Changer d'édition

La vaccination frappe à la porte des lycées
Luxembourg 18.10.2021
Covid-19 au Luxembourg

La vaccination frappe à la porte des lycées

Actuellement, 411.402 personnes disposent d'un schéma vaccinal complet au Grand-Duché.
Covid-19 au Luxembourg

La vaccination frappe à la porte des lycées

Actuellement, 411.402 personnes disposent d'un schéma vaccinal complet au Grand-Duché.
Photo : DPA
Luxembourg 18.10.2021
Covid-19 au Luxembourg

La vaccination frappe à la porte des lycées

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A compter de ce 18 octobre, les adolescents qui le souhaitent pourront recevoir première ou deuxième dose anti-covid directement dans leur établissement scolaire.

Les plus de 12 ans ont été les derniers à être invités à se présenter pour la campagne de vaccination au Luxembourg. Mais depuis juin, les adolescents tardent à recevoir l'injection protectrice contre les formes graves de l'infection respiratoire. Le ministère de la Santé parle d'environ 55% de vaccinés au sein de cette tranche d'âge, quand ce taux monte à plus de 74% en population générale. Aussi, le gouvernement avait-il prévenu qu'il allait, dès la rentrée, faciliter l'accès des jeunes au vaccin en proposant des injections directement sur leur ''lieu de travail''.

Il est vrai qu'actuellement, les 10-19 ans constituent 20% des nouveaux cas covid+ dépistés sur le pays. Un ratio élevé qui, à défaut de s'avérer préoccupant question hospitalisation, participe à une transmission toujours forte du virus entre les jeunes générations et leurs aînés; le cercle familial restant le premier lieu de contamination (30% des nouveaux cas), selon le ministère de la Santé.

Ainsi, dès ce lundi, les lycées de Redange, Clervaux et Wiltz verront arriver les doses préconisées et les infirmières prêtes à les administrer aux volontaires disposant d'une autorisation parentale. Et alors que 796.000 doses ont déjà été proposées au Grand-Duché, la vaccination des adolescents s'intensifiera par cette campagne de proximité.

Celle-ci s'organisera selon trois modes. Soit directement dans les lycées, via les équipes mobiles. Soit via la présence du Impf-bus. Soit en proposant aux jeunes de les transporter vers les centres de vaccination encore en service (Hall Victor-Hugo, Luxembourg Air Rescue, Ettelbruck ou Esch-sur-Alzette). Cette solution sera ainsi offerte aux adolescents de 32 établissements du pays, selon un planning déterminé jusqu'au 29 octobre prochain actuellement.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses vient de donner son aval pour l'administration d'une nouvelle injection antivirale pour les seniors nés avant 1946, mais aussi à l'ensemble des résidents en maison de retraite (sans distinction d'âge).
L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé vendredi l'utilisation de ce sérum anti-covid pour les jeunes Européens. C'est le second après celui de Pfizer/BioNTech à obtenir cet aval.
Ce choix ne devrait toutefois pas se concrétiser immédiatement par l'envoi d'invitations aux adolescents. Ces derniers devront certainement patienter jusqu'à la mi-juillet avant de recevoir leur première injection.
A compter de lundi prochain, le hangar de Luxembourg Air Rescue à Sandweiler accueillera les équipes de vaccination anti-covid. Une montée en puissance alors que le cap des 100.000 doses administrées vient d'être dépassé.
05.04.2021, Sachsen-Anhalt, Quedlinburg: Krankenschwester Manuela Harke impft im Impfzentrum des Landkreises Harz eine Frau. Auch über die Feiertage wurde hier geimpft. Ostermontag nahmen 210 Personen ihre Corona Impfung in Empfang. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que les premiers flacons du sérum anti-covid arrivent ce samedi 26 décembre, voilà des mois que le Luxembourg élabore sa campagne de vaccination. Explications avec Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.
An employee works on a production line at the factory of British multinational pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Saint-Amand-les-Eaux, northern France, on December 3, 2020, where the adjuvant for Covid-19 vaccines will be manufactured. - Canada's Medicago and British pharmaceutical giant GlaxoSmithKline (GSK) announced on December 3, 2020 the launch of phase 2 and 3 clinical trials on a Covid-19 vaccine, one of a series of candidates being developed worldwide. Final phase 3 trials of the plant-derived vaccine candidate will begin by year's end and will be tested on 30,000 volunteers in North America, Latin America and Europe, according to a joint statement. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)