Changer d'édition

«La perception du risque» influe sur les comportements
Luxembourg 4 min. 09.07.2020

«La perception du risque» influe sur les comportements

Plus que de leurs finances, les résidents du Grand-Duché s'inquiètent surtout de leurs proches, selon des chercheurs de l'Uni.

«La perception du risque» influe sur les comportements

Plus que de leurs finances, les résidents du Grand-Duché s'inquiètent surtout de leurs proches, selon des chercheurs de l'Uni.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 4 min. 09.07.2020

«La perception du risque» influe sur les comportements

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Si des chercheurs de l'Uni ont mis en évidence l'impact psychologique du confinement sur les habitants de six pays d'Europe, dont le Luxembourg, ils notent également que l'application des gestes barrières dépend de la perception individuelle. Ce qui peut influer sur l'évolution de la pandémie.

Votre enquête montre que le confinement a engendré davantage de stress et de solitude chez les résidents luxembourgeois que chez les habitants des cinq autres pays européens également étudiés. Comment expliquez-vous cela ?

Professeurs Conchita d’Ambrosio et Claus Vögele - «Les résultats montrent que les résidents luxembourgeois ont signalé les niveaux les plus élevés de stress et de solitude. Ils sont suivis de près par l'Italie et l'Espagne, bien que les mesures de confinement au Grand-Duché fussent moins sévères. Cela montre que les niveaux de stress n'étaient pas seulement le résultat du confinement. Le bien-être, la perception du stress et les inquiétudes sont toujours influencés par une multitude de facteurs. 

Pr Conchita d’Ambrosio
Pr Conchita d’Ambrosio
Photo: Christophe Olinger

Quelles étaient justement les principales sources d'inquiétude des résidents luxembourgeois durant le confinement?  

«Si en moyenne en Europe, les gens s'inquiètent surtout de leurs finances, de leurs projets d'avenir, d'attraper le covid-19 ou de tomber gravement malade à cause du virus, au Luxembourg, ces résultats sont un peu différents. Les résidents sont en effet davantage inquiets pour leurs proches. Ce qui est finalement assez logique puisque ceux qui ont participé à cette enquête ont tous un niveau d'éducation et une sécurité économique élevés.  

Face à la recrudescence de cas, Xavier Bettel (DP) rappelait mercredi l'importance de l'application stricte, par tous, des gestes barrièresComment expliquez-vous que certains résidents respectent moins que d'autres ces mesures sanitaires

«Nos données permettent de mieux comprendre les arbitrages des individus. Ceux-ci dépendent d'abord de conditions matérielles objectives, telles que les besoins de subsistance, les caractéristiques de l'emploi, ou la possibilité de s'appuyer sur une assurance sociale. Ensuite, il y a les conséquences psychologiques de la distanciation sociale, comme l'augmentation de la solitude et de la détresse. 

La façon dont les individus considèrent les efforts demandés et les avantages de la distanciation sociale dépend de la manière dont ils perçoivent leur propre risque d'être infectés par le covid-19. Autrement dit, leur perception du risque et leurs préférences en matière de risque et de temps : ceux qui sont plus impulsifs et moins réticents au risque sont susceptibles de faire moins d'efforts de distanciation.   

 Il s'agit donc là de choix très égocentriques. Votre enquête montre pourtant que les résidents s'inquiètent beaucoup pour leur entourage... 

En effet, le respect de la distance dépendra également de la manière dont les individus comprennent les retombées potentielles de leur comportement : être soi-même infecté augmente également le risque d'infecter les autres. La distanciation sociale variera en fonction des préférences sociales : leur degré d'altruisme, de réciprocité, de confiance dans la société dans son ensemble, et leur lien social avec les autres, et en particulier avec les proches (partenaire, famille, collègues et amis).

Pr Claus Vögele
Pr Claus Vögele
Photo: Université du Luxembourg

Vous prévoyez deux autres enquêtes. Quels sont leurs objectifs ? 

«Nous interrogerons les mêmes personnes dans les prochaines enquêtes. Notre but est de voir si la vie des individus a changé au fil du temps et comment. Nous cherchons également à déterminer les facteurs qui ont motivé les changements signalés. 

Vous attendez-vous à des résultats très différents ? 

«Au Luxembourg, nous observons actuellement une augmentation du nombre d'infections. Or dans tous les pays, la reprise dépend des individus qui suivent les mesures de distanciation sociale, et de la manière dont la distanciation sociale peut être conciliée avec les impératifs de la vie économique et sociale.» 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid-19 a fait une 119ème victime
Ce jeudi, 66 nouveaux cas ont été recensés, selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé. Un nouveau décès est par ailleurs à déplorer, portant à 119 le nombre de patients décédés du virus au Luxembourg.
05.08.2020, Rheinland-Pfalz, Bitburg: Eine ehrenamtliche Helferin des Deutschen Roten Kreuzes (DRK) im Schutzanzug nimmt mit einem Wattestäbchen bei einem Urlaubsrückkehrer eine Probe, die auf das Coronavirus getestet wird. Bitburg ist die erste von vier Teststationen in Rheinland-Pfalz, in denen sich rheinland-pfälzische Reiserückkehrer testen lassen können. Drei weitere Teststationen gehen am Donnerstag in Betrieb. Foto: Harald Tittel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
«Cette crise est loin d'être finie»
Lors d'une déclaration réalisée mercredi à la Chambre, Xavier Bettel a réaffirmé sa volonté de protéger la population contre un virus «qui continue de faire des victimes». Et pour cela, le Premier ministre compte avant tout sur l'application stricte, par tous, des gestes barrières.
IPO , Chambre des Deputes , Cercle Municipal , Ansprache Xavier Bettel , Covid-19 , Sars -CoV-2 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les clients des bars directement dans le viseur
Face à la hausse du nombre des nouvelles infections, de nouvelles restrictions sont envisagées pour tenter de juguler l'arrivée d'une potentielle deuxième vague. Notamment pour éviter les rassemblements devant les cafés ou certaines fêtes privées. A l'inverse, la nouvelle loi covid-19 prévoit l'ouverture de certaines foires et salons.
Wirtschaft, Wiedereröffnung Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Corona, Horesca, Foto:Lex Kleren/Luxemburger Wort