Changer d'édition

La vaccination n'empêchera pas le testing
Luxembourg 09.02.2021

La vaccination n'empêchera pas le testing

Déjà 1,95 million de tests PCR ont été pratiqués au Luxembourg depuis mars dernier. Et ce n'est pas fini...

La vaccination n'empêchera pas le testing

Déjà 1,95 million de tests PCR ont été pratiqués au Luxembourg depuis mars dernier. Et ce n'est pas fini...
Photo : dpa
Luxembourg 09.02.2021

La vaccination n'empêchera pas le testing

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les personnes qui auront reçu les injections anti-covid recevront encore des invitations à participer au dépistage massif. Une façon de s'assurer de la réussite de la campagne vaccinale.

Pas question de stopper le Large Scale Testing (LST) sous prétexte que la campagne de vaccination anti-covid a débuté. Le ministère de la Santé a d'ailleurs annoncé que l'opération de dépistage massif du virus parmi la population se poursuivrait, au moins, jusqu'à mi-juillet2021. Mardi, le Dr Schmit, directeur de la Santé, a précisé que ces tests pourraient à l'avenir aussi bien concerner des résidents vaccinés contre l'infection que des non-vaccinés.


Fenna Martin (R) vaccines Richard Kilian, 86, against Covid-19 at the vaccination centre installed at the congress centre in Wiesbaden, western Germany, on January 19, 2021, as the western federal state of Hesse opened its first six vaccination centres amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. (Photo by Arne Dedert / POOL / AFP)
Une semaine de plus entre deux vaccins anticovid
En allongeant d'une semaine le délai entre les deux piqûres anti-covid préconisées pour l'heure, le ministère de la Santé luxembourgeois espère pouvoir vacciner plus de monde, plus rapidement.

Six semaines après les premières injections, déjà 17.628 doses des formules Pfizer et Moderna ont été administrées aux volontaires concernés par les phases 1 et 2 de la campagne de vaccination. Les premières piqûres issues des flacons AstraZeneca débutant seulement cette semaine. Mais au-delà de l'injection, Jean-Claude Schmit compte bien continuer à évaluer la présence (ou non) du virus auprès de la population a priori protégée. 

Pour le médecin, il est même important que les sujets vaccinés aient conscience de l'importance de leur participation au dépistage massif. A l'heure où de nombreux doutes pèsent sur l'efficacité des produits validés pour lutter face à l'épidémie, ce serait un moyen de s'en assurer au plus près de la réalité. 

Pour l'heure, au Grand-Duché, 1,9 million de tests PCR ont déjà été effectués. De quoi détecter 51.879 cas d'infection parmi les participants au LST (hors frontaliers) .

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre de la Santé reconnaît que quelques centaines de personnes ont été infectées par le covid-19 après avoir reçu la première ou la seconde injection. Des cas étudiés mais pas si étonnants.
A medical worker administer the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - The clinic is jointly run by FEMA and the state of Maine with the help of other federal agencies and the Maine National Guard. The United States has resumed vaccinations with the Johnson & Johnson shot, the third authorised injection, after a brief pause over links to a rare form of clotting. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Le Conseil supérieur des maladies infectieuses luxembourgeois ne recommande pas l'emploi du vaccin anti-covid pour les seniors. Ce qui ne signifie pas qu'il l'interdit ni pour les aînés, ni pour d'autres catégories à la santé fragile.
A member of the Hampshire Fire and Rescue Service prepares a dose of a AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine at a temporary vaccination centre set up at Basingstoke Fire Station, in Basingstoke, Hampshire, southern England, on February 4, 2021, as crews continue to take 999 emergency calls. - Oxford University announced on Thursday it will launch a medical trial alternating doses of Covid-19 vaccines created by different manufacturers, the first study of its kind. (Photo by Andrew Matthews / POOL / AFP)
Au cours d'un échange en ligne sur la campagne vaccinale, le directeur de la Santé n'a pas rejeté l'idée de voir la formule russe être retenue. Mais rien ne sera fait en dehors de l'aval de l'Agence européenne des médicaments.
(FILES) This handout file photo taken on August 06, 2020 and provided by the Russian Direct Investment Fund shows the vaccine against the coronavirus disease (Sputnik V (Gam-COVID-Vac)), developed by the Gamaleya Research Institute of Epidemiology and Microbiology. - Russia's Sputnik V vaccine is 91.6 percent effective against symptomatic Covid-19, according to results published in The Lancet on February 2, 2021 that independent experts said allayed transparency concerns over the jab, which Moscow is already rolling out. (Photo by Handout / Russian Direct Investment Fund / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Russian Direct Investment Fund / Handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS