Changer d'édition

La Rédac en vadrouille: perchés au parc aventures de Vianden

La Rédac en vadrouille: perchés au parc aventures de Vianden

Luxembourg 2 4 min. 17.08.2018

La Rédac en vadrouille: perchés au parc aventures de Vianden

Sixième opus de notre série estivale La Rédac en vadrouille. Notre équipe s'est attaquée cette fois à l'Indian Forest de Vianden, un parc aventures qui comporte la plus longue tyrolienne du Luxembourg: 375 mètres!

Par Jean Vayssières, Matthias Thiriat et Anne Fourney

L'Indian Forest surplombe la très jolie ville de Vianden. On y accède en longeant l'Our en direction du Syndicat d'initiative, en contrebas du château. Au bout de la rue se trouve un parking; l'Indian Forest est indiquée sur des panneaux,il faut compter une quinzaine de minutes de marche sur un sentier pour y accéder. On peut aussi y parvenir avec le télésiège.

A l'entrée du parc, vous serez dirigé vers un abri où l'on va vous équiper de gants en cuir, d'un baudrier d'où pendent deux gros mousquetons et un troisième équipé d'une poulie. Ce dernier servira à la tyrolienne. Un guide vous explique le fonctionnement du parcours. Mais vous n'accéderez pas à cette tyrolienne comme ça du premier coup, en arrivant le sourire aux lèvres. Vous devrez passer d'autres épreuves avant de vous hisser à 23 mètres de haut pour vous laisser glisser sur le câble de la tyrolienne. En fait, nous a confié Patrick Suarez Fernandes, guide à l'Indian Forest, «au début de la mise en service de la tyrolienne, les gens pouvaient y accéder directement. Mais quasiment une fois sur deux, nous devions intervenir pour les aider à descendre car ils avaient peur».

Des obstacles mouvants

Le ton est donné. A nous de faire nos preuves pour accéder à la fameuse tyrolienne. Cinq parcours différents sont proposés, qui portent le nom d'une couleur. Nous optons pour le vert sans poser de questions, faisant le parallèle avec les pistes de ski, où les vertes sont les plus faciles. Nous n'avons pas été déçus du voyage: le parcours vert est en fait le plus long et le plus difficile! Il est annoncé avec une durée de 40 minutes, mais comme nous l'a confirmé Patrick, «c'est très variable, selon les gens, s'ils ont déjà fait des parcs aventures, s'ils sont à l'aise avec la hauteur ou pas».

Au début, nous avons eu quelques passages plutôt faciles. Il faut s'assurer à chaque pas et avoir toujours au moins un des deux mousquetons accroché aux anneaux en acier prévus à cet effet.  Une formalité. Mais les obstacles se corsent rapidement. Si Patrick pense qu'une bonne condition physique n'est pas forcément indispensable, il vaut quand même mieux être en forme pour franchir certains obstacles de ce parcours vert.

Ce sont des ponts de singe que nous devons franchir, et la difficulté va crescendo. Passer dans un filet, ça va. Mais traverser un pont avec des planches espacées, là, ça devient plus impressionnant. Et quand en plus elles sont mouvantes… Pour éviter le vertige, il ne faut pas regarder en bas, dit-on. Mais là, vous êtes bien obligés de regarder pour poser vos pieds sur la planche et non dans le vide. Vous êtes toujours assuré grâce au câble qui passe au-dessus et où vous avez soigneusement accroché vos deux mousquetons. Et vous avez un câble de chaque côté où vous pouvez vous agripper aussi. Mais, allez comprendre l'esprit humain, malgré ces sécurités très concrètes, on arrive toujours à imaginer le pire: tomber dans le vide, se faire très mal, mourir seul dans la forêt… Puis on se ressaisit, on se sent un peu ridicule quand même, et on avance. Premières émotions. Le cap est passé. 


La rédac en vadrouille: tous les épisodes de notre série d'été
Suivez les aventures des journalistes de la rédaction francophone de wort.lu aux quatre coins du Luxembourg.

Vous restez en hauteur pendant tout le parcours. Aucun moyen de descendre par ses propres moyens. Les ponts se succèdent. Les émotions aussi. C'est un peu comme l'épreuve de la récitation à l'école: si l'on ne passe pas parmi les premiers, si l'on hésite et attend trop longtemps, l'anxiété s'accroît et il est plus difficile de se lancer. Si vous capitulez, il faut faire appel à l'un des guides du parc qui viendra vous secourir pour vous ramener sur la terre ferme.

Le parc est ouvert du 1er avril au 31 octobre, tous les jours de 10 heures à 18 heures, sauf les jeudis. La réservation est obligatoire auprès du syndicat d'initiative de Vianden: 83.42.47

Ces activités sont destinées aux adultes et enfants à partir de 12 ans. L'accès au parc coûte 5 euros, auxquels il faut ajouter 10 euros pour la tyrolienne. Tout parcours supplémentaire coûte 6 euros. 

Toutes les informations sont sur le site internet de la ville de Vianden.