Changer d'édition

La vaccination au grand galop
Luxembourg 2 min. 08.12.2021
Lutte anti-covid

La vaccination au grand galop

Le taux de vaccination parmi les 12 ans et plus a franchi la barre des 78%.
Lutte anti-covid

La vaccination au grand galop

Le taux de vaccination parmi les 12 ans et plus a franchi la barre des 78%.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 08.12.2021
Lutte anti-covid

La vaccination au grand galop

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En une semaine, le nombre de doses anti-covid administrées a bondi de 19% au Luxembourg. Une accélération de la campagne essentiellement due à la demande en vaccins complémentaires.

Le virus n'en finit pas de circuler au Grand-Duché. Encore 2.699 nouveaux cas contaminés, entre le 29 novembre et le 5 décembre dernier. Plus 14% d'infections d'une semaine à l'autre, indique le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé. Et un des meilleurs moyens de ralentir la foulée de l'épidémie (près de 400 nouveaux par jour), c'est que la vaccination sprinte plus vite que le covid. Et à ce sport-là, le Luxembourg cravache dur. Ainsi, sur la semaine indiquée pas moins de 32.959 doses ont pu être délivrées.


online.fr, Politik, Illustration Kinderrechtsbeauftragter Charel Schmit Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«C'est aux adultes de se faire vacciner»
Pour Charel Schmit, la vaccination des enfants doit être utilisée en ultime recours face à la pandémie. L'Ombudsman fir Kanner a Jugendlecher estime que les jeunes générations ont déjà trop souffert de la crise covid.

Soit 19% de plus que la semaine auparavant, notent les indicateurs de la Santé. Soit aussi le double de ce qui se pratiquait voilà encore quinze jours... le triple d'il y a un mois et demi... huit fois plus qu'à la rentrée de septembre même. C'est dire si à la quatrième vague de contaminations répond bien une vague de vaccination. Du coup pour coup!

Mais le marathon immunitaire est encore loin d'avoir franchi la ligne d'arrivée, s'il y en a une. L'objectif des 85% est encore loin, même si aujourd'hui le pays enregistre un taux de vaccination anti-covid de 78,6% de la population en âge de recevoir une injection (12 ans et plus). Hélas, malgré les files d'attente repérées ici ou là devant les nouveaux pop-up center de vaccination, les pourcentages augmentent bien plus lentement qu'espéré.


DENVER, CO - NOVEMBER 03: National Jewish Health registered nurse Lindsay Waldman, right, administers a pediatric COVID-19 vaccine to Quinny Peikin, 9, on November 3, 2021 in Denver, Colorado. The U.S. Centers for Disease Control has approved the Pfizer-BioNTech pediatric vaccine for the 28 million children aged 5-11 years old.   Michael Ciaglo/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Rien ne presse pour la vaccination générale des 5-11 ans
Si vaccination des plus jeunes il doit y avoir au Luxembourg, le Conseil supérieur des maladies infectieuses recommande de cibler d'abord les enfants vulnérables et les petits vivant auprès de personnes susceptibles de développer des formes covid graves.

D'où la mobilisation générale sonnée via la Semaine de la vaccination. D'où la commande de 100.000 doses supplémentaires de Moderna destinées à pouvoir rouvrir le centre du Findel (ce sera chose faite ce vendredi). D'où l'insistance des autorités à faire passer le message : «Les personnes non vaccinées ont plus de deux fois plus de risque d’être infectées que les personnes avec un schéma vaccinal complet» (sans parler des complications de santé). D'où aussi le renforcement des règles 2G et 3G des contrôles CovidCheck, pouvant pousser quelques réfractaires vers les cabinets médicaux, équipes mobiles et autres Impf-bus. 

A priori, les invitations lancées pour la ''dose complémentaire'' ont vite trouvé écho. La semaine passée, à elle seule la troisième dose représentait plus des trois quarts des injections effectuées (78%). De quoi porter à 434.615 hommes, femmes et adolescents le nombre de résidents disposant d'un ''schéma vaccinal complet''. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère de la Santé a fait le point sur la situation épidémiologique dans son dernier bulletin hebdomadaire. Il en ressort que plus de la moitié des personnes hospitalisées pour une infection au covid-19 ne sont pas vaccinées.
Les premières doses étaient réservées aux soignants, un an plus tard, ce sont les enfants qui entrent dans les centres. Retour sur une année de vaccination, érigée en solution de premier plan contre la pandémie de covid.
A member of the public receives a dose of a Covid-19 vaccine inside a vaccination centre set up at Grim's Dyke Golf Club in north west London on December 26, 2021. - England pressed ahead with its Covid-19 immunisation campaign on Sunday in the race to inoculate as many people possible while the number of cases of the Omicron coronavirus variant soars. (Photo by Niklas HALLE'N / AFP)
Oui, les concentrations virales détectées dans les eaux usagées des Luxembourgeois permettent d'évaluer le véritable degré de contamination covid de la population. En 17 mois de mesures, le LIST en a bien la preuve.
online.fr, Henry-Michel Cauchie, Wasserproben in Corona-Zeiten, Kläranlage, centre eaux de station épuration, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Avec 26.653 doses anti-covid injectées entre le 22 et le 28 novembre, le Luxembourg présente maintenant un taux de vaccination de 77,8%. Le boom de la troisième dose est incontestable.
01.12.2021, Sachsen, Dresden: Paulina Hösl (r), bereitet sich im Impfzentrum in der Messe Dresden in einer Impfkabine neben zwei Impfhelferinnen auf ihre Booster-Impfung vor. Das vor zwei Monaten geschlossene Impfzentrum ist wieder hochgefahren worden. Foto: Sebastian Kahnert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Vaccination anti-covid au Luxembourg
La bataille pour l'immunisation collective est encore loin d'être gagnée dans la guerre au covid menée au Luxembourg. Le ministère de la Santé estime à 76,3% le taux de vaccination chez les 12 ans et plus. Pas de doute : il faut relancer l'offensive pour atteindre les 85% désirés.
18.11.2021, Hessen, Wiesbaden: Ein Mann bekommt in der DKD Helios Klinik in Wiesbaden seine Booster-Impfung gegen das Corona-Virus in den Oberarm gespritzt. In einem Obergeschoss der Klinik läuft derzeit der Probebetrieb für das künftige neue Impfzentrum der Landeshauptstadt. Foto: Boris Roessler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++