Changer d'édition

La police met fin à une fête de 200 personnes
Luxembourg 19.10.2020

La police met fin à une fête de 200 personnes

 Les premières unités de police arrivées sur place ont demandé des renforts pour contrôler un maximum de personnes.

La police met fin à une fête de 200 personnes

Les premières unités de police arrivées sur place ont demandé des renforts pour contrôler un maximum de personnes.
Photo privée
Luxembourg 19.10.2020

La police met fin à une fête de 200 personnes

Alors que le gouvernement a indiqué samedi ne pas vouloir imposer de nouvelles règles à la population, la police a dû intervenir à trois reprises, ce week-end, pour manquement aux mesures sanitaires.

(DH avec SH) - Le mot d'ordre «la fête est finie» ne semble pas avoir été saisi par tous, comme en témoignent les trois interventions des forces de l'ordre ce week-end. A commencer par celle à Bockholtz qui a donné lieu à une cinquantaine de contrôles, ce dimanche, sur les coups de 9h. 

Suite à la plainte de plusieurs riverains du parc Hosingen, la police est intervenue pour disperser environ 200 personnes qui s'y étaient donné rendez-vous via les réseaux sociaux. La plupart des personnes contrôlées portaient des masques et ne sont pas des résidents

Ils seraient originaires de Belgique et des Pays-Bas selon les informations du bourgmestre qui s'est fié aux plaques d'immatriculation des véhicules garés dans sa commune. Toutefois, cela ne les empêchera pas de répondre à la justice luxembourgeoise, le parquet ayant été saisi pour violation de la loi sur la protection de la nature et des règles covid.


Le Luxembourg avance à contre-courant
Si de nouvelles mesures restrictives ont été mises en place en Allemagne, en Belgique ou en France, le gouvernement fait le choix de ne pas imposer de nouvelles règles à la population. Mais émet tout de même une série de «recommandations».

Le nord du pays, n'a pas été le seul endroit de rassemblement non autorisé puisque la police a dû intervenir à Esch-sur-Alzette, rue d'Audun, dimanche vers 2h30. Là aussi, ce sont des riverains, gênés par la musique, qui ont donné l'alerte. Les convives ont dû quitter l'établissement dont le propriétaire fera l'objet de poursuites.

A Sandweiler, c'est un autre restaurant qui a été contrôlé, samedi vers 22h30, en raison d'une musique jouée trop fort. Le gérant n'était pas sur place, mais une plainte a été déposée. Pour rappel, en fin de semaine dernière, l'Horesca a de nouveau appelé ses membres à respecter les consignes sanitaires.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le vaccin anti-grippe se fait déjà désirer
Selon l'association des pharmaciens, les officines luxembourgeoises ont déjà vendu l'ensemble des dosettes de sérum. Autant dire que les prochaines livraisons sont attendues avec anxiété.
LAKEWOOD, CALIFORNIA - OCTOBER 14: A nurse delivers a flu vaccination shot to a woman at a free clinic held at a local library on October 14, 2020 in Lakewood, California. Medical experts are hoping the flu shot this year will help prevent a �twindemic�- an epidemic of influenza paired with a second wave of COVID-19 which could lead to overwhelmed hospitals amid the coronavirus pandemic.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Masque de rigueur à Metz, Thionville et Montigny
L'inquiétude grimpe dans la métropole de Metz et ses environs en raison d'un taux d'incidence de la pandémie de covid-19 qui a flambé en une semaine. En conséquence, de nouvelles mesures s'appliqueront dans le département dès ce week-end.
Metz, Bahnhof, Gare de Metz, SNCF, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
«Une nouvelle fermeture serait une catastrophe»
Alors que le Premier ministre Xavier Bettel évoque à demi-mots de nouvelles mesures pour endiguer la pandémie, Alain Rix, le président des hôteliers, cafetiers et restaurateurs, lance un nouveau cri d'alarme.
Lokales, Wiedereröffnung Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Corona, Horesca, Grand Café place d'armes Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
«Une nouvelle fermeture serait une catastrophe»
Alors que le Premier ministre Xavier Bettel évoque à demi-mots de nouvelles mesures pour endiguer la pandémie, Alain Rix, le président des hôteliers, cafetiers et restaurateurs, lance un nouveau cri d'alarme.
Lokales, Wiedereröffnung Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Corona, Horesca, Grand Café place d'armes Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La hausse des infections inquiète au sommet de l'Etat
Avec 214 nouveaux cas positifs enregistrés pour la seule journée de jeudi et huit morts au cours des deux dernières semaines, l'ampleur de la deuxième vague amène l'exécutif à envisager la tenue d'un Conseil de gouvernement extraordinaire dans les prochains jours. Avec à la clé, d'éventuelles nouvelles mesures.
Luxembourg Prime Minister Xavier Bettel arrives ahead of a two days European Union (EU) summit at the European Council Building in Brussels, on October 15, 2020. - European leaders meet to re-examine the post-Brexit talks under pressure from English Prime Minister to give ground or see Britain walk away with no trade deal. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
Qui est monté au front en plein covid?
Le Statec vient de dresser le portait robot des 150.000 salariés qui, au Luxembourg, se sont retrouvés en première ligne quand l'épidémie a débuté. Des femmes principalement, aux contrats précaires le plus souvent.
Wirtschaft, Die Lage in der Luftfrachbranche. Boom nur ein Strohfeuer, LuxairCargo, Luxair, Cargo, Cargolux, Frachtflugzeug, Coronavirus, COVID 19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort