Changer d'édition

La Police effectue 15 saisies chez des particuliers
Luxembourg 02.10.2014 Cet article est archivé
Cannabis

La Police effectue 15 saisies chez des particuliers

La plantation de cannabis chez soi peut être sanctionnée par une peine allant de un à cinq ans de prison.
Cannabis

La Police effectue 15 saisies chez des particuliers

La plantation de cannabis chez soi peut être sanctionnée par une peine allant de un à cinq ans de prison.
Photo: Police grand-ducale
Luxembourg 02.10.2014 Cet article est archivé
Cannabis

La Police effectue 15 saisies chez des particuliers

Ils plantent du cannabis à la maison pour leur consommation personnelle. En deux ans, la police grand-ducale a procédé à 15 saisies de plants de cannabis chez des particuliers.

(MF) – Ils plantent du cannabis à la maison pour leur consommation personnelle. Depuis 2012, la police grand-ducale a procédé à 15 saisies de plants de cannabis chez des particuliers.

C'est ce que viennent de confirmer les ministres de la Justice, Felix Braz, et de la Sécurité intérieure, Etienne Schneider dans une réponse commune à la député CSV, Nancy Kemp-Arendt. Mais aucune étude scientifique n'indique pour l'heure que la consommation de cannabis augmente au Luxembourg.

La plantation de cannabis chez soi peut coûter très cher. Un délit qui peut être sanctionné par une peine allant de un à cinq ans de prison ou une amende qui peut aller de 500 euros à 1,25 milllion d'euros.

Les peines sont encore bien plus lourdes lorsque la culture de cannabis est réalisée dans le but d'en faire commerce. Dans ce cas, les "jardiniers" doivent s'attendre à des peines de prison qui peuvent aller de 15 à 20 ans.

Le Luxembourg fait partie des pays-membre de l'UE dans lesquels les médicaments contenant des traces de cannabis, sont autorisés. Mais les patients luxembourgeois n'ont toutefois pas encore accès à l'utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques. Au ministère de la Santé on planche sur la faisabilité ou non d'un accès limité.

Le gouvernement mise sur la prévention. Il est d'ores et déjà prévu que la police mène des campagnes de prévention pour sensibiliser les jeunes aux dangers liés à la consommation de cannabis.


Sur le même sujet

La plante médicinale, prescrite sur ordonnance au Luxembourg depuis sept mois, est quasiment en rupture de stock, selon le ministère de la Santé, qui appelle les médecins à trouver des solutions alternatives.
Lokales, Cannad’Our, einziger Lieferant von Cannabis in Luxemburg, Norbert Eilenbecker, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le ministre de la Santé, Etienne Schneider, a révélé mercredi quelques données concernant la prescription de chanvre par les médecins luxembourgeois. Sept kilos de plante ont ainsi déjà été prescrits au Luxembourg depuis le 20 janvier dernier.
Le Luxembourg a fait un pas mardi vers la légalisation du cannabis à usage thérapeutique, avec l'annonce de la mise en place d'un dispositif pilote de deux ans.