Changer d'édition

La robe de Claire Lademacher, une ode à la délicatesse
Luxembourg 21.09.2013

La robe de Claire Lademacher, une ode à la délicatesse

La robe de Claire Lademacher, une ode à la délicatesse

Photo: Serge Waldbillig
Luxembourg 21.09.2013

La robe de Claire Lademacher, une ode à la délicatesse

Claire Ladamacher arborait avec une grâce toute royale cette robe à manches longues en soie chantilly, coiffée d'un diadème aux feuilles de vigne.

(DN) - Après avoir revêtu, mardi, lors du mariage civil, une tenue du styliste Jan Taminiau dont l'avant-gardisme aura été interprété par certains comme « un défi à la tradition », Claire Lademacher a choisi de s'en remettre pour la cérémonie de ce samedi au talent des ateliers Haute Couture de la Maison Elie Saab.

Un croquis exclusif de la robe a été dessiné pour l'occasion, une création qui se veut, selon les termes de la maison, «une ode à la délicatesse».

Claire Ladamacher portait avec une grâce toute royale cette robe à manches longues en soie chantilly, rebrodée de motifs végétaux en fils de soie crème et argent et rehaussée de cristaux transparents et de paillettes nacrées.

Faisant écho aux motifs de la robe, le voile en tulle de soie ivoire est orné de motifs néo baroques végétaux. Raffinement ultime, les trois mètres de traine en dentelle chantilly ivoire jouent sur la transparence.

Claire était pour l'occasion coiffée d'un diadème aux feuilles de vigne, daté de la moitié du XIXe siècle.

Si la feuille de vigne et sa forme découpée offrent de nombreuses possibilités décoratives, elles demeurent rares dans l’univers du bijou, précise Vincent Everarts.

Montées sur or jaune et argent, les broches en diamants composent une alternance aléatoire de vrilles finement enroulées, de feuilles aux savantes inflexions et de boutons au serti ajouré ressemblant à de petites fleurs.

Si la Grande-Duchesse Charlotte ne l’a jamais porté, ses quatre filles ont choisi de le coiffer le jour de leur mariage. Connu depuis lors comme le diadème des mariages, la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte ne l’aurait arboré qu’une seule fois. Il a, depuis, été remis à l’honneur par la Grande-Duchesse Maria Teresa.