Changer d'édition

«La réforme fiscale annoncée doit être réalisée»
Luxembourg 2 min. 21.01.2021 Cet article est archivé

«La réforme fiscale annoncée doit être réalisée»

Pour Nora Back, des mesures «plus incisives» doivent être prises par le gouvernement, notamment en ce qui concerne la hausse des prix du logement ou les inégalités sociales.

«La réforme fiscale annoncée doit être réalisée»

Pour Nora Back, des mesures «plus incisives» doivent être prises par le gouvernement, notamment en ce qui concerne la hausse des prix du logement ou les inégalités sociales.
Crédit: CLC
Luxembourg 2 min. 21.01.2021 Cet article est archivé

«La réforme fiscale annoncée doit être réalisée»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pour son traditionnel discours de Nouvel An, Nora Back, présidente de la Chambre des salariés, n'a pas caché son désarroi face aux conséquences de la crise sanitaire. Raison pour laquelle elle appelle le gouvernement à «entendre» ses revendications.

Peu audible en 2020 du fait de la crise sanitaire et de l'avalanche de décisions gouvernementales, la Chambre des salariés entend changer la donne. Jeudi soir, à l'occasion du discours de Nouvel An, sa présidente Nora Back n'a donc pas hésité à «diffuser une série de messages politiques» portant principalement sur les conséquences «sociales, économiques et psychologiques» de la pandémie.


OGBL, 1.-Mai-Rede N-Back - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Nous ne devons pas refaire les mêmes erreurs»
Pour son premier discours du 1er Mai, Nora Back, présidente de l'OGBL, s'est voulue offensive en affichant une intransigeance quant au retour supposé d'une politique d'austérité une fois la pandémie passée.

Pour la présidente de l'organe représentant les salariés et les retraités du secteur privé, la crise actuelle a et aura un impact sur tous les personnels, qu'ils soient «en première ou en deuxième ligne». Référence non seulement aux acteurs du secteur médical, «dont les effectifs ne sont pas suffisants pour accomplir le travail régulier», mais aussi aux «professions qui étaient souvent invisibles» comme les salariés du nettoyage ou les personnels de caisse qui «en plus de mauvaises conditions de travail, touchent des salaires faibles». 

Et Nora Back d'estimer qu'après «avoir applaudi pour ces personnels», il importe «qu'une pression politique (...) s'exerce enfin pour améliorer leurs conditions de travail et leur rémunération». Estimant par ailleurs que «tout le monde a compris combien nous sommes dépendants des frontaliers», la présidente assure que le Luxembourg doit davantage penser sa politique - «en particulier la politique sociale» - dans une échelle non plus nationale, mais au niveau de la Grande Région, «même si cela doit coûter davantage».


L'avenir du Luxembourg passera par la Grande Région
Épicentre économique d'un territoire qui regroupe 12 millions de personnes, le Luxembourg devrait conserver encore un temps son rôle d'aimant. A condition toutefois de mieux tirer profit des «interdépendances existantes» et de «créer de nouvelles synergies» avec ses voisins.

Évoquant tour à tour la transition écologique et la digitalisation, «enjeux majeurs pour notre société», celle qui se trouve également à la tête de l'OGBL juge que «la justice fiscale, les investissements, les finances publiques ou le logement sont des sujets importants» qui ne doivent pas être oubliés. Raison pour laquelle Nora Back milite pour une transformation du système fiscal, via notamment la mise en oeuvre de la réforme prévue pour 2021 qui «doit être réalisée». 

Quant à la question du logement, principale inquiétude des résidents, elle plaide pour la mise en place «de mesures plus incisives» pour lutter contre la spéculation et la rétention de terrains, puisque «la hausse des prix ne semble pas avoir été freinée par le virus». Pour mémoire, les dernières données d'Eurostat indiquaient que le Luxembourg avait connu une progression du coût du logement de 13,6% au troisième trimestre 2020, bien loin des 5,2% enregistrés dans l'ensemble de l'UE.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Nora Back a rappelé ses priorités et revendications ce jeudi. L'emploi, le pouvoir d'achat et le logement demeurent les chevaux de bataille de la présidente de l'OGBL qui estime que le travail reste toujours davantage taxé que le capital.
Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Nora Back, Patrick Dury, Romain Wolff, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Suite au premier comité national de l'OGBL durant la crise sanitaire, Nora Back, sa présidente, a réalisé un état des lieux de la tripartite. Elle appelle notamment à davantage de mesures pour aider les ménages.
Politik, Pressekonferenz OGBL Nationalcomité, Nora Back, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
En proposant 17 mesures, l'instance entend ouvrir des pistes au gouvernement pour de futures réformes. Des gestes permettant non seulement la relance économique du pays mais aussi un renforcement du pouvoir d'achat des ménages.
Lokales,  Illustration, Covid 19, Corona- Krise, Lycée technique arts et métiers, Schulanfang mit Regeln,  Lockerung der Ausgangsbeschränkung, Einschränkung, Kontaktbeschränkung, Ateliers Schweisser und electro Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort