Changer d'édition

La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat
Luxembourg 2 min. 21.09.2020

La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat

Un enseignant est autorisé à travailler malgré l'ordre de quarantaine. Une mesure qui suscite pas mal d'interrogations.

La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat

Un enseignant est autorisé à travailler malgré l'ordre de quarantaine. Une mesure qui suscite pas mal d'interrogations.
Archives LW
Luxembourg 2 min. 21.09.2020

La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat

La loi permet à des personnes ayant eu un contact avec un cas covid et mises en quarantaine de se rendre à l’école. C'est le cas actuellement d'un enseignant qui a été autorisé à exercer. Une affaire qui soulève pas mal de questions.

(ER avec SH) - Le ministre de l'Education Claude Meisch (DP) a présenté les grandes tendances de la rentrée aux députés. Outre le fait de mettre en avant le développement des compétences numériques aussi bien dans l'enseignement fondamental que dans l'enseignement secondaire, le ministre a aussi insisté sur sur le programme «Diplôme +». Mais les députés ont tenu également à avoir quelques éclaircissements sur la quarantaine avec autorisation de sortie. 

Le cas d'un enseignant a fait sensation sur les réseaux sociaux durant le week-end. Bien que l'homme soit effectivement en quarantaine après un contact avec une personne qui a été testée positive au covid-19, il a été autorisé à continuer son travail à condition qu'il continue de porter un matériel de protection. Claude Meisch a tenu à préciser que «ce type de cas doit être isolé» et que «l'infection ne provienne pas du milieu scolaire». 


(FILES) In this file photo taken on September 4, 2017 Pupils arrive at a primary school on the first day of the new school year, in La Rochelle, western France. - French President Emmanuel Macron said during a televised speech on June 14, 2020 that all French schools, except high schools, would fully reopen from June 22, a move that will allow more parents to return to work and give students at least a few days with their teachers before the summer break. (Photo by XAVIER LEOTY / AFP)
Cinq détails sur la rentrée qui ont pu vous échapper
La reprise des cours, le 15 septembre, ne sera pas seulement exceptionnelle du fait des aménagements liés au covid, elle le sera aussi par le nombre record d'élèves accueillis: 91.048 jeunes attendus. Mais ce n'est pas tout...

«La personne mise en quarantaine a uniquement le droit de se rendre à l'école et ne peut pas faire d’autres sorties. Elle doit impérativement porter le masque» dans l'établissement scolaire a insisté le ministre. 

«Dans ce cas, le professeur enseigne dans plusieurs classes. Je ne comprends donc pas la logique et cela ne nous a pas été expliqué », a regretté Martine Hansen (CSV) après la réunion de la commission. L'enseignant a donc obtenu une autorisation extraordinaire du ministère de la Santé. Un cas de figure qui est prévu dans la loi Covid votée en juillet dernier et qui sera soumis ce mardi 22 septembre au vote de la Chambre. La députée de l'opposition a également souhaité savoir combien d'enseignants étaient concernés par cette mesure et à quelles autres professions ce règlement spécial pouvait s'appliquer. 

Par contre, au cas ou deux personnes ou plus seraient mises en quarantaine, «toute la classe devrait être mise en quarantaine». Le ministre a motivé sa décision par le fait «qu'en milieu scolaire, les infections sont très rares».  Dans son allocution, Claude Meisch a également évoqué les déplacements en transport scolaire. Le ministre s'est tenu rassurant et a rappelé «aucune infection n'a été recensée» dans ce type de déplacement.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le «grand jour» pour plus de 90.000 écoliers
Cette fois, les vacances sont bel et bien finies. Dans des conditions inédites imposées par la crise sanitaire, des dizaines de milliers d'élèves de l'enseignement public âgés de 4 à 18 ans ont retrouvé ce mardi matin le chemin de l'école.
Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
1.118 cas asymptomatiques détectés
Alors que la deuxième phase du dépistage national débutera mercredi, le ministre de l’Enseignement et la ministre de la Santé ont dressé un bilan positif de la première partie de cette stratégie, visant à briser les chaînes d'infections.
Lokales, Politik,  Corona Virus Covid-19, Large Scale  Testing, Corona Test, Teststation Hollerich, ( erlaubnis der Mutter vor Ort zur Veröffentlichung des Bildes zur Illustration des Large Scale Testing )Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
«Les mesures de Claude Meisch? Du tape-à-l'œil!»
Dans la foulée du ministre de l'Éducation, l'OGBL a commenté ce vendredi la rentrée scolaire. Dans la ligne de mire du syndicat : le retard scolaire, le manque de clarté des dispositions anti-covid et le coding cher au ministre DP.
Lokales, Rentrée in Bettemburg (Schoul am Duerf), Schule, Maske, Maskenpflicht, Corona, Covid-19, Schoulrentrée, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
A quoi va bien pouvoir servir «Diplôme +»?
Le ministère de l'Education offre un nouveau cycle de formation, à compter de cette rentrée. Mais cette année de cours bonus, ouverte aux jeunes diplômés de l'enseignement secondaire ressemble plus à une voie de garage qu'à une réelle opportunité.
C'est parti pour le coding au fondamental
En présentant les nouveautés de la rentrée scolaire, le ministre de l'Education est notamment revenu sur l'initiation à la programmation qui fait ses débuts cette année au cycle 4.
Rentrée fondamentale -  Grundschule Schüttringen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les trois scénarios en cas de virus en classe
Le ministre de l'Education a présenté le dispositif appliqué si un ou plusieurs élèves sont dépistés positifs au covid-19. Une façon de répondre aux craintes des jeunes, des familles et des enseignants.
Lokales, Claude Miesch besucht Ribeschpont Schule in Dudelingen, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort