Changer d'édition

La piscine de Vianden reste dans des eaux incertaines
Luxembourg 5 min. 02.11.2022
Des coûts trop élevés

La piscine de Vianden reste dans des eaux incertaines

Depuis la fin de la saison estivale 2019, la piscine en plein air de Vianden est fermée.
Des coûts trop élevés

La piscine de Vianden reste dans des eaux incertaines

Depuis la fin de la saison estivale 2019, la piscine en plein air de Vianden est fermée.
Photo: Nadine Schartz
Luxembourg 5 min. 02.11.2022
Des coûts trop élevés

La piscine de Vianden reste dans des eaux incertaines

Nadine SCHARTZ
Nadine SCHARTZ
La piscine en plein air est fermée depuis septembre 2019. Pour un réaménagement complet, la commune a besoin d'une aide de l'État.

C'est une triste image que donne actuellement à voir l'ancienne piscine en plein air de Vianden. Abandonnée, elle trône au-dessus de la petite ville et ne rappelle plus que vaguement l'époque où l'on y nageait, se détendait et riait. À l'heure actuelle, les mauvaises herbes poussent devant l'entrée, un support à vélos est recouvert de verdure.


Um Vianden weiterhin attraktiv für Einheimische und Touristen zu halten, wird eine Kurtaxe eingeführt.
Une taxe de séjour fait jaser à Vianden
À partir de 2023, les visiteurs devront payer une taxe de séjour à Vianden. Une décision qui ne plaît pas à tout le monde.

Depuis la fin de la saison estivale 2019, les portes y sont restées fermées et l'avenir de ce pôle d'attraction régional et touristique reste flou. Il est clair que la commune de Vianden ne peut pas assumer seule les dépenses liées au réaménagement nécessaire ainsi que les frais consécutifs. Ce qui est moins clair, c'est la participation de l'État à ce projet. Un sujet qui a également été discuté lors de la dernière réunion du conseil à Vianden. 

L'entrée de la piscine en plein air rappelle des temps révolus.
L'entrée de la piscine en plein air rappelle des temps révolus.
Photo: Nadine Schartz

Petite remise en contexte: dans un communiqué de mars 2020, le collège échevinal avait indiqué que la piscine n'ouvrirait pas ses portes pour la saison estivale et que la durée de cette fermeture n'était pas encore connue. La raison: d'importants travaux doivent être réalisés afin d'adapter l'installation aux règles de sécurité actuelles. Ce n'est qu'alors que le collège échevinal pourrait à nouveau donner son autorisation pour l'exploitation de la piscine en plein air. En outre, l'environnement réglementaire a, lui aussi, fortement évolué ces dernières années et influence considérablement les décisions d'investissement du conseil communal. 

Un an plus tard, début septembre 2021, le bourgmestre Claude Tonino a déclaré dans un entretien avec le Luxemburger Wort qu'un bureau d'études travaillait sur un nouveau concept pour la piscine. 

Le réaménagement coûte 15 millions d'euros 

À l'heure actuelle, il n'est cependant pas encore certain qu'un réaménagement de l'installation aura lieu. La raison en est surtout les coûts élevés qui en découlent: le projet devrait coûter environ 15 millions d'euros. L'échevin Kevin Pereira Esteves s'oppose aux reproches de renoncer à ce projet et de procéder à une rénovation de fond à la place: «Nous avions alors envisagé les deux possibilités. Une rénovation de fond coûterait au moins neuf millions d'euros, alors que la mise en œuvre d'un nouveau concept moderne et durable coûterait 15 millions d'euros». 

Comme le projet joue un rôle important, non seulement au niveau local, mais aussi au niveau régional et touristique, on espérait une participation substantielle de l'État. 

Cette confiance est née de la présentation au ministre du Tourisme Lex Delles (DP) de l'étude préliminaire et du business plan prévoyant la réorientation de la piscine en plein air vers un complexe sportif et de loisirs. «Lors de cette réunion, on nous a expliqué que le ministère soutenait le projet et on nous a assuré oralement d'un soutien substantiel», a souligné le maire Claude Tonino.

Nous ne pouvons pas assumer seuls un tel projet.

L'échevin Kevin Pereira Esteves

Mais la semaine dernière, la commune a reçu une lettre du ministère du Tourisme qui a brusquement détruit ces espoirs, du moins en partie. En raison d'un manque d'informations détaillées, et notamment de données budgétaires, la demande de subvention doit être reformulée. La lettre ne contiendrait donc pas d'engagements supplémentaires «allant au-delà de ce qui est habituel». Dans ce cas, la participation de l'État serait de 50% maximum. Les responsables communaux s'attendaient toutefois à beaucoup plus. 

Une piscine en plein air ou d'autres projets?

Pour financer le projet, la commune devrait donc prendre en charge 7,5 millions d'euros des coûts et dépendrait d'un crédit. Kevin Pereira Esteves a donné des explications sur ce point. «Avec un emprunt, nous devrions rembourser 500.000 euros par an. À cela s'ajoute le déficit opérationnel d'environ 350.000 euros par an, de sorte qu'au final, nous devrions investir près d'un million d'euros par an dans la piscine en plein air». 


Le tourisme a repris des couleurs au Luxembourg
Dans les campings, les hôtels ou les auberges de jeunesse, les touristes étaient au rendez-vous, permettant au Grand-Duché d'enregistrer presque autant de nuitées qu'en 2019.

Cela correspondrait à un tiers du budget extraordinaire et à de l'argent qui manquerait pour d'autres choses, comme la station d'épuration, l'école primaire, la maison relais ou la maison médicale. «Ce calcul ne tient malheureusement pas la route. Nous ne pouvons pas assumer seuls un tel projet», a encore souligné l'échevin. Et c'est précisément ce qui a été dit explicitement lors de la rencontre avec le ministre du Tourisme Lex Delles.

Lors de la saison estivale 2019, la piscine en plein air attirait encore d'innombrables visiteurs. Il est ensuite apparu que d'importants travaux devaient être réalisés pour mettre l'installation en conformité avec les règles de sécurité actuelles.
Lors de la saison estivale 2019, la piscine en plein air attirait encore d'innombrables visiteurs. Il est ensuite apparu que d'importants travaux devaient être réalisés pour mettre l'installation en conformité avec les règles de sécurité actuelles.
Photo: Guy Wolff/Archives LW

Comme nous l'avons déjà mentionné, il ressort de la lettre qu'il n'y a pas suffisamment de détails pour communiquer un engagement plus précis concernant le soutien de l'État. En effet, au lieu d'un avant-projet détaillé, la commune n'avait soumis qu'un plan directeur afin d'obtenir une orientation en matière de subventions. En effet, la seule élaboration de l'avant-projet détaillé aurait coûté à la commune une somme estimée à 500.000 euros. «Nous ne voulions pas investir autant d'argent pour savoir à la fin si nous pouvions nous permettre de réaliser le projet ou non», a encore souligné Pereira. 

Les responsables de la commune veulent continuer à se battre 

«Nous n'avons pas vraiment le choix», a-t-il poursuivi. «Soit nous construisons la piscine en plein air à l'aide des subsides, soit nous n'avons pas les moyens de financer le projet et la piscine restera complètement fermée». «Nous avons de bonnes idées pour lesquelles cela vaut la peine de se battre», a également souligné le bourgmestre Claude Tonino. C'est la raison pour laquelle le conseil échevinal cherchera à nouveau à s'entretenir avec le ministre. L'avenir de la piscine en plein air fait déjà parler de lui au niveau national. 


La piscine en plein air de Vianden fermée jusqu’en 2024
Si son château sera certainement visité cet été, la piscine à ciel ouvert de Vianden n'accueillera en revanche aucun baigneur en 2022. En cause: des travaux nécessitant des fonds importants.

Peu après la réunion du conseil communal de vendredi, les députés CSV Martine Hansen et Max Hengel ont adressé une question parlementaire au ministre du Tourisme Lex Delles (DP) et au ministre des Sports Georges Engel (LSAP). Les politiciens veulent notamment savoir si le gouvernement ne compte soutenir ou non des communes dans de telles situations ainsi que dans des projets qui encouragent le tourisme au niveau régional. Le dernier mot concernant l'avenir de la piscine n'a donc pas encore été prononcé. 

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet