Changer d'édition

La pandémie attise la haine en ligne
Luxembourg 4 min. 25.11.2021
Justice

La pandémie attise la haine en ligne

Cette année, le tribunal d'arrondissement de Luxembourg a déjà condamné huit personnes pour des propos haineux tenus en ligne.
Justice

La pandémie attise la haine en ligne

Cette année, le tribunal d'arrondissement de Luxembourg a déjà condamné huit personnes pour des propos haineux tenus en ligne.
Photo : dpa
Luxembourg 4 min. 25.11.2021
Justice

La pandémie attise la haine en ligne

Ils opposent vaccinés et non-vaccinés, anti et pro-CovidCheck. Les propos haineux sur internet sont pris très au sérieux par le parquet luxembourgeois. La justice traite chaque mois une vingtaine de signalements.

(BaL avec Steve REMESCH et Maximilian RICHARD) Ils sont de plus en plus agressifs. Sur les réseaux sociaux, les mots qui blessent, rabaissent, dénigrent ou menacent ne sont pas un phénomène nouveau. Mais, avec la pandémie, leur ton a évolué. Des messages attisent la haine tant qu'ils ne sont pas supprimés. 


Facebook ist kein rechtsfreier Raum. Diese Erfahrung musste nun ein Angeklagter machen.
Quand Facebook mène devant le tribunal
Non, il n'est pas possible de tout dire sur les réseaux sociaux. Pour l'avoir oublié, trois résidents ont fait l'objet d'une présentation devant les juges. Et ni le temps ni les remords n'effacent les propos racistes.

Au-delà du simple post à caractère violent, les publications concernant diverses théories du complot se sont multipliées. Un discours qui cristallise une violence principalement dirigée envers l'Etat et ses représentants. «Même si les contre-vérités diffusées ne sont pas forcément punissables (car le mensonge n'est pas punissable en soi), c'est sans doute des théories du complot que provient toute la vague d'agressivité envers les politiques», indique Dominique Peters, substitut principal au tribunal de Luxembourg. 

A ces guerres d'opinion opposant pro et anti-vaccins s'ajoutent les messages dirigés contre la police, qui peuvent contenir des menaces d'attentat. De telles provocations sont prises très au sérieux au Grand-Duché. 

Chaque mois, le parquet reçoit ainsi une vingtaine de signalements concernant des expressions de haine en ligne. Dans leur grande majorité, de tels propos sont portés à l'attention des magistrats via le portail Stopline de Bee-Secure. Créé à l'origine pour recevoir des messages concernant des représentations d'abus sexuels sur des mineurs sur internet, ce site a désormais élargi ses options de signalement aux propos racistes, révisionnistes ou discriminants. 


An Iranian Kurdish Peshmerga, member of the Iranian Kurdistan Democratic Party (KDP-Iran), takes part in routine military exercise in Koya, 100 kms east of Arbil, the capital of the autonomous Kurdish region of northern Iraq, on October 22, 2017. / AFP PHOTO / SAFIN HAMED
Les voix luxembourgeoises de l'Etat islamique
Kevin M. et Alysson A doivent répondre devant le tribunal de Luxembourg de leur adhésion aux thèses de l'organisation terroriste. Jusqu'où serait allé le couple? C'est ce que le procès, débuté mercredi, va tenter de saisir.

Ces affaires tombent directement entre les mains de la section antiterrorisme de la police judiciaire. «Lorsqu'une déclaration sur le net est reconnue comme punissable et que son auteur est identifié, ce sont ses agents qui convoquent les suspects pour un entretien», explique David Lentz,  procureur d'Etat adjoint. «Et leur travail est alors, dans un premier temps, quasi pédagogique.» 

L'objectif du ministère public n'étant pas de faire comparaître le plus grand nombre possible de délinquants devant le tribunal, les prévenus se voient d'abord imposer un stage. D'une durée de 60 heures, cette prise en charge se réalise dans un centre de déradicalisation. «Il s'agit en premier lieu d'éviter que les auteurs ne récidivent», souligne David Lentz. 

Si ces mesures de sensibilisation échouent ou sont refusées, le parquet s'oriente alors vers une procédure judiciaire. Cette année, huit personnes ont été condamnées pour des déclarations ''problématiques''. 


ILLUSTRATION - 13.11.2019, Berlin: ILLUSTRATION - Ein Mädchen hält ihr Smartphone in den Händen, auf dem sie in der Kurzvideo-App TikTok das Profil von @lorengray geöffnet hat. Mit TikTok können Nutzerinnen und Nutzer kurze Handyvideos zu Musik oder zu anderen Videos erstellen. Andere können dazu kommentieren, Herzen verteilen oder anderweitig reagieren. Auch private Nachrichten sind möglich. Die App ist vor allem bei Jugendlichen sehr beliebt. (zu dpa: «Du bist 30? Bitte geh! Die Teenager-Welt von TikTok») Foto: Jens Kalaene/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Près d'un ménage sur deux active le contrôle parental
47% des parents font le choix de restreindre l’accès de leurs enfants à un média (sites internet, chaînes de télévision, jeux en ligne). Selon une étude du Statec, cette vigilance s'appliquerait plus particulièrement sur tablettes et téléphones portables.

Aux yeux du ministère public, les signalements restent cependant trop peu nombreux face à l'ampleur du phénomène. En 2020, les autorités ont ainsi géré 4.336 signalements (dont en réalité 1.671 n'étaient pas punissables). «Nous ne pouvons qu'encourager les citoyens qui sont dérangés par de tels comportements ou qui ont été eux-mêmes la cible de posts haineux à les signaler», insiste le magistrat.

Si le signalement d'un post ne conduit peut-être pas immédiatement à une poursuite judiciaire, cette action permet cependant de mieux identifier le comportement d'un suspect. «Nous savons alors que cette personne s'est déjà fait remarquer par le passé et, de ce fait, différents propos à la limite de la légalité deviennent tout à coup clairement transgressifs.»

Car, derrière les propos, il y a le passage à l'acte. Un risque estimé réel au Luxembourg, même si le parquet a du mal à en évaluer l'ampleur. «C'est comme pour le terrorisme, nous ne pouvons pas dire combien de personnes peuvent être capables d'avoir une réaction à chaud», poursuit David Lentz. 

Les auteurs de ces faits ne sont pas l'unique préoccupation de la justice luxembourgeoise. Elle reçoit également les victimes, auxquelles est réservée une aide spécifique. Le service central d'assistance sociale du parquet général, leur offre ainsi un accompagnement psychologique et administratif.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A compter de février 2022, déclarer ses revenus sera nettement plus intuitif. Ministères des Finances et de la Digitalisation ayant développé un nouveau modèle en ligne pour signifier ses revenus, pensions ou loyers.
29.01.2009 Elektronische Steuererklaerung, Foto: Serge Waldbillig
Le tribunal de l'Union européenne a rejeté le recours du géant américain de l'internet. Confirmant, mercredi, une amende de 2,4 milliards d'euros pour pratiques anticoncurrentielles sur le marché des comparateurs de prix.
ARCHIV - 10.09.2019, China, Shanghai: Ein großes Google-Logo steht beim Google Developers Day. Das Gericht der EU entscheidet am Mittwoch über eine milliardenschwere Wettbewerbsstrafe zulasten von Google. (zu dpa «Gericht der EU urteilt zu Milliarden-Strafe für Google») Foto: Lu Liang/Imaginechina via ZUMA Press/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Plus le besoin d'internet augmente, plus la fracture numérique peut devenir un problème. Aussi, Xavier Bettel vient-il de présenter sa stratégie à l'horizon 2025. Avec notamment comme objectif de faire que chaque ménage au Luxembourg puisse accéder à un service de connexion d'au moins 100 Mps.
Kinderpornografie
Trois mois après le début de leur enquête sur la perception des discriminations au Luxembourg, les experts du Liser se disent «très satisfaits» du taux de réponse à leur sondage en ligne. Les premiers résultats devraient être communiqués en novembre.