Changer d'édition

La tour d'habitations «Gravity» sort de terre
Luxembourg 3 2 min. 24.09.2020

La tour d'habitations «Gravity» sort de terre

D'ici trois ans, l'ancien terrain d'ArcelorMittal accueillera 80 logements dont une partie sera proposée à prix abordable.

La tour d'habitations «Gravity» sort de terre

D'ici trois ans, l'ancien terrain d'ArcelorMittal accueillera 80 logements dont une partie sera proposée à prix abordable.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 3 2 min. 24.09.2020

La tour d'habitations «Gravity» sort de terre

Aux côtés de la bourgmestre de Differdange, le ministre du Logement a officiellement posé la première pierre de l'immeuble de 20 étages qui accueillera, d'ici trois ans, 80 logements. Une partie sera proposée à prix abordable, avec un objectif: participer à la maîtrise des coûts de l'immobilier.

(ASdN) - Le projet «Gravity» prend vie. Aux côtés de la bourgmestre Christiane Brassel-Rausch, le ministre du Logement Henri Kox (déi Gréng) a officiellement posé, ce jeudi, la première pierre du vaste complexe immobilier de Differdange. D’ici 2023, cinq immeubles verront ainsi le jour sur l'ancien terrain d'ArcelorMittal. Au total, 80 logements seront construits, dont une grande partie est prévue pour la location ou la vente à prix abordable.

Cette démarche s’inscrit dans la volonté de la troisième commune du pays de créer davantage de logements abordables. Si la ville propose déjà des habitations de ce type, ce projet constitue un pas supplémentaire dans l'objectif affiché de freiner la flambée des prix. Epaulée par le ministère du Logement, la commune s'est en effet portée acquéreuse de l’ensemble des futurs appartements pour la somme de 40 millions d'euros et joue ainsi le rôle de «promoteur public de logements à prix accessibles». 

Mais si Differdange entend rendre les logements accessibles, elle compte également veiller à «une mixité sociale pour promouvoir au mieux un vivre-ensemble de qualité». Plus concrètement, cela passera par une attention particulière portée à la future population de ces logements avec notamment «une présence de personnes de tous les âges, l’insertion de personnes à mobilité réduite et de ménages à revenu modeste».


Kran, Grue, Ban de Gasperich, Luxembourg, le 25 Janvier 2016. Photo: Chris Karaba
Les communes bâtissent, l'Etat soutient
Si le Luxembourg veut voir se construire plus de logements à prix accessible, les 102 bourgmestres ont une part à jouer. Tout l'enjeu du prochain Pacte Logement consistera à les encourager financièrement mais aussi techniquement.

Le ministre du Logement, qui a appuyé l'investissement, a félicité la ville «pour sa démarche responsable et visionnaire». Celui-ci a par ailleurs appelé les communes à «relever le défi du logement abordable et public». Avec le nouveau pacte logement, l’État entend soutenir davantage les initiatives communales pour «développer un parc de logement en main publique qui reste abordable à terme», a-t-il rappelé. 

Pour rappel, les aides à la pierre permettent déjà actuellement le subventionnement jusqu’à 75% pour la création de logements locatifs par le ministère du Logement. Des aides qui seront renforcées, dans le cadre du pacte logement, notamment par un soutien financier supplémentaire et la mise à disposition, par le ministère, d'un conseiller logement.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Differdange fait main basse sur les tours Gravity
Pour freiner la flambée des prix, la commune a décidé d'acheter l'ensemble des appartements d'un projet de 80 logements, pour 40 millions d'euros. 32 biens seront commercialisés à la rentrée, les autres seront loués.
Gravity Towers
Les communes bâtissent, l'Etat soutient
Si le Luxembourg veut voir se construire plus de logements à prix accessible, les 102 bourgmestres ont une part à jouer. Tout l'enjeu du prochain Pacte Logement consistera à les encourager financièrement mais aussi techniquement.
Kran, Grue, Ban de Gasperich, Luxembourg, le 25 Janvier 2016. Photo: Chris Karaba
Le Kirchberg se veut plus abordable
Le Ministère du Logement entend se servir des espaces gérés par le Fonds Kirchberg pour développer non seulement plus d'habitats, mais surtout des logements à tarifs accessibles. Que ce soit pour la location ou la vente. A terme, le quartier pourrait donc compter près de 27.000 habitants mais surtout une bonne mixité sociale.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Et si le poids du logement passait au régime?
Le coût de l'habitat grimpant plus vite que les revenus, les dépenses des ménages pour cette seule part de leur budget ne cesse d'augmenter. D'autant plus pour les foyers à bas revenus et en location. Le ministère du Logement entend donc s'attaquer à ce "taux d'effort".
asdf