Changer d'édition

La parole aux lycéens pour le climat
Luxembourg 3 min. 01.05.2019

La parole aux lycéens pour le climat

La parole aux lycéens pour le climat

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 01.05.2019

La parole aux lycéens pour le climat

Face à la mobilisation sans précédent des étudiants pour le climat, le 15 mars dernier, le gouvernement réagit et donne l'occasion aux jeunes de s'exprimer à travers cinq débats.

Le 15 mars dernier, des milliers de lycéens luxembourgeois ont défilé dans les rues de la capitale, se joignant au mouvement mondial pour réclamer des actions politiques concrètes en matière de lutte contre le réchauffement climatique.


«Ça ne sert à rien d'aller à l'école si la planète meurt»
Les adolescents du monde entier se sont mobilisés ce vendredi pour défendre la planète. A Luxembourg, entre 7.500 et 15.000 lycéens ont manifesté entre le Glacis et la place Guillaume II.

Face à une telle mobilisation, le Premier ministre, Xavier Bettel, avait rencontré une délégation de lycéens afin d'approfondir le dialogue autour de cette question centrale du changement climatique.

Trois thèmes abordés avec les étudiants

Le gouvernement passe désormais à la vitesse supérieure, et souhaite associer les jeunes activement à la recherche et à la mise en œuvre de solutions pour la protection de la planète.

Pour recueillir les attentes et les propositions des élèves de l’enseignement secondaire, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, le ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable et le ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, en coopération avec la Conférence nationale des élèves du Luxembourg (CNEL), lancent une série de cinq échanges régionaux.

Les discussions avec les élèves, en présence des ministres Claude Meisch, Carole Dieschbourg et Romain Schneider, seront organisées en ateliers et porteront sur les thèmes suivants:

  • établissements scolaires durables,
  • protection du climat dans les domaines du bâtiment, de la mobilité, de l’énergie et des déchets
  • consommer et produire de façon durable

online.fr, Sophie Wiessler im Gespräch mit   Cyril de Waha, Thaïs Lasar,  Zélie Guisset,  jeunes pour le climat au Luxembourg, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Nous voulons simplement faire bouger les choses»
Cyril, Thaïs et Zélie font partie des milliers de jeunes qui ont défilé pour le climat dans les rues de Luxembourg, il y a tout juste un mois. Un combat loin d'être terminé pour les lycéens, qui restent mobilisés et envisagent l'avenir.

Les résultats de ces échanges alimenteront le processus d’élaboration du Plan national intégré en matière d’énergie et de climat du gouvernement. Celui-ci a adopté début 2019 un projet de plan qui définit les objectifs nationaux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, en matière d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique.

Cinq débats

«Les échanges actuels avec tous les acteurs de notre société, y compris les élèves de l’enseignement secondaire, permettront d’identifier des actions dans tous les domaines permettant de réaliser ces objectifs ambitieux», peut-on lire dans le communiqué de presse.

Les cinq échanges thématiques avec les élèves auront lieu:

  • le mercredi 8 mai 2019 de 14 à 17 heures au Forum Geesseknäppchen à Luxembourg;
  • le vendredi 10 mai 2019 de 14 à 17 heures à la Al Seeërei à Diekirch;
  • le lundi 13 mai 2019 de 14 à 17 heures au Forum Geesseknäppchen à Luxembourg (pour les classes de l’enseignement européen et international public et privé ; avec le ministre Claude Turmes en remplacement de la ministre Carole Dieschbourg);
  • le mercredi 15 mai 2019 de 14 à 17 heures au Maacher Lycée à Grevenmacher ;
  • le vendredi 17 mai 2019 de 14 à 17 heures au Lycée Nic-Biever à Dudelange

Afin de participer à une des séances régionales, les élèves peuvent s’inscrire individuellement jusqu’au 3 mai en remplissant un formulaire en ligne. L’absence des élèves qui participeront aux échanges sera excusée. Une autorisation parentale est à fournir par les élèves mineurs.

«Ce n'est pas à nous de faire des propositions»

Mais cette proposition du gouvernement suffira-t-elle à calmer les esprits? Une nouvelle mobilisation est d'ores et déjà prévue au Luxembourg le 24 mai prochain. Et plusieurs étudiants revendiquent des actions concrètes de la part du gouvernement.

«Le gouvernement est à l'écoute, mais ce n'est pas à nous qu'il faut s'adresser pour trouver des solutions, c'est aux scientifiques. Il faut écouter les professionnels et mettre en place des actions concrètes: c'est ça qu'on veut», avait martelé Zélie, lycéenne de 18 ans lors d'un précédent entretien pour le Luxemburger Wort le 16 avril dernier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Nous voulons simplement faire bouger les choses»
Cyril, Thaïs et Zélie font partie des milliers de jeunes qui ont défilé pour le climat dans les rues de Luxembourg, il y a tout juste un mois. Un combat loin d'être terminé pour les lycéens, qui restent mobilisés et envisagent l'avenir.
online.fr, Sophie Wiessler im Gespräch mit   Cyril de Waha, Thaïs Lasar,  Zélie Guisset,  jeunes pour le climat au Luxembourg, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les jeunes retournent dans la rue pour le climat
Moins d'un mois après avoir réuni des milliers de personnes dans les rues de Luxembourg, le collectif «Youth for Climate» annonce une deuxième marche pour le climat à Luxembourg le 24 mai prochain.
«Les grèves pour le climat continueront»
Une dizaine de jeunes lycéens, représentants de Youth for Climate, a rencontré Xavier Bettel lundi soir, dix jours après la grande manifestation pour le climat qui a mobilisé plus de 10.000 personnes au Knuedler.
Le gouvernement Bettel répond aux jeunes marcheurs pour le climat
Aux lycéens massivement mobilisés à Luxembourg ce vendredi pour demander aux politiques de tous les pays de prendre leurs responsabilités afin de sauver la planète, le gouvernement Bettel répond qu'il est «sensible à leurs arguments» et qu'il les «soutient». Des consultations publiques «seront organisées au sein des établissements scolaires» annonce-t-il.
Ce vendredi après-midi, le Premier ministre a participé à l'inauguration de la nouvelle brasserie de Diekirch avant d'envoyer son message aux jeunes mobilisés un peu plus tôt dans les rues de Luxembourg.