Changer d'édition

La vaccination débute chez généralistes et pédiatres
Luxembourg 3 min. 05.08.2021
Pandémie au Luxembourg

La vaccination débute chez généralistes et pédiatres

D'après le Dr Guillaume Schneider, «5%» des 70 personnes ayant contacté leur médecin pour être vaccinées «sont des jeunes».
Pandémie au Luxembourg

La vaccination débute chez généralistes et pédiatres

D'après le Dr Guillaume Schneider, «5%» des 70 personnes ayant contacté leur médecin pour être vaccinées «sont des jeunes».
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 05.08.2021
Pandémie au Luxembourg

La vaccination débute chez généralistes et pédiatres

A partir de vendredi, la campagne vaccinale s'invite dans quatre cabinets médicaux: 517 doses doivent être injectées lors de cette phase pilote, à Esch-sur-Alzette, Mersch, Redange-sur-Attert et Strassen.

(m.d. avec David Thinnes) Près de neuf mois après son lancement, la campagne vaccinale anti-covid luxembourgeoise entre dans une nouvelle phase. Au lieu de se déplacer jusqu'à l'un des six centres de vaccination du pays ou se rendre à l'hôpital, les résidents pourront bientôt se tourner vers leur médecin généraliste. Depuis lundi, des cabinets médicaux d'Esch-sur-Alzette, Mersch, Redange-sur-Attert et Strassen sont autorisés à injecter les sérums de Johnson&Johnson, AstraZeneca et BioNTech/Pfizer à leurs patients.

Comme ses confrères, le Dr Guillaume Steichen, basé à Esch-sur-Alzette débutera cette phase pilote «dès vendredi», expliquant avoir eu besoin de ces quelques jours pour «se préparer». Le ministère de la Santé avait en effet annoncé le lancement de cette étape test vendredi dernier, s'attirant les critiques quant aux délais, jugés trop courts par certains praticiens. 

«Nous ne voulions pas interférer avec le cours normal des consultations, c'est pourquoi nous vaccinerons entre 17 et 19h», détaille Guillaume Steichen. 

A Mersch, un ou deux des quatre médecins du cabinet se dédieront entièrement à l'injection des sérums.

En tout, 70 patients ont déjà contacté leur médecin de famille pour se faire injecter une première dose. Les praticiens ont quant à eux commandé 87 flacons, équivalant à 517 doses auprès de la division de la pharmacie et des médicaments. «Il est préférable de ne pas commander trop de doses à la fois, il y a encore des incertitudes quant aux besoins réels», note Guillaume Steichen. 

D'autant que les patients peuvent choisir le sérum qu'ils souhaitent, entre les trois sélectionnés par le ministère de la Santé. «Cette phase de la campagne permet de rassurer les personnes qui hésitent encore et préfèrent se faire vacciner par leur médecin de famille, en qui ils ont confiance, plutôt que dans un grand centre», relève le médecin d'Esch-sur-Alzette. D'après lui, «5% des 70 premiers candidats sont des jeunes». 


«Il est logique d'entrer maintenant dans la bataille»
Pour le Dr Steichen, c'est le bon moment pour la campagne vaccinale luxembourgeoise de se tourner plus vers les cabinets médicaux. Le secrétaire général de l'AMMD (Association des médecins et dentistes) s'en explique.

Le praticien s'attend à ce que la demande augmente dans les jours à venir, estimant qu'au moins «80 personnes supplémentaires» devraient se manifester la semaine prochaine.

A noter qu'à partir du 9 août, de nouveaux cabinets seront ajoutés à la liste des participants, le ministère de la Santé souhaitant «assurer un maillage territorial homogène». A ce jour, 717.000 doses ont déjà été administrées au Luxembourg.

  • La liste des cabinets proposant la vaccination est disponible sur le site du ministère.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si la fin de semaine a vu un nouveau patient covid+ décéder du virus (837 au total), l'épidémie reste sous contrôle au Luxembourg. En tout, 1.200 infections actives restent enregistrées au pays.
ARCHIV - 03.12.2020, Schleswig-Holstein, Kiel: Ein Krankenpfleger und eine Pflegerin kümmern sich um eine Patientin auf der Intensivstation am Universitätsklinikum Schleswig-Holstein. Die Intensivstationen im Norden sind momentan normal ausgelastet.     (zu dpa «Intensivstationen im Norden derzeit normal ausgelastet») Foto: Frank Molter/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Depuis début juillet, le Luxembourg permet à certains patients immuno-déficients de recevoir une troisième injection anti-covid. Avant une ouverture à la population générale? Rien n'est décidé en ce sens.
Pour le Dr Steichen, c'est le bon moment pour la campagne vaccinale luxembourgeoise de se tourner plus vers les cabinets médicaux. Le secrétaire général de l'AMMD (Association des médecins et dentistes) s'en explique.
A compter du 2 août, tout assuré à la CNS pourra aller en cabinet médical se faire injecter le sérum anti-covid. Le dispositif débutera chez quatre médecins avant de s'étendre plus largement.
An Israeli nurse injects a third dose of the Pfizer/BioNTech Covid-19 vaccine in Tel Aviv on July 30, 2021, as Israel launches its campaign to give booster shots to people aged over 60. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)
A partir de la mi-août, une première moitié du dispositif vaccinal sera mis à l'arrêt. Une décision qui intervient alors qu'un peu moins de la moitié de la population luxembourgeoise disposerait d'un ''schéma vaccinal complet''.
17.07.2021, Bayern, Erlangen: In einem Impfzelt beim Open-Air-Festival "Kulturinsel Wöhrmühle" in Erlangen verabreicht Lucy (l) vom Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) Lukas (r) eine Corona-Schutzimpfung mit dem Impfstoff von Biontech. Durch Impfangebote bei Veranstaltungen sollen die Impfstoffe zu den Menschen gebracht werden. Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++