Changer d'édition

La réforme de l'impôt foncier se précise
Luxembourg 2 min. 25.10.2021
Fiscalité

La réforme de l'impôt foncier se précise

Pour la ministre de l'Intérieur, le calendrier de la réforme fiscale ne dépendra pas de l'avancée des PAG.
Fiscalité

La réforme de l'impôt foncier se précise

Pour la ministre de l'Intérieur, le calendrier de la réforme fiscale ne dépendra pas de l'avancée des PAG.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 25.10.2021
Fiscalité

La réforme de l'impôt foncier se précise

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le gouvernement réformera la fiscalité foncière «dans les douze mois à venir». Il sera notamment question de taxer les terrains non construits susceptibles d'accueillir de l'habitat, avec une pression plus forte au fil du temps, indique lundi la ministre de l'Intérieur.

Xavier Bettel l'a confirmé dans son récent discours sur l'état de la Nation : le gouvernement entend peser par l'impôt sur la spéculation faite via le blocage de centaines d'hectares de terrains constructibles dans le pays par leurs propriétaires. Une spéculation qui freine la réalisation de nouvelles constructions, et contribue à la flambée des prix de l'immobilier. Mais si le Premier ministre ne s'était pas étendu sur le détail de cette réforme fiscale, Taina Bofferding (LSAP) vient de lever le voile sur une partie de la future taxation envisagée.


online.fr .PK. Baulücken in der Stadt Luxemburg.Bonnevoie,rue de Wiltz. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Taxer plus pour bâtir plus
Imposer à 15.000% les terrains constructibles laissés non bâtis, les partis d'opposition au sein du conseil communal de la Ville de Luxembourg le souhaitent. La mesure poussant les propriétaires concernés à vendre pour ainsi permettre de nouvelles habitations.

Ainsi, lundi, la ministre de l'Intérieur a-t-elle indiqué que la nouvelle version de l'impôt foncier mettrait particulièrement l'accent sur «les terrains non construits pendant un certain laps de temps». Plus le temps passera et plus la pression fiscale sur ces aires vierges de tout habitat sera forte. Cet «impôt progressif» visera les terrains situés dans les zones destinées prioritairement à des fins d’habitation. Et cela qu'ils soient immédiatement constructibles («Baulücken ») ou nécessitant des travaux de viabilisation.

Pour l'heure, Taina Bofferding ou le ministre des Finances se gardent bien d'avancer un quelconque taux d'imposition sur les lopins disponibles. Mais la ministre, en réponse aux députés Marc Hansen et François Benoy (Déi Gréng) qui l'interrogeaient sur cette refonte de la taxe foncière, a clairement annoncé que cette imposition à venir «devra être suffisamment élevée pour produire l’impact escompté».


Urbanisteschen Projet bei Zéisseng - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Les gens ont peur de la croissance»
Pays amené à héberger 300.000 habitants supplémentaires d'ici à 2050, le Luxembourg rencontre de réelles difficultés en matière d'aménagement du territoire. En cause, «une myriade de raisons», à en croire le «monsieur PAG» du ministère de l'Intérieur.

Pour l'heure, le ministère de l'Intérieur n'en est qu'au stade des estimations d'impact. Il est vrai que même si le besoin de produire plus de logements est devenu une nécessité nationale, le gouvernement s'est donné douze mois avant de déposer son projet de loi portant sur cette réforme de l'impôt foncier. Un délai qui ne tiendra pas compte de l'adoption des dernières modalités du plan d'aménagement général (PAG) par les communes, a précisé Taina Bofferding. 

Pour la ministre et son administration, le nombre de PAG dont la refonte a abouti (57 sur 112 communes est d’ores et déjà «suffisant pour pouvoir procéder à des simulations fiables «permettant de calibrer le nouveau modèle de calcul». 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour son huitième discours sur l'état de la Nation, Xavier Bettel a notamment annoncé la mise en place d'une réforme de l'impôt foncier «dans les douze prochains mois». Le Premier ministre annonce également des mesures fiscales visant à «contrecarrer les abus».
IPO,Rede zur Lage der Nation,Rentree parlementaire,Etat de la Nation. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
A quelques jours du discours sur l'état de la Nation au cours duquel le Premier ministre devrait annoncer de nouvelles mesures vouées à débloquer de nouveaux terrains constructibles, le président de la Chambre immobilière plaide pour une nouvelle approche.
Wirtschaft, Immobilienmarkt, Mieten, Residenz, Sozialalmanach, Wohnung, Wohnungsbau, Wohnungsmarkt, Immobilien, Immobilienmarkt, A louer, A vendre, Immobilier, Zu vermieten, Zu verkaufen, Location, Land zum Bauen, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Pour freiner la spéculation sur les terrains à bâtir, le gouvernement pourrait finalement lancer une nouvelle mesure fiscale. Le Premier ministre devrait en faire l'annonce dans son prochain discours sur l'état de la Nation.
Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Foto:Gerry Huberty
Et vite! Puisque le parti écologiste entend que cette révision de l'impôt soit décidée avant la fin de la législature, en 2023 donc. Mais le parti a d'autres suggestions fiscales à glisser à l'oreille de ses partenaires de gouvernement.
A New Building Is Being Constructed With Use Of Tower Crane
Si la pression autour des propriétaires de biens délibérément vides devait s'accentuer avec la future réforme fiscale, son report à 2023 amène à maintenir une situation où la demande reste bien supérieure à l'offre. Et donc au maintien des prix élevés.
Sozialalmanach, Wohnungsbau, Wohnung, Gasperich, Wohnungsmarkt, Mieten, Residenz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Si la volonté de construire plus de logements existe au Grand-Duché, elle se heurte souvent à un foncier disponible trop rare ou trop cher. La ministre de l'Intérieur apporte sa pierre pour faire que plus d'espaces se libèrent pour l'habitat.
Terrain à Batir