Changer d'édition

La traque aux logements vides va s'intensifier
Luxembourg 2 min. 14.01.2020

La traque aux logements vides va s'intensifier

Trop d'appartements restent inoccupés alors que nombre de citoyens peinent à trouver à se loger.

La traque aux logements vides va s'intensifier

Trop d'appartements restent inoccupés alors que nombre de citoyens peinent à trouver à se loger.
Photo : Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 14.01.2020

La traque aux logements vides va s'intensifier

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La taxe communale sur les logements inoccupés vit ses derniers mois. La prochaine réforme de l'impôt foncier dotera le pays de nouveaux moyens pour inciter les propriétaires à mettre leurs appartements inoccupés à disposition de locataires.

A l'heure où la question de l'immobilier reste la préoccupation première des habitants du Grand-Duché, le ministre du Logement ne cache plus son intention d'en finir avec la rétention d'appartements vides par des propriétaires plus soucieux de voir fructifier la valeur de leur bien que de le rendre accessible sur le parc locatif. Aussi, Henri Kox (Déi Gréng) envisage désormais de remplacer l'actuelle taxe communale sur les logements inoccupés.

Cette taxe, peu de bourgmestres l'ont mise en place dans la réalité parmi les 102 communes du pays (Beckerich, Diekirch, Echternach, Esch-sur-Alzette, Esch-sur-Sûre, Redange-sur-Attert, Roeser et Winseler). Aussi, le gouvernement entend simplifier la démarche à l'avenir.


De 2016 à 2018, le nombre de logements en gestion locative sociale est passé de 360 à 714.
Plus de logements en gestion sociale locative
Le dispositif monte en puissance mais se pose encore la problématique du délai de trois ans accordé aux bénéficiaires de cette mesure sociale. Ce bail étant souvent prolongé en attendant que les ménages puissent se reloger par eux-mêmes.

Cette mesure devrait être présentée «dans le cadre de la réforme de l'impôt foncier», a informé le ministre dans une réponse parlementaire adressée à Mars Di Bartolomeo (LSAP). Occasion d'ailleurs pour le député socialiste de signaler que la Ville de Bruxelles, qui connait la même pénurie de logements, venait d'ouvrir un service dédié au dépistage des logements vacants.

Pour l'heure, le Luxembourg ne dispose pas d'un système spécifique pour identifier l'état d'inoccupation d'un logement. Les communes ayant adopté le dispositif chargent généralement quelques fonctionnaires de dresser cet état des lieux. «Même l'Observatoire de l'Habitat ne dispose pas de données sur l'étendue du phénomène», reconnaît le ministre qui a succédé à Sam Tanson cet été. 

Par contre, le pays est déjà doté d'un outil facilitateur pour les propriétaires souhaitant confier leur bien inoccupé : la gestion locative sociale. Des organismes conventionnés par l'Etat se chargeant alors de proposer à la location à tarif abordable ces appartements ou ces maisons à une population qui est à la recherche d'un logement sans pour autant pouvoir se loger aux loyers du marché. Et Henri Kox de rappeler: «Plus de 800 logements ont pu être mobilisés de cette manière au courant des 10 dernières années».


Sur le même sujet

Le Pacte logement en pleine construction
Le ministre du Logement a exposé sa vision sur l'avenir à donner au développement de logements abordables au Luxembourg. Mais la majorité peine à trouver un accord sur les moyens de lutter contre la spéculation immobilière.
Illustration, cloche d'Or, Deloitte, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Fonds du logement apporte sa pierre à l'immobilier
A la tête du promoteur public depuis septembre, Jacques Vandivinit souhaite en poursuivre la modernisation afin de le rendre encore plus efficace. D'ici 2024, près de 600 nouveaux appartements figurent déjà au planning de constructions.
POL, Interview Jacques Vandivinit, Directeur, Fonds du logement,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le troisième promoteur de logement social voit le jour
Pour ses dix ans, l'Agence immobilière sociale a donné naissance à Abitatio. Cette branche entend construire, acquérir puis louer de l'habitat destiné à des foyers à revenu modeste. Déjà 45 projets sur tout le Luxembourg commencent à devenir réalité.
Le premier projet signé Abitatio ouvrira à Niederkorn, au printemps 2020 et comptera sept logements.
Un fonds aux «crédits illimités» pour le logement
Dans le cadre des discussions sur le budget 2020, Henri Kox (Déi Gréng), ministre du logement, a présenté jeudi en commission parlementaire un projet de loi visant à utiliser les crédits existants de manière plus efficace.
Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Finanzplatz,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty
Les plans du nouveau ministre du Logement
Le remplaçant de Sam Tanson au gouvernement a prêté serment devant le Grand-Duc ce vendredi matin. L'ex-député Déi Gréng fait de la construction de logements sociaux sa priorité, avec le souci de veiller à la sobriété énergétique de l'immobilier de demain.
IPO.CP Déi Greng présentation remaniement gouvernemental + parlementaire.Henri Kox.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les logements étudiants en pleine expansion
Les étudiants de l'Université de Luxembourg disposaient en 2018 d'un peu plus de 1.000 logements, soit deux fois plus qu'en 2014, selon les chiffres apportés par les ministres de l'Enseignement Supérieur et du Logement ce jeudi.
Uni Belval, Université, Universität, Studenten, Etudiants, Uni.lu, Foto Lex Kleren