Changer d'édition

La terrasse chauffée reste d'actualité à Luxembourg
Luxembourg 3 min. 18.02.2020

La terrasse chauffée reste d'actualité à Luxembourg

La Ville de Luxembourg n'interdit pas la présence de chauffage en terrasse et préfère mettre en avant la sécurité.

La terrasse chauffée reste d'actualité à Luxembourg

La Ville de Luxembourg n'interdit pas la présence de chauffage en terrasse et préfère mettre en avant la sécurité.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 3 min. 18.02.2020

La terrasse chauffée reste d'actualité à Luxembourg

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Alors que la question de l'urgence climatique fait régulièrement la une de l'actualité, la Ville ne compte pas mettre fin à cette pratique et préfère mettre en avant la bonne utilisation des appareils.

La transition énergétique est en marche au Luxembourg. La semaine dernière, le gouvernement luxembourgeois a adopté sa feuille de route pour le climat. Au sein de la Ville aussi, la vague verte est en vogue avec récemment le début du chantier de renaturalisation de la vallée de la Pétrusse. La protection de l'environnement fait clairement partie des priorités du monde politique.

Il existe pourtant quelques pratiques qui sont en décalage avec la tendance actuelle comme les terrasses chauffées. En début d'année, certaines villes ont franchi le pas et ont interdit aux restaurateurs et autres cafetiers d'offrir un peu de confort à leurs clients. C'est le cas depuis le 1er janvier de Rennes où les autorités ont mis en avant l'urgence climatique. «Personne ne chauffe à l'extérieur chez lui, pourquoi le ferait-on sur l'espace public?», avance la mairie qui a offert un délai de deux ans aux commerçants pour qu'ils se mettent en  conformité.

Le dossier n'est pourtant pas neuf puisqu'en 2008, le Parlement européen s'est en effet prononcé pour l'interdiction des systèmes de chauffage pour terrasses mais il s'agissait d'un «avis non contraignant » pour les Etats membres. 

La sécurité avant tout

Du côté de la Ville de Luxembourg, cette réglementation n'est pas à l'ordre du jour. Aucune interdiction n'a été prononcée dans ce sens. Pour François Koepp, secrétaire de Horesca, les responsables de la capitale accordent davantage d'attention particulière aux mesures de sécurité. «Les autorités nous recommandent de recourir à l'utilisation d'équipements électriques à la place d'installations au gaz», dit-il.  


Le gouvernement propose dans un premier temps une campagne de sensibilisation des professionnels de l'Horesca pour inciter les cafetiers et restaurateurs à proposer volontairement de l'eau du robinet sur leur carte
L'eau en carafe arrive au compte-goutte
Si le gouvernement n'entend pas obliger dans l'immédiat le secteur de l'Horesca à proposer de l'eau du robinet à ses clients, il mise sur une campagne de sensibilisation. Au grand dam des initiateurs de la pétition qui avait recueilli plus de 4.500 signatures.

La sécurité de tous, clients ou personnel des établissements, est donc la priorité n°1 pour la Ville de Luxembourg. Les services concernés rappellent régulièrement les principales règles à respecter comme le fait que les appareils soient placés dans des endroits sécurisés. «Il faut veiller à ce qu'une sortie de secours ne soit pas bloquée ou éviter que le matériel ne soit pas installé sur des endroits de passage», précise encore les services de la Ville.  

«Les exploitants doivent assurer la stabilité des appareils en respectant scrupuleusement les consignes du fabricant, histoire d'éviter toute chute éventuelle», précise ce dernier tout en rappelant qu'il est préférable d'avoir recours à des systèmes de chauffage «qui peuvent être fixés en façade» par exemple.