Changer d'édition

L'indexation prévue pour avril sera la seule en 2022
Luxembourg 2 min. 23.03.2022 Cet article est archivé
Tripartite

L'indexation prévue pour avril sera la seule en 2022

Les discussions se sont bien déroulées et ont été constructives, a déclaré le Premier ministre à la presse.
Tripartite

L'indexation prévue pour avril sera la seule en 2022

Les discussions se sont bien déroulées et ont été constructives, a déclaré le Premier ministre à la presse.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 23.03.2022 Cet article est archivé
Tripartite

L'indexation prévue pour avril sera la seule en 2022

Le gouvernement et les partenaires sociaux se sont mis d'accord sur des points clés lors de la tripartite. Les prix de l'énergie, l'inflation et l'index étaient au centre des discussions.

(m. m. avec TJ) - En compagnie des partenaires sociaux et des vice-Premiers ministres Paulette Lenert et François Bausch, le chef du gouvernement Xavier Bettel s'est présenté mercredi devant la presse après deux jours de négociations intenses dans le cadre de la tripartite. «Le système d'indexation n'est pas remis en question», a déclaré Xavier Bettel en guise d'introduction. Le maintien du système garantit ainsi la paix sociale. La tranche qui tombera selon toute vraisemblance en avril sera versée comme prévu, a précisé le Premier ministre.


(de dr. à g.) Sylvain Hoffmann, directeur de la Chambre des salariés (CSL) ; Frédéric Krier, membre du bureau exécutif, Onofhängege Gewerkschaftsbond Lëtzebuerg (OGBL) ; Nora Back, présidente de l'Onofhängege Gewerkschaftsbond Lëtzebuerg (OGBL) ;
Tripartite: les négociations se poursuivront ce mercredi
Le gouvernement et les partenaires sociaux discutent depuis ce mardi début d'après-midi de l'évolution des prix de l'énergie. La question de l'index et de l'inflation est également sur la table. Les négociations n'ont pas abouti ce mardi. Elles se poursuivront ce mercredi.

Toutefois, il a été convenu de reporter une autre tranche indiciaire qui pourrait tomber en août. «Plusieurs tranches d'indexation représentent une charge pour les entreprises», a déclaré le Premier ministre. Pour le patronat, les prix élevés de l'énergie, couplés à une troisième tranche d'indexation en dix mois, seraient difficiles à supporter.  

Crédits d'impôt pour les bas salaires 

La tranche potentielle du mois d'août sera reportée au mois d'avril 2023. Dans ce contexte, il a été décidé que les personnes socialement défavorisées seraient aidées de manière transitoire par des crédits d'impôt

Cette approche sera maintenue l'année prochaine : si deux tranches d'indexation devaient être versées en 2023, l'une d'entre elles serait à nouveau reportée à l'année suivante. Cela devrait permettre aux entreprises d'éviter une charge trop importante à l'avenir.

Une réduction de la charge fiscale sur les carburants

Le maintien de la tranche indiciaire d'avril fait partie du paquet de mesures que le gouvernement et les partenaires sociaux ont formalisé lors de cette tripartite,  pour limiter les impacts de la pression inflationniste sur les ménages et les entreprises.

Parmi les autres mesures, citons la réduction de la charge fiscale de 7,5 centimes par litre jusqu'au 31 juillet sur l'essence, le diesel et le mazout afin d'amortir une partie des coûts supplémentaires pour les consommateurs. 

Les loyers gelés

Les loyers seront également gelés jusqu'à fin 2022 et la subvention des loyers sera adaptée. La «Prime House» va également être adaptée pour la rendre plus sociale.

Les discussions ont aussi débouché sur la proposition d'introduire des aides spécifiques pour les entreprises impactées par les prix énergétiques. Ces aides tiendront compte des besoins des entreprises en matière de transition énergétique.       

Les syndicats avaient mis en garde contre une manipulation du système d'indexation dans son ensemble.
Les syndicats avaient mis en garde contre une manipulation du système d'indexation dans son ensemble.
Photo: Gerry Huberty

La tripartite se réunira à nouveau jeudi prochain afin de trouver un accord sur les mesures annoncées ce mercredi. D'ici là, les détails doivent être précisés et les calculs correspondants effectués. 

Xavier Bettel s'est montré confiant quant à la possibilité de signer un accord entre les différentes parties autour de la table lors de cette réunion.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Accord de principe suite à la tripartite
Les discussions entre les partenaires sociaux et le gouvernement ont terminé tard ce mardi soir, au troisième jour de la tripartite. Elles ont accouché d'un paquet de mesures destinées à lutter contre l'inflation, mais sans report d'index.
An Tag 3 diskutierten die Sozialpartner unter anderem über die von der Regierung vorgeschlagene Energiepreisbremse. Gegen Mittag wurden die Verhandlungen unterbrochen und kurz vor 19 Uhr wieder aufgenommen.
Discussions avant la tripartite
Le Premier ministre Xavier Bettel a présenté lors d'une conférence de presse les conclusions des rencontres bilatérales avec le patronat et les syndicats de ce mercredi. Il veut des aides rapides, pour la fin septembre ou début octobre au plus tard.
Politik , Tripartite , 18H , PK zu den bilateralen Konzertationen mit UEL und Syndikaten , PK Xavier Bettel , Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort