Changer d'édition

La privatisation de l'école publique au cœur du débat
Luxembourg 4 min. 03.02.2021

La privatisation de l'école publique au cœur du débat

«De nombreuses tâches qui étaient auparavant externalisées sont maintenant effectuées en interne», a notamment affirmé Claude Meisch, souhaitant rassurer sur ses intentions.

La privatisation de l'école publique au cœur du débat

«De nombreuses tâches qui étaient auparavant externalisées sont maintenant effectuées en interne», a notamment affirmé Claude Meisch, souhaitant rassurer sur ses intentions.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 4 min. 03.02.2021

La privatisation de l'école publique au cœur du débat

Au lendemain d'un accord avec le CGFP, les députés se sont exprimés au sujet de la privatisation rampante du système éducatif public. Mais de son côté, le ministre de l'Education s'est voulu rassurant, affirmant n'avoir aucune intention en ce sens.

(ASdN avec Michèle Gantenbein) - La privatisation de l'école publique ? Ana Pinto, auteur de la pétition 1717, n'en veut pas et elle n'est pas la seule. La pétition a ainsi récolté pas moins de 4.900 signatures ouvrant ainsi le débat à la Chambre des députés. Ce mercredi, les députés ont donc échangé sur le sujet, une première. Mais c'est aussi le tout premier débat public sur lequel s'est exprimé Claude Meisch (DP), ministre de l'Education.  

La question centrale du débat : faut-il confier la gestion des écoles publiques à des représentants du secteur privé ? Sur le sujet, les députés sont tombés d'accord. Selon eux, les écoles ne peuvent fonctionner de manière isolée du monde professionnel. Des liens et une collaboration restent nécessaires. Pour autant, «cela ne signifie pas que vous devez adopter la logique du secteur privé dans les écoles», prévient David Wagner (déi Lénk), mettant en garde contre les dérive d'une privatisation. 

Comprendre les soucis de recrutement

De son côté, Djuna Bernard (déi Gréng) s'est interrogée sur les compétences que les pétitionnaires estiment nécessaires pour être directeur d'école. La députée des Verts a également soulevé la question du recrutement. 

Pour Nicolas Sizaret, auteur d'un livre sur la privatisation de l'enseignement public, si le problème réside dans le fait de trouver des enseignants motivés pour diriger une école, il serait alors nécessaire d'examiner «plus en profondeur» les raisons et de fournir des incitations ciblées, a-t-il avancé. Selon lui, ce problème de recrutement n'est pas l'apanage du Luxembourg. L'an dernier, face au manque de professeurs de mathématiques, la France a ainsi dû baisser la moyenne requise à l'examen à 6/20.  

De son côté, Philippe Kirsch, ingénieur de formation, estime que la compétence la plus importante d'un directeur d'école doit être l'empathie. «Les élèves sont des êtres humains, pas des robots», a-t-il prévenu face aux députés. Les compétences en matière de tâches administratives, organisationnelles ou techniques viendraient alors en second lieu.


An employee is piling up face masks of the category FFP2 before packing them at the plant of Moldex-Metric, a German producer of protective work wear, in Walddorfhaeslach, southern Germany, on January 20, 2021. - Germany on Tuesday, January 19, 2021 toughened a partial lockdown and extended it to February 14, with Chancellor Angela Merkel warning of possible border checks to contain "the danger" of new coronavirus variants believed to be more contagious. Merkel and the state premiers also agreed to make medical masks mandatory on public transport and in shops -- meaning only surgical masks or the so-called FFP2 masks will be allowed. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Trop peu de masques FFP2 pour les enseignants
Le syndicat SNE/CGFP pense que la distribution de protections annoncée par le ministère de l'Education sera insuffisante pour assurer correctement la sécurité des enseignants.

Mais pour Marc Hansen (Déi Gréng), le mouton à cinq pattes n'existe pas. Pour le député, la mise en place d'un «conseil de direction» permettrait de répartir l'ensemble des compétences requises entre plusieurs personnes. Mais pour Francine Closener (LSAP), un directeur doit pouvoir acquérir des compétences dans différents domaines tels que la budgétisation ou la gestion du personnel «s'il ne les possède pas déjà». 

Face aux préoccupations d'une privation rampante du système éducatif public, le ministre de l'Education Claude Meisch (DP) a en outre voulu se montrer rassurant. Pour preuve, les trois institutions - Script, IFEN et CGIE - ont par exemple vu leurs effectifs augmenter ces dernières années afin de soutenir le développement scolaire des écoles publiques. 

«De nombreuses tâches qui étaient auparavant externalisées sont maintenant effectuées en interne», a-t-il ainsi précisé. «L'ECG (Ecole de Commerce et de Gestion) devrait également être reprise par l'Etat», a-t-il ajouté, ainsi que de nombreuses associations, comme l'Agence nationale pour l'information des jeunes (ANIJ) ou les agents de l'association Infopla. Selon lui, «ces associations ont des tâches qui devraient être prises en charge par l'État lui-même». 


Politik-SEW Manifestation - Fir e sënnvolle Stage foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les syndicats enseignants poursuivent «le combat»
Bien que le ministère de l'Education nationale et la CGFP aient conclu, mardi, un accord sur l'accès des non-fonctionnaires aux postes de direction des lycées, le SEW/OGBL et l'Apess entendent poursuivre leur lutte contre «la privatisation sournoise de l'enseignement public».

Concernant Pearson - un prestataire d'enseignement privé dont les programmes sont achetés par l'État et offerts au Lycée technique Michel Lucius - le ministre a annoncé la fin de la collaboration. Le gouvernement a ainsi progressivement mis fin au contrat au cours des quatre dernières années. Désormais, il travaille avec une organisation à but non lucratif de Cambridge qui offre les mêmes programmes.

Pour rappel, Claude Meisch a signé un accord mardi avec le CGFP. Dans ce dernier, le ministère de l’Éducation nationale et le syndicat tirent un trait à l'idée d'ouvrir les fonctions dirigeantes dans les lycées et d’autres institutions de la fonction publique à des acteurs venus du privé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les syndicats enseignants poursuivent «le combat»
Bien que le ministère de l'Education nationale et la CGFP aient conclu, mardi, un accord sur l'accès des non-fonctionnaires aux postes de direction des lycées, le SEW/OGBL et l'Apess entendent poursuivre leur lutte contre «la privatisation sournoise de l'enseignement public».
Politik-SEW Manifestation - Fir e sënnvolle Stage foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Seul un fonctionnaire pourra diriger un lycée public
Si le ministère de l’Éducation nationale prévoyait d’ouvrir les fonctions dirigeantes dans les lycées et d’autres institutions de la fonction publique à des acteurs venus du privé, l'idée a désormais été abandonnée après un accord passé mardi avec la CGFP.
Das Bildungsministerium denkt darüber nach, die Schüler der oberen Sekundarstufe teils im Präsenz- und teils im Fernunterricht zu unterrichten. Hintergrund ist die zunehmende Zahl an Neuinfektionen bei 16- bis 19-Jährigen in der gesamten Bevölkerung.
Le virus semble faire l'école buissonnière
Dans la semaine du 18 au 24 janvier, les cas de covid-19 en milieu scolaire ont quelque peu diminué. Mais au ministère de l'Education, la prudence reste de mise face aux nouveaux variants notamment.
First grade children are seen in a classroom of the primary school number 25 in Warsaw on the first day after the Polish authorities allowed the youngest children to leave home education and return to school, amid the novel coronavirus / Covid-19 pandemic in Warsaw, January 18, 2021. - Poland's youngest children returned to school for the first time in over two months but most pupils will remain in virtual classrooms as experts warned of a growing psychological toll. (Photo by Wojtek RADWANSKI / AFP)
Débat à venir sur l'avenir de l'école publique
La commission des Pétitions a validé, mercredi, la tenue d'un échange public sur le projet de loi n°7662 déposé par le ministre de l'Education nationale. Un texte qui entend élargir les conditions d'accès pour la direction des lycées spécialisés. Près de 4.900 personnes s'y opposent.
Politik, Lizeum, lycée de garçons,  Visite von Xavier Bettel und Claude Meisch, Gespräch mit einer Klasse 7ième und 4ième Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Qui pour prendre la place de directeur de lycée?
Si jusqu'à présent seuls des fonctionnaires pouvaient postuler à des fonctions de direction dans les lycées luxembourgeois, le gouvernement envisage d'étendre le recrutement au privé. De quoi énerver les syndicats du secteur enseignant.
Lokales, Corona, Rentree für  die Schüler des  Lycée Hubert Clement, Minister Claude Meisch, Direktor Jean Theis, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort