Changer d'édition

La troisième dose en phase de décollage
Luxembourg 2 min. 11.10.2021
Vaccination anti-covid

La troisième dose en phase de décollage

Parmi les seniors ayant reçu une troisième dose : le président US Joe Biden.
Vaccination anti-covid

La troisième dose en phase de décollage

Parmi les seniors ayant reçu une troisième dose : le président US Joe Biden.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 11.10.2021
Vaccination anti-covid

La troisième dose en phase de décollage

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Près de la moitié des 8.686 doses administrées au Luxembourg du 27 septembre au 3 octobre ont concerné des sujets déjà doublement vaccinés les mois passés. L'injection "booster" étant administrée prioritairement aux seniors.

Des semaines que les autorités sanitaires ont débuté l'administration de la troisième dose anti-covid. D'abord à des personnes souffrant d'un manque de défense immunitaire évident (dialysées ou certains greffés par exemple). Le choix avait été annoncé en juillet dernier; il a été amené à se développer après la recommandation du Conseil des maladies infectieuses. Ce dernier, début septembre, s'était montré favorable à l'injection pour les plus de 75 ans.


29.09.2021, Baden-Württemberg, Stuttgart: Spritzen mit Impfstoff gegen Covid 19 werden im Impfzentrum am Robert-Bosch-Krankenhaus vorbereitet. Am 30. September schließen die Impfzentren im Land. Foto: Bernd Weißbrod/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
0,24% d’effets indésirables déclarés après vaccination
Entre décembre et septembre, 1.864 signalements ont été reçus par le ministère de la Santé. Dans neuf cas cependant, la personne vaccinée est décédée des suites de l'injection. A relativiser par rapport aux 773.945 doses administrées alors.

Et incontestablement la bascule de septembre à octobre constitue un changement net dans l'orientation vaccinale luxembourgeoise. Si pendant l'été, seule une cinquantaine de personnes recevaient ladite dose chaque semaine, le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé fait état de... 4.070 personnes concernées. Soit presque autant que le total de sujets ayant reçu une première (1.877) et une seconde dose (2.739) durant ces mêmes sept jours.

A ce jour, la campagne vaccinale a donc permis la distribution de 789.773 doses auprès de frontaliers comme de résidents, âgés de plus de 12 ans. Parmi cette population, au 7 octobre, «5.487 personnes ont déjà bénéficié d'une troisième dose», assure le ministère de la Santé.

En l'état, le taux de vaccination de la population éligible atteint les 74%. Bien loin des 85% espérés pour un relâchement plus franc des mesures sanitaires. Un taux qui, surtout, devrait inciter Xavier Bettel et Paulette Lenert à suggérer l'introduction du CovidCheck à l'entrée des lieux de travail pour la prochaine version de la loi Covid. Un texte qui ne va plus tarder à être dévoilé, sa mise en oeuvre devant débuter à compter du 18 octobre. 

D'ici là, la campagne vaccinale poursuivra sur sa voie de la proximité, notamment via les déplacements du vacci-bus. Ainsi, dans les jours prochains, l'Impf-bus est attendu sur le parking de plusieurs centres commerciaux (avec toujours un accès gratuit) :  

  • Jeudi 7 octobre (11h -15h) : sur la Zone d’activité économique Gadderscheier, à  Sanem
  • Vendredi 8 (10h–16h) : Supermarché Cora à Foetz
  • Vendredi 8 (11h–17h) : City Concorde à Bertrange
  • Samedi 9 (9h30–13h) : Veiner Nëssmoart à Vianden
  • Samedi 9 (11h–15h) : Nordstrooss Shopping Mile à Marnach

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'accès au vaccin retrouve une facilité pour relancer une campagne qui, après dix mois, se cherche un nouveau souffle. Actuellement, 408.000 personnes disposent toutefois d'un schéma vaccinal complet au Luxembourg. Il en faut plus pour lever les dernières restrictions.
Geimpft, Impfpflaster, Impfung - Foto: John Schmit
Repoussé à l'entrée des lycées du Luxembourg, le fameux pass électronique pourrait bien être contrôlé dès cet automne à l'entrée de certains bureaux ou certaines usines. Les négociations sont en cours, avec une proposition attendue avant mi-octobre.
sdr
Alors que l'application permettant à chaque assuré d'accéder à son dossier de soins partagé (DSP) va être mise en service cet automne, le nombre de consultations des documents stockés atteint déjà les 10.000/jour via les particuliers mais surtout les professionnels de santé.
Une troisième dose de vaccin à ARN messager sera bien administrée aux plus de 65 ans volontaires pour cette troisième injection anti-covid.
23.09.2021, Niedersachsen, Hannover: Eine Helferin legt in einer Impfkabine des Impfzentrums auf dem Messegelände eine Spritze mit Corona-Impfstoff in eine Schale. Das gemeinsame Impfzentrum von Stadt und Region Hannover auf dem Messegelände wird am 27.09.2021 nach rund acht Monaten seinen Betrieb einstellen. Foto: Moritz Frankenberg/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les Etats-Unis ont autorisé l'injection d'une dose de vaccin Pfizer mais seulement aux sujets à partir de 65 ans et pour les personnes à «risque». L'intention de départ était une vaccination de rappel bien plus vaste.
Registered Nurse Amber Boyd administers the first dose of the Pfizer Covid-19 vaccine at a vaccination clinic for homeless people, hosted by the Los Angeles County Department of Public Health and United Way on September 22, 2021 in Los Angeles, California. - Covid-related hospitalizations across Los Angeles County fell below 1,000 for the first time since late-July as a steady decline continues from a mid-August peak of nearly 1,800. (Photo by Frederic J. BROWN / AFP)
Les autorités sanitaires s'attendent à voir diminuer les arrivées de flacons de sérum anti-covid. Jusqu'à fin septembre, pas plus de 63.300 doses seraient ainsi à recevoir. Mais rien d'inquiétant.