Changer d'édition

La réserve sanitaire se met en veille
Luxembourg 2 min. 04.05.2020 Cet article est archivé

La réserve sanitaire se met en veille

Marc Hansen a donné quelques détails sur les contrats signés entre les professionnels de la santé et l'Etat.

La réserve sanitaire se met en veille

Marc Hansen a donné quelques détails sur les contrats signés entre les professionnels de la santé et l'Etat.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 04.05.2020 Cet article est archivé

La réserve sanitaire se met en veille

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Les personnes recrutées par l'Etat pendant l'état de crise ont reçu l'autorisation de reprendre leurs activités mais elles devront rester à disposition du ministère de la Santé à raison de 16h par semaine selon Marc Hansen. Une approche que ne partage pas l'opposition qui évoque un système inégalitaire.

Ils sont 1.480 professionnels du secteur de la santé à avoir signé un CDD avec l'Etat au moment de la constitution de la réserve de recrutement mais «environ 650 personnes ont réellement été affectées comme par exemple dans les différents centres de soins», a expliqué ce lundi Marc Hansen (DP) aux députés. 

Avec le retour des activités médicales non urgentes, autorisé par le gouvernement pour ce lundi 4 mai, une partie de ce personnel a donc repris le chemin du travail même s'il est toujours sous contrat avec l'Etat luxembourgeois et donc dédommagé. La fin de cette collaboration est d'ailleurs programmée pour le vendredi 29 mai.


Corona-Virus, Allgemeinarzt Patrice Anton aus Rümelingen berät seine Patienten online über die CNS Onlinekonsultation, E-Consult, Telekonsultation, médecin, téléconsultation, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La téléconsultation reste la priorité
Parallèlement à la filière covid-19 qui reste en place, les cabinets médicaux et dentaires reprendront leurs activités dès lundi prochain. Idem pour les consultations dans les hôpitaux. Non sans une panoplie de mesures de protection et d'hygiène, mais «nous sommes prêts», assure Paulette Lenert.

Un feu vert donné par le ministre de la Fonction publique qui a tout de même précisé que «la crise sanitaire n'est pas terminée» et que les quatre centres installés à Luxexpo The Box, à la Rockhal d'Esch, au Daichhal d'Ettelbruck ou au centre culturel de Grevenmacher «restaient opérationnels».   

Par conséquent, le personnel médical, qui est encore sous contrat mais qui a repris une partie de ses activités, devra «rester disponible pour les besoins de l'Etat à raison de 16 heures par semaine» en cas de besoin.  

Une approche que ne partage pas une partie des députés du CSV. Ces derniers l'ont fait savoir au ministre ce lundi en Commission de la Fonction publique. Ils considèrent ces mesures «injustes face à d'autres métiers obligés d'arrêter leur activité depuis le début du confinement». Autrement dit, il s'agirait d'une «aide supplémentaire» voire même d'un «double revenu». 

Pour Marc Hansen, la décision prise par la majorité résulte d'un choix politique qui a été fait «pour gérer au mieux la crise déclenchée par le coronavirus». Le coût total de ces contrats d'employés d'Etat est estimé à un plus de 10 millions d'Euros, charges patronales incluses.  


La réserve sanitaire se constitue au pas de course
Infirmiers, médecins spécialistes mais aussi agents administratifs. Tous les professionnels disponibles et tous les volontaires prêts à soutenir le secteur de la santé et des soins doivent se manifester rapidement sur la plateforme govjobs.lu

Pour rappel, cette fameuse «réserve sanitaire nationale», qui regroupait les professionnels de santé, avait été constituée le 24 mars dernier alors que la pandémie de covid-19 frappait de plein fouet le Luxembourg. 

Les médecins libéraux, les professionnels de santé (infirmiers, logopèdes, kinés,...) ainsi que les étudiants en médecine avaient été «invités» à soutenir le secteur de la santé. Ce personnel médical qui n'était pas dans l'obligation de travailler devait obligatoirement s'inscrire sur la plateforme de recrutement de l'Etat. Histoire de permettre aux services de Paulette Lenert (LSAP) de se constituer une réserve de recrutement et faire face à la crise sanitaire.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Le Luxembourg se positionne comme un modèle»
Médecin, éditeur et observateur de la santé au Grand-Duché et en Belgique depuis 25 ans, le Dr Eric Mertens évoque des coulisses de la gestion du covid-19, de ses oubliés et d'une potentielle deuxième crise à venir.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Mundschutz , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg déploie ses capacités d'accueil des malades
Le Luxembourg n'a pas compté de mort supplémentaire endéans 24 heures mais se prépare au pic de la pandémie d'ici deux semaines. Si les hôpitaux sont «loin d'être saturés» pour l'heure, la ministre de la Santé a annoncé l'ouverture de six nouvelles structures.
Pressekonferent Paulette Lenert, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort