Changer d'édition

La vaccination frappe à la porte des lycées
Luxembourg 18.10.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

La vaccination frappe à la porte des lycées

Actuellement, 411.402 personnes disposent d'un schéma vaccinal complet au Grand-Duché.
Covid-19 au Luxembourg

La vaccination frappe à la porte des lycées

Actuellement, 411.402 personnes disposent d'un schéma vaccinal complet au Grand-Duché.
Photo : DPA
Luxembourg 18.10.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

La vaccination frappe à la porte des lycées

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A compter de ce 18 octobre, les adolescents qui le souhaitent pourront recevoir première ou deuxième dose anti-covid directement dans leur établissement scolaire.

Les plus de 12 ans ont été les derniers à être invités à se présenter pour la campagne de vaccination au Luxembourg. Mais depuis juin, les adolescents tardent à recevoir l'injection protectrice contre les formes graves de l'infection respiratoire. Le ministère de la Santé parle d'environ 55% de vaccinés au sein de cette tranche d'âge, quand ce taux monte à plus de 74% en population générale. Aussi, le gouvernement avait-il prévenu qu'il allait, dès la rentrée, faciliter l'accès des jeunes au vaccin en proposant des injections directement sur leur ''lieu de travail''.

Il est vrai qu'actuellement, les 10-19 ans constituent 20% des nouveaux cas covid+ dépistés sur le pays. Un ratio élevé qui, à défaut de s'avérer préoccupant question hospitalisation, participe à une transmission toujours forte du virus entre les jeunes générations et leurs aînés; le cercle familial restant le premier lieu de contamination (30% des nouveaux cas), selon le ministère de la Santé.

Ainsi, dès ce lundi, les lycées de Redange, Clervaux et Wiltz verront arriver les doses préconisées et les infirmières prêtes à les administrer aux volontaires disposant d'une autorisation parentale. Et alors que 796.000 doses ont déjà été proposées au Grand-Duché, la vaccination des adolescents s'intensifiera par cette campagne de proximité.

Celle-ci s'organisera selon trois modes. Soit directement dans les lycées, via les équipes mobiles. Soit via la présence du Impf-bus. Soit en proposant aux jeunes de les transporter vers les centres de vaccination encore en service (Hall Victor-Hugo, Luxembourg Air Rescue, Ettelbruck ou Esch-sur-Alzette). Cette solution sera ainsi offerte aux adolescents de 32 établissements du pays, selon un planning déterminé jusqu'au 29 octobre prochain actuellement.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Passé le 3 janvier, le taux d'incidence du virus a bondi de 195% parmi les 0-14 ans. De quoi sérieusement bousculer le fonctionnement scolaire en ce début de deuxième trimestre.
ARCHIV - 08.07.2020, Baden-Württemberg, Marbach am Neckar: Eine Mund-Nasen-Bedeckung liegt während einer Unterrichtsstunde einer fünften Klasse des Friedrich-Schiller Gymnasiums neben einem Mäppchen und Schulbüchern auf einem Schultisch. (zu dpa «Coronavirus - Masken an Schulen») Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Conseil supérieur des maladies infectieuses vient de donner son aval pour l'administration d'une nouvelle injection antivirale pour les seniors nés avant 1946, mais aussi à l'ensemble des résidents en maison de retraite (sans distinction d'âge).
L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé vendredi l'utilisation de ce sérum anti-covid pour les jeunes Européens. C'est le second après celui de Pfizer/BioNTech à obtenir cet aval.
Ce choix ne devrait toutefois pas se concrétiser immédiatement par l'envoi d'invitations aux adolescents. Ces derniers devront certainement patienter jusqu'à la mi-juillet avant de recevoir leur première injection.
A compter de lundi prochain, le hangar de Luxembourg Air Rescue à Sandweiler accueillera les équipes de vaccination anti-covid. Une montée en puissance alors que le cap des 100.000 doses administrées vient d'être dépassé.
05.04.2021, Sachsen-Anhalt, Quedlinburg: Krankenschwester Manuela Harke impft im Impfzentrum des Landkreises Harz eine Frau. Auch über die Feiertage wurde hier geimpft. Ostermontag nahmen 210 Personen ihre Corona Impfung in Empfang. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++