Changer d'édition

La pandémie accentue les discriminations
Luxembourg 2 min. 08.04.2021

La pandémie accentue les discriminations

Le CET critique notamment la répartition géographique des centres de dépistage, peu accessibles selon lui aux personnes à mobilité réduite.

La pandémie accentue les discriminations

Le CET critique notamment la répartition géographique des centres de dépistage, peu accessibles selon lui aux personnes à mobilité réduite.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 08.04.2021

La pandémie accentue les discriminations

Si le handicap reste la première cause d'inégalité dans l'accès aux services ou à l'emploi, le centre pour l'égalité de traitement indique jeudi que la pandémie l'a exacerbée. En cause, la digitalisation qui a accentué le fossé entre les résidents.

(m.d. avec Morgan Kuntzmann) En 2020, le centre pour l'égalité de traitement (CET) aura traité 203 plaintes. Un record pour l'institution créée en 2008, qui représente près d'un tiers de dossiers en plus par rapport à 2019. Pour la directrice du CET, cette hausse trouve son origine dans le covid et «la gestion de la pandémie». Un fossé numérique s'est en effet creusé suite à la digitalisation, puisque «les personnes qui n'étaient déjà pas intégrées dans la société avant la pandémie en ont été encore plus exclues», indique Nathalie Morgenthaler.


Le handicap, premier motif de discrimination
Près d'un quart des dossiers qui atterrissent sur le bureau du Centre pour l'égalité de traitement concerne les discrimination dont sont victimes des personnes handicapées. L'accès aux fournitures de biens et services reste le domaine le plus souvent évoqué.

Ce principe, fil rouge du rapport 2020 présenté ce jeudi, s'illustre notamment avec le «captcha». Le centre pour l'égalité pointe du doigt ce système qui permet de consulter les résultats des tests covid. Techniquement «inadapté aux déficients visuels», il apparaît comme un symptôme d'une démarche qui «met à l'écart» les personnes porteuses de handicap.

Autre discrimination, la répartition des centres de dépistage, «mal desservis par les transports publics» selon Patrick Hurts. Le président du CET déplore qu'aucun ne soit desservi par le service de transport Adapto, dédié aux personnes à mobilité réduite. 


Reportage über öt für behinderte Personen, Multimodalité pour tous, le 19 Septembre 2018. Photo: Chris Karaba
Adapto s'offre une nouvelle plateforme de réservation
Au 1er mars, tous les transports en commun seront gratuits, y compris pour le service spécifique destiné aux personnes qui souffrent d'un handicap. Pour en bénéficier, il faudra remplir un formulaire en ligne. D'autre part, la réforme s'accompagne d’un regroupement des trajets.

Outre ces éléments relatifs au handicap, le rapport indique que le formulaire permettant la prise de rendez-vous «force les personnes à choisir un sexe dans la rubrique civilité». Un élément discriminant aux yeux du CET, qui n'a pas pu être rectifié «malgré la bonne volonté au niveau administratif» puisque cette information est nécessaire aux laboratoires pour «se conformer aux certifications internationales».

Pour le CET ces trois exemples montrent qu'il y a «un manque général d'équité en termes d'accès à l'information», note son président.

Comme en 2019, les principaux motifs de discriminations restent le handicap (24%), l'appartenance supposée à une ethnie (22%%) et le genre (19%). Un podium qui domine les dossiers dont s'est saisi le CET depuis dix ans. Sur les 203 plaintes reçues, 42 dossiers restent toujours en attente de traitement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des tests rapides par millions au Luxembourg
7,9 millions de tests rapides ont été commandés par le ministère de la Santé. De quoi faciliter et accélérer la détection des infections covid dans les écoles aussi bien que dans les hôpitaux, maisons de retraite ou salles de sport.
04.03.2021, Baden-Württemberg, Hemmingen: Eine Arzthelferin tropft die Abstrichlösung in einer Grundschule auf einen Corona-Schnelltest. An der Schule werden die Lehrerinnen und Lehrer zweimal pro Woche getestet. Nach dem Beschluss von Bund und Ländern sollen bis Anfang April Corona-Testmöglichkeiten deutlich ausgeweitet werden. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'éthique sur la route du déconfinement
Le gouvernement a invité Erny Gillen dans le groupe chargé de réfléchir à la sortie de crise covid-19. A charge pour lui d'éclairer les décideurs au-delà des questions médicales, sociales ou financières.
NEW YORK, NY - MAY 4: A woman, wearing personal protective equipment, bikes down Clinton Street with her dog on May 4, 2020 in New York City. As the rest of the country prepares to reopen, New York City continues its shutdown to mitigate the spread of Covid-19.   Bryan Thomas/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Le handicap, premier motif de discrimination
Près d'un quart des dossiers qui atterrissent sur le bureau du Centre pour l'égalité de traitement concerne les discrimination dont sont victimes des personnes handicapées. L'accès aux fournitures de biens et services reste le domaine le plus souvent évoqué.
Adapto s'offre une nouvelle plateforme de réservation
Au 1er mars, tous les transports en commun seront gratuits, y compris pour le service spécifique destiné aux personnes qui souffrent d'un handicap. Pour en bénéficier, il faudra remplir un formulaire en ligne. D'autre part, la réforme s'accompagne d’un regroupement des trajets.
Reportage über öt für behinderte Personen, Multimodalité pour tous, le 19 Septembre 2018. Photo: Chris Karaba