Changer d'édition

La SNHBM plus bâtisseuse que jamais
Luxembourg 3 min. 10.06.2020

La SNHBM plus bâtisseuse que jamais

Guy Entringer, directeur de la SNHBM.

La SNHBM plus bâtisseuse que jamais

Guy Entringer, directeur de la SNHBM.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 10.06.2020

La SNHBM plus bâtisseuse que jamais

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A 101 ans maintenant, la Société nationale des habitations à bon marché se retrousse les manches pour construire bien plus de logements que par le passé. Mais à elle aussi de proposer de nouvelles formes d'habitat (colocation) et développer de nouvelles formes locatives.

Ce n'est pas encore pour ce coup-là. En présentant le bilan 2019 de la Société nationale des habitations à bon marché, son nouveau directeur aurait pu (enfin) annoncer que la SNHBM avait atteint l'objectif qu'elle s'est fixé depuis 2015: construire 250 logements par an. Seulement, pour 2019, le deuxième bailleur social du pays doit se contenter de 226 habitats réellement achevés. Pas grave, Guy Entringer sait que l'organisme est sur la bonne voie.

Car la SNHBM - désormais centenaire - semble sortir de sa torpeur et démarrer des chantiers de construction comme elle ne l'a jamais fait par le passé. Il est vrai que la demande est là. Aussi, le record 2019 de construction peine-t-il encore à cacher le manque considérable de logements accessibles au plus grand nombre, à l'achat comme à la location. Bonne nouvelle, déjà pour cette année, l'organisme annonce 300 mises en chantier, sur huit sites différents. 

Ainsi, le parc de la SNHBM va-t-il monter en puissance. Le directeur prévient d'ailleurs: «Cela signifie que le nombre d'appartements en construction doublera en seulement trois ans». Sans compter que la Société nationale louera des appartements du Fonds du Kirchberg et les proposera à des prix abordables. Et puis, ce n'est pas seulement la quantité qui va être bouleversée à l'avenir, c'est aussi la nature même du parc proposé.

La structure entend ainsi développer son offre en colocation, par exemple. Des appartements partagés doivent ainsi voir le jour à Belval-nord (5 appartements pour un total de 22 chambres) ou dans le nouveau village d'Elmen (trois appartements pour 19 chambres).


Projet Elmen in Kehlen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Elmen choisi comme site de référence
Principal chantier de la SNHBM destiné à accueillir quelque 2.000 habitants, le projet a été déclaré «d'intérêt général» par le Conseil de gouvernement. Une première qui ouvre la voie à un financement au-delà de 40 millions d'euros pour ce site de 27 hectares situé entre Kehlen et Olm

Elmen, le projet-phare des années à venir. Elmen sur lequel autant Guy Entringer que le ministre du Logement, Henri Kox (Déi Gréng), fondent bien des espoirs. D'ailleurs, ce sont désormais 800 appartements qui sont attendus (contre 750 initialement), le promoteur public ayant choisi de densifier l'habitat sur les 27 hectares dédiés à l'opération.

Aujourd'hui, neuf maisons type sont déjà sorties de terre à Elmen. La crise sanitaire privant les lieux (meublés) de tout visiteur et acheteurs-locataires potentiels. La journée portes ouvertes a dû être reportée; la vente d'appartements et des maisons débutera début juillet.

Mais le directeur de la SNHBM se montre confiant sur la suite du chantier: les 100 premiers appartements devraient bien être achevés d'ici la fin de 2021. Seul manquera à cette date le groupe scolaire envisagé. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cinq choses à savoir sur le futur de Belval
Petit à petit, l'ancien site sidérurgique poursuit sa mue en quartier d'habitations, de recherche, de bureaux, d'études. De vie en somme. Pour 2020 et après, l'aménageur Agora a encore de beaux projets.
Lokales, Belval, Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Kox parle, la Chambre immobilière gronde
Le ministre du Logement n'évoque que le secteur public pour répondre au besoin en logements à loyer abordable, et cela irrite les promoteurs privés. Leur représentant, Jean-Paul Scheuren, dénonce même une politique inefficace.
ILLUSTRATION - Zum Themendienst-Bericht vom 27. Februar 2020: Wer ein Grundstück erwerben will, sollte vor der Unterzeichnung des Bauvertrages prüfen, ob ein Vorkaufsrecht besteht. Foto: Andrea Warnecke/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Le secteur public reprend la truelle
Le ministre du Logement, Henri Kox, a expliqué mercredi en quoi le nouveau Fonds spécial créé début avril allait soutenir la construction de plus de logements ciblés, publics, abordables et durables. Premier exemple: Elmen. Avant Wiltz et Dudelange.
Elmen choisi comme site de référence
Principal chantier de la SNHBM destiné à accueillir quelque 2.000 habitants, le projet a été déclaré «d'intérêt général» par le Conseil de gouvernement. Une première qui ouvre la voie à un financement au-delà de 40 millions d'euros pour ce site de 27 hectares situé entre Kehlen et Olm
Projet Elmen in Kehlen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Fonds du logement apporte sa pierre à l'immobilier
A la tête du promoteur public depuis septembre, Jacques Vandivinit souhaite en poursuivre la modernisation afin de le rendre encore plus efficace. D'ici 2024, près de 600 nouveaux appartements figurent déjà au planning de constructions.
POL, Interview Jacques Vandivinit, Directeur, Fonds du logement,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La SNHBM revoit ses critères de sélection
Guy Entringer, le directeur du promoteur immobilier public SNHBM compte empêcher à l'avenir des actions comme le campement nocturne de demandeurs de logement devant ses bâtiments le mois dernier. Les critères de sélection vont être revus.
La Société nationale des habitations à bon marché  prépare une refonte de son système d'attribution des logements sociaux