Changer d'édition

Après sa crise cardiaque

La nouvelle vie subie de Felix Braz

par Jean-Michel HENNEBERT| 13.10.2021

Frappé par une crise cardiaque en août 2019 qui lui a fait perdre une partie de ses moyens, l'ancien vice-Premier ministre Déi Gréng a dû changer de vie. Mais ce dernier garde une certaine amertume quant à la manière dont il a été mis sur la touche.

Alors qu'il avait été l'un des architectes et des stratèges de l'arrivée au pouvoir de Déi Gréng en 2013, Felix Braz a vu sa vie basculer un jour d'août 2019. Victime d'une crise cardiaque à l'âge de 53 ans lors de ses vacances sur la côte belge, l'homme politique est un survivant. «J'étais mort pendant trois minutes», assure-t-il auprès de nos confrères de Contacto, en référence au fait que son cerveau a été privé d'oxygène pendant un laps de temps suffisant pour lui laisser des séquelles.


Politik, Interviewserie Blau-Rot-Grün: Felix Braz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Felix Braz victime d'un «malaise cardiaque»
Le Vice-Premier ministre et ministre de la Justice, 53 ans, a été hospitalisé jeudi et se trouve depuis en soins intensifs en Belgique vient d'indiquer le service presse du gouvernement ce vendredi.

Mais ce ne sont pas tant les conséquences physiques et intellectuelles de cet épisode qui marquent le plus l'ancien ministre de la Justice que ce qu'il considère comme «une éviction pure et simple». A savoir la signature par le Grand-Duc de sa «démission honorable», synonyme de fin de sa carrière politique. Mais aussi de «promesses non tenues», que ce soit de la part de ses anciens collègues de parti ou des membres du gouvernement. 

Une décision officiellement contestée devant le tribunal administratif afin de récupérer ce qu'il considère comme «un filet de sécurité». Notamment sur le plan financier, la famille devant prendre en charge les frais médicaux de réadaptation sans n'avoir plus aucune source de revenus. Une situation qui trouve son origine dans l'absence de législation spécifique sur les ministres dans l'incapacité d'assurer leur mandat politique.


Politik, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Etienne Schneider «heureux» de remettre les pieds sur terre
Vice-Premier ministre et ministre de l'Economie durant huit ans, Etienne Schneider, a «volontairement» démissionné ce mardi. Le départ de «Mister space mining» provoque un troisième remaniement gouvernemental en treize mois et propulse Franz Fayot.

Au cours des dernières années, deux démissions honorables ont été accordées à des membres du gouvernement. Mais à leur demande. Le cas le plus récent concerne Etienne Schneider (LSAP) qui avait souhaité quitter ses postes de ministre de l'Economie et de la Santé en février 2020. En 2014, pour raison de santé, André Bauler (DP) - alors secrétaire d'Etat à l'Education nationale - demandait lui aussi à être démis de ses fonctions. Les recours déposés par Felix Braz devraient ne pas faire l'objet d'une audience devant le tribunal administratif avant la fin 2022, selon les estimations de son avocat, Me Jean-Marie Bauler.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.

Sur le même sujet

Victime d'un malaise cardiaque à l'été 2019 et longtemps hospitalisé, l'ancien vice-Premier ministre écologiste avait été démis de ses fonctions par arrêté grand-ducal. Aujourd'hui, l'ex-ministre de la Justice conteste cette action auprès du tribunal administratif.
Politik, Interviewserie Blau-Rot-Grün: Felix Braz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Félix Braz, l'ancien vice-Premier ministre victime d'un malaise cardiaque le 22 août 2019, a pris la parole lors du premier congrès numérique de Déi Gréng jeudi. Il a indiqué qu’il était «très heureux d'être rentré à la maison» et qu’il pouvait désormais marcher seul.
Félix Braz hat sich nach langer Rehabilitation wieder öffentlich geäußert.
Le départ d'Étienne Schneider (LSAP) aboutira à la mise en place du troisième remaniement au sein de l'exécutif depuis décembre 2018. Un jeu de chaises musicales impactant les socialistes qui intervient après celui initié par les écologistes à la rentrée 2019 et qui met en avant les limites d'une triple coalition.
Affaire Traversini, remaniement gouvernemental délicat, problème de santé d'un de ses piliers: le parti écologiste vit des heures sombres. Mais ses deux coprésidents veulent croire en des jours meilleurs. Rapidement si possible.
Déi Gréng, dei greng, Kongress, 19.03.2016 Foto: Luc Deflorenne
Le Vice-Premier ministre et ministre de la Justice, 53 ans, a été hospitalisé jeudi et se trouve depuis en soins intensifs en Belgique vient d'indiquer le service presse du gouvernement ce vendredi.
Politik, Interviewserie Blau-Rot-Grün: Felix Braz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort