Changer d'édition

La vaccination arrive en maisons de retraite
Luxembourg 3 min. 06.01.2021 Cet article est archivé

La vaccination arrive en maisons de retraite

Pour la première matinée de vaccination, 55 personnes âgées ont pu recevoir la première dose anti-covid.

La vaccination arrive en maisons de retraite

Pour la première matinée de vaccination, 55 personnes âgées ont pu recevoir la première dose anti-covid.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 06.01.2021 Cet article est archivé

La vaccination arrive en maisons de retraite

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Après les soignants, c'est au tour des retraités de bénéficier du vaccin anti-covid au Luxembourg. Mardi, la campagne de protection des aînés luxembourgeois a débuté avant de se poursuivre dans dix autres résidences seniors maintenant.

Trop tôt pour le vaccin développé par Moderna, tout juste validé ce mercredi, par l'agence européenne des médicaments. Aussi, ce 6 janvier au matin, les premiers seniors luxembourgeois à avoir reçu l'injection anti-covid ont bénéficié de la version Pfizer/BioNTech. La même que celle délivrée, depuis le 28 décembre aux personnels soignants et ambulanciers, et depuis le 30 aux personnels d'aide et de soins des structures d'hébergement pour personnes âgées et des réseaux d'aide et de soins du pays.


HANDOUT - 29.11.2020, Rheinland-Pfalz, Mainz: Ein Mitarbeiter des Mainzer Unternehmens Biontech hält ein Fläschen mit Corona-Impfstoff in der Hand. (zu dpa «Auch Golf-Staat Bahrain lässt Impfstoff von Biontech und Pfizer zu») Foto: BioNTech SE/dpa - ACHTUNG: Verwendung nur bis zum 09.12.2020 +++ dpa-Bildfunk +++
Une piqûre d'éthique avant la vaccination
Avant d'établir sa stratégie de vaccination, le gouvernement avait promis de s'appuyer sur l'avis du comité national d'éthique. Ses membres ont eu 12 jours pour étudier cette problématique contrainte par le faible nombre de doses vaccinales attendues dans un premier temps.

Pour cette troisième vague de la campagne de vaccination, il s'agit de se rendre parmi les 52 structures seniors médicalisées du Luxembourg. D'ici au 14 janvier, il sera d'abord question de cibler 11 maisons de soins. 

Si plus de 1.000 doses de vaccin sont prévues pour ce public spécifique, il faudra compter plusieurs semaines avant que l'ensemble des seniors volontaires (parmi les 650 résidents) ne soient immunisés. Le délai dépendant là encore de l'arrivée, en plus ou moins grand nombre, des dosettes injectables. Sans oublier l'indispensable rappel, 21 jours après la première injection. 

Pour le Dr Carine Federspiel, ce mercredi marque une étape majeure pour les maisons accueillant des retraités. «Et la stratégie vaccinale consistant à se concentrer d'abord sur les maisons de soins, puis les centres intégrés pour personnes âgées (CIPA) est la bonne. Car c'est là où en fait se trouvent le plus de sujets vulnérables face au virus. Non seulement à cause de l'âge élevé des résidents mais surtout de l'état de démence de certains les empêchant d'appliquer les règles sanitaires qu'impose l'épidémie». 

Chaque établissement seniors doit maintenant adresser au ministère de la Famille (qui relaie celui de la Santé), le nombre exact de résidents volontaires pour recevoir la vaccination. «Mais le taux d'adhésion est particulièrement haut», indique la vice-présidente de la COPAS, structure regroupant les prestataires offrant des services d’aide et de soins aux personnes âgées, malades, souffrant de troubles mentaux ou en situation d’handicap. «Une question de génération», estime Carine Ferderspiel. 

Et d'expliquer que si le volontariat est élevé dans les maisons de retraite, c'est parce qu'elles «regroupent des hommes et des femmes ayant vécu l'arrivée des premiers vaccins et leur efficacité sur la santé collective de la santé, notamment en ce qui concerne la mortalité infantile». Une expérience qui les conforte à accepter avec moins de doute la protection vaccinale en 2021.

A noter que l’ensemble du personnel des structures d’hébergement pour personnes âgées (6.332 professionnels de santé et 8.927 autres employés) sera également vacciné au cours des prochaines semaines. Mais eux sont convoqués dans les centres de vaccination installés sur le territoire national.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère de la Santé vient d'ouvrir une liste d'attente pour les personnes invitées à bénéficier du vaccin anti-covid et qui n'ont pas répondu au premier appel.
This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine at a pharmacy in Paris on February 25, 2021. - Private practitioners in France started vaccinating vulnerable patients between 50 and 64 at their medical offices on February 25, as part of a new stage in the country's Covid-19 vaccination campaign. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Deux semaines après l'arrivée au Luxembourg des premiers vaccins anti-covid, voilà qu'une deuxième formule va être rendue disponible pour injection. Après la version Pfizer/BioNTech, place à celle de Moderna.
LOS ANGELES, CALIFORNIA - JANUARY 08: Registered nurse Arpa Davoudian watches as a nurse prepares a dose of the Moderna COVID-19 vaccine to administer to a resident at the Ararat Nursing Facility in the Mission Hills neighborhood of Los Angeles on January 8, 2021 in Los Angeles, California. Residents and staff at long term care facilities are on the CDC's highest priority list for vaccinations. While COVID-19 cases in nursing facilities represent just 5 percent of the total cases in California, they account for 35 percent of all Covid deaths in the state.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
En Europe, les campagnes de vaccination contre le covid-19 ont démarré depuis le week-end dernier. Mais tous ne s'y prennent pas de la même manière. Tour d’horizon des différentes stratégies adoptées en Grande Région.
A nurse prepares a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine, during a vaccination operation at the "Woonzorgcentrum Sint-Pieters" rest home on December 28, 2020 in Puurs, in Belgium's Flemish region, as the country starts its national vaccination campaign to fight against the spread of the novel coronavirus. - The vaccine doses were transported earlier from the University Hospital in Leuven to the residential care home, as the vaccination program starts with the most vulnerable. Belgium is the country with the highest number of deaths compared to its population with 165 fatalities per 100,000 inhabitants. (Photo by Dirk WAEM / POOL / AFP)
Alors que les premiers flacons du sérum anti-covid arrivent ce samedi 26 décembre, voilà des mois que le Luxembourg élabore sa campagne de vaccination. Explications avec Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.
An employee works on a production line at the factory of British multinational pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Saint-Amand-les-Eaux, northern France, on December 3, 2020, where the adjuvant for Covid-19 vaccines will be manufactured. - Canada's Medicago and British pharmaceutical giant GlaxoSmithKline (GSK) announced on December 3, 2020 the launch of phase 2 and 3 clinical trials on a Covid-19 vaccine, one of a series of candidates being developed worldwide. Final phase 3 trials of the plant-derived vaccine candidate will begin by year's end and will be tested on 30,000 volunteers in North America, Latin America and Europe, according to a joint statement. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)