Changer d'édition

La tuberculose refait surface au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 08.12.2022
Maladie infectieuse

La tuberculose refait surface au Luxembourg

Un dépistage des cas contact a été mis en place afin d'éviter la propagation de cette maladie, très contagieuse.
Maladie infectieuse

La tuberculose refait surface au Luxembourg

Un dépistage des cas contact a été mis en place afin d'éviter la propagation de cette maladie, très contagieuse.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 08.12.2022
Maladie infectieuse

La tuberculose refait surface au Luxembourg

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Selon le ministère de la Santé, deux cas ont été recensés ces six derniers mois dans les écoles et maisons relais. Un dépistage des cas contact a été mis en place.

Une épidémie peut en cacher une autre. Pour la première fois depuis plus de vingt ans, les cas de tuberculose ont progressé dans le monde, alertait l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un rapport publié le mois dernier. Et le Luxembourg n'y échappe pas, confirme Paulette Lenert (DP) dans une réponse parlementaire publiée mercredi. 


Le rebond de l'épidémie de covid-19 se confirme
Les derniers chiffres de la Santé montrent que les contaminations poursuivent leur tendance à la hausse. Les admissions à l'hôpital sont également un peu plus nombreuses.

Au total, deux cas ont été recensés ces six derniers mois dans les écoles et maisons relais du Luxembourg, détaille la ministre de la Santé, sans toutefois préciser le profil des malades. Autrement dit, s'il s'agissait d'écoliers ou de membres du personnel. 

L'inspection sanitaire et la direction de la Santé ont néanmoins été informées de la situation. Comme pour le covid-19, un dépistage a été mis en place afin d'identifier les cas contact. Les personnes concernées ont ainsi été notifiées «par la direction de la Santé», précise encore la ministre. 

Car détecter la maladie «le plus tôt possible» constitue le meilleur moyen de lutte contre sa propagation. Un dépistage d'autant plus important qu'il est possible d'être infecté avant de tomber malade. Or, la tuberculose est «très contagieuse». «La bactérie peut rester longtemps dans l'air», ajoute-t-elle avant de rappeler l'importance d'aérer les salles de classe.    


Le Statec estime que les mois de novembre et décembre (3ème vague) ont été ceux où la surmortalité a le plus sévi durant l'année 2020.
Un décès sur huit est lié à une infection bactérienne
En 2019, 7,7 millions personnes ont perdu la vie à la suite d'une infection bactérienne, indique un étude publiée mardi dans "The Lancet".

Paulette Lenert se veut néanmoins rassurante. Les cas de tuberculose restent «rares» dans les écoles. Raison pour laquelle les dépistages systématiques - pratiqués auparavant - ne sont d'ailleurs désormais plus réalisés.  

Pour rappel, l'OMS estime à 10 millions le nombre de nouveaux cas de tuberculose chaque année dans le monde. Si cette maladie infectieuse peut se soigner, elle tue tout de même 1,5 million de personnes par an. Elle fait ainsi partie des dix premières causes de mortalité à travers le monde.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Commission européenne et l'OCDE se sont penchées sur les différents systèmes de santé européens, et en ont ressorti des chiffres plus ou moins étonnants.
Si le ministère de la Santé et le LNS se sont associés au projet «WHO BioHub» pour contribuer à une lutte plus efficace contre la pandémie, aucune information personnelle de patients n'a été transmise pour autant.
Le LNS a analysé 565 échantillons provenant de résidents au Luxembourg sur un total de 2.688 cas recensés l'avant-dernière semaine de décembre.
Maladie contagieuse, la tuberculose n'a pas disparu du Luxembourg. Ce que vient de rappeler un cas de suspicion de la maladie qui a poussé un organisateur à annuler une porte ouverte. Cette année, il y a déjà eu 15 cas de tuberculose avérés au Luxembourg.