin de stopper la propagation, il est «urgent» d'accroître la sensibilisation à cette maladie virale, a déclaré l'OMS samedi soir à Genève.


HANDOUT - 20.05.2022, München: Eine Frau arbeitet im Institut für Mikrobiologie der Bundeswehr in München (Bestmögliche Bildqualität). Das Institut hat auch erstmals in Deutschland bei einem Patienten das Affenpockenvirus zweifelsfrei nachgewiesen. (zu dpa «Erstmals Affenpocken-Infektion in Deutschland nachgewiesen») Foto: Martin Bühler/Bundeswehr/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Le ministère de la Santé appelle à la vigilance
Ce samedi, le ministère de la Santé indique qu'aucun cas de variole du singe n'a, pour le moment, pas été confirmé au Luxembourg, alors que des cas ont été détectés en France et en Belgique.

En outre, les cas doivent être largement dépistés et isolés, et les voies d'infection doivent être retracées. Cela ne semble que trop familier. Les experts ne voient toutefois aucune raison de s'inquiéter pour le grand public : aucune nouvelle pandémie ne menace.

Le Luxembourg est encerclé, mais pas encore touché

En Europe, des cas ont été signalés jusqu'à présent notamment en Espagne, en Grande-Bretagne, en Italie ou en Suisse. Les pays voisins du Luxembourg sont également touchés : Allemagne, France, Belgique et Pays-Bas. Samedi, l'OMS faisait état d'environ 90 infections confirmées et 30 cas suspects dans des pays où le virus originaire d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale n'est normalement pas présent.

La maladie a également été détectée en Australie, au Canada et aux Etats-Unis. En marge de sa tournée asiatique, le président américain Joe Biden a prévenu dimanche que l'impact de la propagation de la variole du singe pourrait être «conséquent».

Cette carte du Daily Mail est devenue virale sur les réseaux sociaux. A noter qu'un quatrième cas de variole du singe a été détecté samedi en Belgique.
Cette carte du Daily Mail est devenue virale sur les réseaux sociaux. A noter qu'un quatrième cas de variole du singe a été détecté samedi en Belgique.
Graphique: Daily Mail

Le ministère luxembourgeois de la Santé a souligné samedi qu'aucun cas suspect ou d'infection confirmée par la variole du singe n'avait encore été enregistré au Luxembourg. «La situation est suivie de très près avec les partenaires européens», a indiqué le ministère.  

Tout cas suspect ou toute personne présentant des symptômes évoquant la variole du singe devrait consulter le service des maladies infectieuses du Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL), recommande la Santé. Les personnes potentiellement atteintes devraient s'abstenir de toute activité impliquant un contact étroit jusqu'à ce qu'une infection ait été définitivement exclue ou que l'infection ait disparu.  

Plus de cas, pas de nouvelle pandémie

«Nous n'avons pas à craindre une nouvelle pandémie», a déclaré le virologue Gerd Sutter de l'université Ludwig-Maxiliams de Munich dans une interview publiée samedi par Zeit Online

Les virus de la variole du singe sont des agents pathogènes différents de ceux qui provoquent la variole humaine. La maladie ferait partie des zoonoses, c'est-à-dire des maladies qui passent toujours de l'animal à l'homme et qui ne se transmettent guère entre humains. «Comme nous n'avons pratiquement plus d'immunité contre les virus classiques de la variole, qui ont été éradiqués dans la nature depuis plus de 40 ans, la variole du singe se propage de temps en temps, mais seulement de manière ponctuelle. Elles ne le font de loin pas aussi efficacement que la grippe ou le covid», a déclaré le virologue spécialiste de la variole.

C'est une maladie qui, à mon avis, n'a pas le potentiel de mettre massivement en danger la population.

Clemens Wendtner, médecin-chef de la clinique d'infectiologie de Schwabingen

Clemens Wendtner, médecin-chef de la clinique d'infectiologie de l'hôpital de Schwabing, où le patient munichois est traité, s'attend lui aussi à une nouvelle augmentation des infections. Mais la maladie est généralement bénigne. «On estime généralement que la variole du singe d'Afrique de l'Ouest a un taux de mortalité global d'un pour cent, ce qui concerne surtout les enfants de moins de 16 ans», a déclaré Clemens Wendtner. «C'est une maladie qui, à mon avis, n'a pas le potentiel de mettre massivement en danger la population».

Des symptômes généralement légers

Selon les autorités sanitaires, le virus ne provoque généralement que des symptômes légers tels que fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et éruptions cutanées. Parmi les groupes à risque figurent les personnes dont le système immunitaire est fortement affaibli, comme les patients atteints du VIH ou de tumeurs. Depuis 2013, le vaccin Imvanex est autorisé dans l'UE. L'OMS a l'intention de convoquer des experts pour discuter d'éventuelles recommandations de vaccination.

Selon l'OMS, il n'est actuellement pas nécessaire de restreindre les voyages ou d'annuler les manifestations dans les pays concernés. Il peut certes y avoir des contaminations lors de manifestations de masse, mais les mesures de précaution contre le covid seraient également efficaces contre la variole du singe.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Aucun cas de variole du singe à ce jour
Ce samedi, le ministère de la Santé indique qu'aucun cas de variole du singe n'a, pour le moment, pas été confirmé au Luxembourg, alors que des cas ont été détectés en France et en Belgique.
HANDOUT - 20.05.2022, München: Eine Frau arbeitet im Institut für Mikrobiologie der Bundeswehr in München (Bestmögliche Bildqualität). Das Institut hat auch erstmals in Deutschland bei einem Patienten das Affenpockenvirus zweifelsfrei nachgewiesen. (zu dpa «Erstmals Affenpocken-Infektion in Deutschland nachgewiesen») Foto: Martin Bühler/Bundeswehr/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Plusieurs dizaines de cas suspects ou confirmés de variole du singe ont été détectés depuis début mai en Europe et en Amérique du Nord, laissant craindre un début de propagation de cette maladie endémique en Afrique de l'Ouest.
Scientist chemist in protective anti-plague suit looking through microscope in laboratory. Scientific research on coronavirus infection concept