Changer d'édition

La Pétrusse lance sa révolution verte
Luxembourg 15 4 min. 06.02.2020 Cet article est archivé

La Pétrusse lance sa révolution verte

Carole Dieschbourg et Lydie Polfer ont présenté le projet de renaturalisation de la Pétrusse pour un budget total de 40 millions d'euros.

La Pétrusse lance sa révolution verte

Carole Dieschbourg et Lydie Polfer ont présenté le projet de renaturalisation de la Pétrusse pour un budget total de 40 millions d'euros.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 15 4 min. 06.02.2020 Cet article est archivé

La Pétrusse lance sa révolution verte

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Le vaste plan de renaturation écologique de la vallée, qui vise à embellir le cœur de la capitale, est sur les rails. Ce printemps 2020 marque le début de quatre années de travaux qui se dérouleront en deux phases bien distinctes.

«L'objectif est de restaurer les écosystèmes dégradés afin de revenir à un état plus naturel». La bourgmestre de Luxembourg Lydie Polfer (DP) et la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng) ont lancé ce jeudi l'opération reconquête du site. D'ici 2023, le vert devrait retrouver une place de choix au sein de la vallée. «Ce projet contribuera de manière significative à l'embellissement de la vallée de la Pétrusse et de la capitale» a encore précisé la bourgmestre.


Le Luxembourg veut soigner son image à travers cette exposition horticole.
Une grande exposition horticole à Luxembourg
Le gouvernement a donné son feu vert pour l'organisation d'une vaste exposition horticole qui sera organisée en 2023, répartie dans toute la capitale.

Voté en juillet 2019 par le collège échevinal de la Ville, le projet de revalorisation du Parc de la Pétrusse va débuter dans quelques jours. Un investissement total de 40 millions d'euros.

La première phase des travaux se terminera en 2023 juste à temps pour la grande exposition horticole LUGA 2023. Le site servira d'ailleurs de cadre à cette manifestation qui sera organisée de mai à octobre.

Pour mener à bien cette opération, les conditions naturelles des cours d'eau devront être rétablies. Des remblais rocheux remplaceront les murets en béton et le cours d'eau présentera un tout autre visage, une image plus naturelle.  Avant le début proprement dit des travaux, une opération d'abattages d'arbres va commencer.

Ce projet de renaturation de la Pétrusse sera mené en deux phases bien distinctes. A la fois dans l'espace et dans le temps. Sur le plan géographique, la première partie du chantier va couvrir une zone couvrant la place St-Ulric jusqu'à l'écluse Bourbon, à proximité de l'escalier menant à la place de la Constitution. Le site restera accessible aux piétons et aux cyclistes durant les travaux grâce à la mise en place d'une signalisation appropriée.   

Parmi les nouveautés, figurent la plantation de végétaux dans le parc mais aussi l'aménagement du lit de la rivière ainsi que la restauration des ouvrages d'art - six nouveaux ponts remplaceront les anciens - et des infrastructures. Coût des travaux: un peu moins de 26 millions d'euros, financés par la Ville et le Fonds pour la gestion de l'eau. 

«Actuellement, il n'y a aucun être vivant dans ce milieu aquatique. Notre ambition est d'en faire un lieu de vie pour de nombreuses espèces», se réjouit Nico Pundel, chef du service des eaux. Tout va donc être mis en place pour créer des habitats naturels pour la faune et la flore en aménageant des berges et en recréant un cours d'eau naturel.


Renaturierung Petruss
La nature va reprendre ses droits à la Pétrusse
Les conseillers communaux de Luxembourg ont accepté lundi soir le vaste projet de renaturation écologique de la vallée qui traverse la capitale. Elle sera achevée partiellement pour l'exposition horticole de 2023.

Le bilan écologique de l'investissement sera positif. Depuis la loi sur la protection de la nature votée en juin 2018 et le système des Ecopoints, tout projet doit compenser ses détériorations apportées à l'espace naturel. Ce sera bien le cas pour ce lifting de la Pétrusse. «Nous allons détruire l'équivalent de 72.000 points mais en contrepartie nous allons revaloriser le site à hauteur de 340.000 points», détaille Nico Pundel.   

Une seconde phase à partir de 2024

Outre le renforcement de la biodiversité dans la vallée, une attention toute particulière sera accordée à l'aspect visuel. Classées au patrimoine mondial de l'Unesco, les ruines de la vieille ville seront conservées et mises en évidence grâce à la pose de pierres naturelles. Ces dernières seront utilisées pour aménager certains éléments muraux. Des gradins et des balcons seront intégrés à différents endroits, le long des berges de la Pétrusse. 

Quant à la seconde phase d'aménagement du projet, elle débutera en 2024, quelques mois après la fin de l'exposition horticole (LUGA) qui sera organisée de mai à octobre 2023. 

Les travaux, dont le budget est estimé à 14 millions, concerneront la partie ouest du site à partir de l'écluse Bourbon jusqu'au terrain de basket à hauteur de la rue d'Anvers (en contrebas de la BIL). 

La vallée de la Pétrusse, qui couvre 86.000 m2 dont 21.000 m2 de rivière et 65.000 m2 de parc, fait partie du vaste projet de réaménagement du centre de la capitale avec la nouvelle affectation de la place de la Constitution qui comprend aussi un projet d'ascenseur vers la vallée. 


Sur le même sujet

Les alentours directs de la Gëlle Fra feront l'objet d'un concours destiné à réaménager cet espace afin de «créer un véritable espace public de rencontre sans voitures», annonce vendredi François Bausch, ministre des Travaux publics. Un ascenseur pour relier la vallée de la Pétrusse verra également le jour.
Place de la constitution - Luxembourg - Photo : Pierre Matgé