Changer d'édition

La santé au Luxembourg en huit chiffres
Luxembourg 3 min. 06.12.2022
Selon un rapport européen

La santé au Luxembourg en huit chiffres

Le rapport révèle notamment que le Luxembourg est le seul pays européen, avec la Norvège, dont l'espérance de vie a augmenté durant la pandémie.
Selon un rapport européen

La santé au Luxembourg en huit chiffres

Le rapport révèle notamment que le Luxembourg est le seul pays européen, avec la Norvège, dont l'espérance de vie a augmenté durant la pandémie.
Photo: Anouk Anthony
Luxembourg 3 min. 06.12.2022
Selon un rapport européen

La santé au Luxembourg en huit chiffres

Laura BANNIER
Laura BANNIER
La Commission européenne et l'OCDE se sont penchées sur les différents systèmes de santé européens, et en ont ressorti des chiffres plus ou moins étonnants.

«Panorama de la santé: Europe 2022», c'est le nom du rapport publié tous les deux ans par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) élaboré en collaboration avec la Commission européenne. Pour son édition 2022, le document, qui se penche sur des thématiques d'actualités, s'est intéressé de près aux impacts du covid-19 sur la prise en charge des patients atteints d'autres pathologies, et la santé physique et mentale des jeunes.


"Gesundheitsministerin Paulette Lenert legt eine erschreckende Unbekümmertheit an den Tag. Sie verfügt noch nicht einmal über Statistiken über die Anzahl der praktizierenden Ärzte", sagt der Hausarzt Dr. Germain Wagner.
«Les médecins sont dégoûtés»
Le Dr Germain Wagner, médecin généraliste, décrit les maux dont souffre le système de santé. Il ne se prive pas de critiquer la ministre de la Santé Paulette Lenert.

Durant ses quelque 219 pages, le rapport met en exergue un ensemble d'indicateurs qui permettent d'évaluer la performance des systèmes de santé des pays européens, ainsi que le niveau de santé général des citoyens. À noter que le document se base principalement sur les enquêtes européennes et les statistiques nationales officielles les plus récentes disponibles.

Parmi les pays de l'Union européenne passés au crible, le Luxembourg se distingue particulièrement par ses forces, même si le rapport souligne toutefois que des progrès sont encore à réaliser dans le domaine de la santé. Voici un tour d'horizon de la santé au Grand-Duché en huit chiffres tirés de ce rapport.

82,6 ans

En 2021, l'espérance de vie du Luxembourg s'établissait à 82,6 ans. Fait notable: le Luxembourg, aux côtés de la Norvège, est le seul pays de l'Union européenne ayant vu son espérance de vie progresser entre 2019 et 2021. Marquée par la pandémie de covid-19, cette période a été synonyme d'une réduction de l'espérance de vie de 1,2 année en moyenne dans les pays de l'Union européenne.

5,7% de dépenses supplémentaires

La pandémie de coronavirus a par ailleurs forcé une majorité des pays européens à revoir leurs dépenses de santé à la hausse. Au Luxembourg, les dépenses du domaine ont augmenté de 5,7% de 2019 à 2020, contre une augmentation annuelle moyenne de 0,9% de 2013 à 2019.

59 décès pour 100.000 habitants

Cette seconde statistique est un peu plus ancienne, puisqu'elle remonte à 2019. Durant cette année, la mortalité par infarctus a été évaluée à 59 décès pour 100.000 habitants, permettant au Luxembourg de figurer parmi les cinq pays avec le taux le moins élevé. 

20% d'adolescents en surpoids

Dans ce domaine, il reste des efforts à faire. En 2019, 20% des 1-19 ans étaient en surpoids ou obèses, contre 15% en 2014. 

48% d'adultes à l'alimentation déséquilibrée

Le rapport révèle par ailleurs que l'assiette des résidents luxembourgeois adultes gagnerait à être rééquilibrée. En effet, 48% des adultes ne consomment pas de fruits et légumes quotidiennement. Des efforts restent donc à être déployés dans le domaine de l'alimentation.

-48% de mortalité

Les décès liés à la pollution atmosphérique ont chuté de 48% entre 2009 à 2019. Considéré comme faible, puisqu'il correspond à 33 décès pour 100.000 habitants, ce facteur de risque enregistre donc la plus grande baisse au niveau européen au Luxembourg.

64% de prises en charge retardées ou annulées

Ce n'est pas une surprise, le covid-19 a ébranlé les systèmes de santé. Le Luxembourg n'a pas été épargné par la vague de rendez-vous retardés ou annulés. Au total, 64% des personnes souffrant de maladies chroniques ont donc vu leur prise en charge retardée ou annulée durant les six premiers mois de la pandémie.

41 décès pour 100.000 habitants

En ce qui concerne les accidents vasculaires cérébraux, le Luxembourg se classe deuxième des pays enregistrant la mortalité la plus basse. Le Grand-Duché se situe, en effet, juste derrière la Suisse, avec 41 décès pour 100.000 habitants.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère de la Santé a annoncé ce jeudi avoir signé avec la Fédération des hôpitaux luxembourgeois une convention garantissant l'indemnisation des gardes et des astreintes. Un accord conclu sans l'association des médecins, qui ne décolère pas.
(de g. à dr.) Sylvain Vitali, secrétaire général de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois ; Paulette Lenert, Vice-Premier ministre, ministre de la Santé ; Dr Philippe Turk, président de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois
C'est un paradoxe qui pourrait laisser de nombreuses personnes sans soins dans les hôpitaux du Luxembourg. Dans un pays qui cherche désespérément des professionnels de la santé, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas exercer parce que le ministère de la Santé ne reconnaît pas leurs compétences.
Quelle est l'incidence de l'inflation sur les coûts à supporter par les hôpitaux du pays, très énergivores ? La ministre de la Santé apporte plusieurs éléments de réponse qui laissent toutefois présager un futur économique sombre.
Durant la semaine dernière, le nombre de patients pris en charge dans le service des soins intensifs est passé de deux à un.
Gestion de la pandémie par le Luxembourg
Un rapport de l'OCDE a analysé la manière dont le Luxembourg a géré la pandémie. Si le petit pays peut se targuer d'une maîtrise réussie sur plusieurs points, des axes d'amélioration sont toutefois nécessaires pour affronter les prochaines crises.