Changer d'édition

La taxe foncière vingt fois plus chère à Diekirch
Luxembourg 03.03.2020 Cet article est archivé

La taxe foncière vingt fois plus chère à Diekirch

A Diekirch, 42 terrains à bâtir sont actuellement laissés en friche. Une situation jugée inacceptable pour le député-maire socialiste, Claude Haagen.

La taxe foncière vingt fois plus chère à Diekirch

A Diekirch, 42 terrains à bâtir sont actuellement laissés en friche. Une situation jugée inacceptable pour le député-maire socialiste, Claude Haagen.
Photo: John Lamberty
Luxembourg 03.03.2020 Cet article est archivé

La taxe foncière vingt fois plus chère à Diekirch

Maurice FICK
Maurice FICK
Le deuxième plus grande ville du Nord veut agir fermement contre la spéculation sur le foncier qui plombe, en grande partie le pays. Le conseil communal a décidé, lundi soir, de multiplier par vingt le montant de la taxe foncière sur les terrains à bâtir laissés en friche.

Dans un Luxembourg congestionné par le trafic aux heures de pointe et qui se pose bien des questions sur sa qualité de vie par rapport à sa croissance, l'habitat reste la préoccupation première des Luxembourgeois. Henri Kox (Déi Gréng), le ministre du Logement, veut mettre fin à la spéculation immobilière des propriétaires qui laissent leurs appartements vides. Rares sont pour l'heure les communes qui lui ont emboîté le pas


La réforme de l'impôt foncier, grand chantier du prochain gouvernement
L'heure du bilan a sonné du côté du ministère de l'Intérieur. Une semaine avant les élections législatives, Dan Kersch a ainsi présenté ce jeudi matin les principales réformes menées par son gouvernement ces cinq dernières années: si le ministre est satisfait, une réforme manque pourtant toujours à l'appel.

A Diekirch, noyau de la Nordstad en gestation, les édiles communaux sont décidés à taxer les propriétaires de terrains constructibles qui ne mettent pas en vente leur bien dans l'espoir d'un prix de vente toujours plus élevé dans le temps. Lundi soir, le conseil communal a posé un signal fort en votant pour une taxe foncière multipliée par vingt sur les terrains laissés en jachère. Et ce à compter du 1er janvier 2021.

3.800 euros au lieu de 190 euros

Le mesure se veut contraignante pour détendre un marché du logement sous pression, dans le Nord comme ailleurs. «Il ne s'agit pas d'engranger plus d'argent. En revanche, nous voulons que les propriétaires de parcelles de terrain qui tombent dans la catégorie B6 - terrains à bâtir à des fins résidentielles - réfléchissent sérieusement à laisser, ou pas, le terrain inutilisé», explique Claude Haagen (LSAP), député-maire de Diekirch depuis 2011.

Selon Claude Haagen, 42 terrains sont concernés à Diekirch, dont dix sont enregistrés comme terrains constructibles depuis plus de 40 ans et 27 sont constructibles depuis 1997 !   

Concrètement, un propriétaire qui devait jusqu'ici s'acquitter d'une taxe foncière de 190 euros par an pour un terrain non aménagé devra payer 3.800 euros à partir de l'année prochaine. Pour la commune, la mesure est synonyme d'un revenu supplémentaire d'environ 150.000 euros. 


Sur le même sujet

Taxer plus pour bâtir plus
Imposer à 15.000% les terrains constructibles laissés non bâtis, les partis d'opposition au sein du conseil communal de la Ville de Luxembourg le souhaitent. La mesure poussant les propriétaires concernés à vendre pour ainsi permettre de nouvelles habitations.
online.fr .PK. Baulücken in der Stadt Luxemburg.Bonnevoie,rue de Wiltz. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Si Google parvient vite à acquérir 33 hectares...»
Chercheur en géographie sociale au Liser, Antoine Paccoud a été le premier à démontrer que seules 16.000 personnes possèdent 65% des terrains constructibles au Grand-Duché. En amont d'un nouvel échange à la Chambre sur l'immobilier, il évoque les possibilités pour faire évoluer la donne.
online.fr, Gespräch mit Antoine Paccoud, neues Gebäude Luxemburger Wort  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Un caillou dans la chaussure du Pacte Logement
Comme le ministre du Logement la veille, le CSV a présenté vingt-trois mesures visant à mobiliser les terrains à bâtir. Pour contrer la pénurie de logements, État et communes doivent devenir plus actifs.
Le CSV est favorable à l'introduction d'une taxe pour lutter contre la spéculation foncière et immobilière.
La réforme de l'impôt foncier, grand chantier du prochain gouvernement
L'heure du bilan a sonné du côté du ministère de l'Intérieur. Une semaine avant les élections législatives, Dan Kersch a ainsi présenté ce jeudi matin les principales réformes menées par son gouvernement ces cinq dernières années: si le ministre est satisfait, une réforme manque pourtant toujours à l'appel.