Changer d'édition

La valeur des chèques-repas augmente
Luxembourg 21.04.2016 Cet article est archivé
Réforme fiscale

La valeur des chèques-repas augmente

La valeur des chèques-repas devrait passer de 8,40 à 10,80 euros.
Réforme fiscale

La valeur des chèques-repas augmente

La valeur des chèques-repas devrait passer de 8,40 à 10,80 euros.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 21.04.2016 Cet article est archivé
Réforme fiscale

La valeur des chèques-repas augmente

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a informé ce jeudi matin les membres de la commission parlementaire des finances et du budget, des détails de la réforme fiscale.

(TJ - SW) - Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a informé ce jeudi matin les membres de la commission parlementaire des finances et du budget, des détails de la réforme fiscale.

  • Ainsi, la valeur des chèques-repas devrait passer de 8,40 à 10,80 euros. Le gouvernement souhaite en effet renforcer le pouvoir d'achat des 60.000 bénéficiaires de ces bons. Cette mesure a comme avantage que l'argent dépensé le sera uniquement au Luxembourg. Ainsi, l'économie nationale est renforcée.

  • Le montant maximum déductible pour le personnel domestique (frais de domesticité) devrait être augmenté, passant de 3.600 à 5.400 euros. Ce qui, selon le ministre des Finances, est une adaptation nécessaire à une société dans laquelle de plus en plus de familles doivent compter sur les employés de maison parce que les deux partenaires travaillent. 

  • La somme forfaitaire déductible d'impôt pour les contrats d'épargne augmente de 672 à 1344 euros.

  • Dans la lutte contre le détournement d'impôt, un nouveau délit "fraude fiscale aggravée" est introduit.

  • Les frontaliers ne sont pas oubliés. Ils seront assimilés comme les résidents vivant à Luxembourg. Ainsi les revenus des couples seront pris en considération en cas d'imposition individuelle. Et les montants exempts d'impôts seront les mêmes pour tous.

Le ministre a également estimé le coût de cette réforme sur le budget de l'État à 373 millions dès 2017 et 524 millions par an à partir de 2019.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre des Finances Pierre Gramegna a détaillé, ce mardi à la Chambre, les grands axes de son action. En ligne de mire: la spéculation immobilière et les stock-options, mais aussi de nouvelles mesures pour attirer les talents.
Pierre Gramegna
Mesure politique phare du gouvernement Bettel, la réforme fiscale visant d'avantage d'équité sociale a été dévoilée ce lundi au château de Senningen. Elle favorise ceux qui gagnent moins, vivent seuls avec des enfants à charge, ceux qui débutent leur vie professionnelle, la classe moyenne mais aussi la compétitivité des entreprises. Le point sur les nouvelles mesures.
Pressekonferenz Steierreform Ch�teau de Senningen, Xavier Bettel, Pierre Gramegna, Etienne Schneider, Felix Braz, a Senningen, le 29 Fevrier 2016. Photo: Chris Karaba
Alors que le gouvernement concocte une grande réforme fiscale pour l'an prochain, le sondage PolitMonitor publié ce mercredi révèle que 65% des Luxembourgeois -et 56% de la population totale- pensent en payer de trop actuellement. Une personne sur deux pense que le contribuable privé doit payer trop d'impôts par rapport aux entreprises.
Pour avoir le sentiment que la future réforme fiscale soit équitable, 58% des Luxembourgeois aimeraient payer moins d'impôts l'an prochain.