Changer d'édition

La nouvelle ligne de tram met en danger les chauves-souris
Luxembourg 5 min. 11.08.2022
Protection de l'environnement

La nouvelle ligne de tram met en danger les chauves-souris

Des amateurs de nature se rassemblent autour de Jacques Pir, à Beaufort, pour observer les chauves-souris lors de la "Nuit internationale de la chauve-souris" au Luxembourg, en juillet dernier.
Protection de l'environnement

La nouvelle ligne de tram met en danger les chauves-souris

Des amateurs de nature se rassemblent autour de Jacques Pir, à Beaufort, pour observer les chauves-souris lors de la "Nuit internationale de la chauve-souris" au Luxembourg, en juillet dernier.
Photo: Claude Piscitelli
Luxembourg 5 min. 11.08.2022
Protection de l'environnement

La nouvelle ligne de tram met en danger les chauves-souris

Une espèce vulnérable de chauves-souris est passée inaperçue avant le début de la coupe des arbres.

Par Reuben Malekar et Emery P. Dalesio

Le prolongement de la ligne de tramway vers le Findel, qui doit soulager l'aéroport de Luxembourg de la pollution due au trafic automobile, pourrait faire fuir les chauves-souris menacées. Le futur tracé passe en effet par la forêt protégée, qui constitue un véritable refuge pour elles.


The tram now goes from Kirchberg to the Gare
De nouvelles expansions du tram sur les rails
Les experts ont jusqu'à l'automne pour proposer des solutions pour prolonger le tram à travers les quartiers Kirchberg, Hollerich et la commune de Strassen.

Les deux espèces menacées de chauves-souris forestières vivent dans les cavités des arbres du Grünewald, une zone forestière de plus de 3.100 hectares située au nord et à l'est du Kirchberg et déjà traversée par les autoroutes A1 et A7. Des habitations isolées s'y trouvent également.

Le Grünewald fait partie d'un réseau européen de sites de reproduction et de repos pour les espèces animales rares et menacées appelé Natura 2000, qui comprend des réserves naturelles protégées ainsi que des surfaces appartenant à des particuliers et pouvant être aménagées pour l'exploitation humaine.

La forêt abrite la Barbastelle d'Europe (Barbastella Barbastellus) et le Murin de Bechstein (Myotis beschsteinii), explique Jacques Pir, l'un des principaux spécialistes des chauves-souris au Luxembourg.

Une chauve-souris enfermée dans un bocal, le temps que les enfants puissent l'observer. Elle a été relâchée ensuite.
Une chauve-souris enfermée dans un bocal, le temps que les enfants puissent l'observer. Elle a été relâchée ensuite.
Photo: Claude Piscitelli

Selon l'Union mondiale pour la nature (UICN) et l'Agence européenne pour l'environnement, ces deux espèces pourraient remplir les critères du statut «menacé» dans un avenir proche. Le Luxembourg s'est engagé en 1993 à protéger ses chauves-sourisdes mammifères volants qui contrôlent les populations d'insectes et dispersent le pollen et les graines essentiels à l'agriculture.

Plus de trois hectares d'arbres ont déjà été enlevés du futur tracé du tramway à travers la forêt parallèle à l'autoroute A1, selon la porte-parole de LuxTram, Françoise Frieden.

LuxTram va remplacer ces arbres. Près du triple de la surface sera planté avec de nouveaux chênes et hêtres dans les communes proches de Junglinster, Lorentzweiler et Niederanven, selon Françoise Frieden.

Le prolongement du tram jusqu'à l'aéroport «est l'exemple parfait du type de dilemmes auxquels l'humanité a été confrontée ces dernières années», explique Philippe Delfosse, qui participe à la direction des projets de recherche de l'Université du Luxembourg.

Les femelles sont les plus importantes

Le projet de tramway représente un compromis entre la réduction de l'impact environnemental global du trafic et la perturbation d'un environnement naturel dans lequel vivent des espèces sensibles, selon Philippe Delfosse.

Les deux espèces de chauve-souris que les chercheurs ont trouvées jusqu'à présent dans le tracé du tramway sont exclusivement des mâles, a déclaré Jacques Pir au Luxembourg Times: «Si vous perdez des femelles, la population disparaît. Si vous perdez un mâle, le nombre diminue, mais pas autant que si les femelles sont touchées».

Les travaux du tramway ont été entrepris après l'approbation du ministère de l'Environnement l'année dernière, qui a documenté les espèces végétales et animales de la forêt et déterminé comment les arbres abattus pourraient être remplacés ailleurs.

Ces arbres ont dû céder la place à la nouvelle ligne de tram.
Ces arbres ont dû céder la place à la nouvelle ligne de tram.
Photo: Anouk Antony

«Le problème était que le gouvernement utilisait des données issues d'anciens projets de recherche, alors que les nouvelles recherches n'étaient pas vraiment menées à proximité de la zone actuelle du projet», explique Wout Willems, un chercheur du groupe environnemental belge Natuurpunt, qui a examiné la décision pour le Luxembourg Times.

L'étude d'impact environnemental du ministère n'a pas trouvé de signes de la barbastelle d'Europe, a déclaré Simone Dengler, porte-parole du ministère de l'Environnement. 

 «La zone entière pourrait en effet abriter l'espèce [barbastelle], mais le tramway n'a un impact que sur une partie de la zone et l'étude ne s'est donc concentrée que sur cette partie», a-t-elle expliqué dans un courriel.


Über eine neue Brücke wird die Tram die Autobahn A1 überqueren und Richtung Flughafen fahren.
Là où le tram passe, les arbres trépassent
Luxtram devra compenser par de nouvelles plantations, l'arrachage de troncs le long de l'A1. Le chantier de la liaison devant relier le Kirchberg à l'aéroport du Findel débute ce lundi.

Ce n'est pas la première fois que les plans de développement des autorités municipales et nationales ne tiennent pas compte des chauves-souris, auxquelles on a promis une protection, alors que le gouvernement a fait de la conservation de la biodiversité de la flore et de la faune une priorité.

Des avis mitigés

Une cour d'appel luxembourgeoise a confirmé l'année dernière un jugement de première instance qui a bloqué deux projets de construction de logements prévus à la lisière du Grünewald au Kirchberg. La cour d'appel a estimé que les autorités n'avaient pas réalisé d'étude d'impact environnemental détaillée pour la zone abritant plusieurs espèces de chauves-souris, de lézards et d'autres espèces protégées avant de désigner les zones Schoettermarial et Kennedy-Sud pour la construction de logements supplémentaires.

Certains écologistes sont également sceptiques face à la promesse de remplacer les arbres abattus et s'opposent au prolongement du tramway.

Un groupe d'enfants lors de la Nuit des chauves-souris.
Un groupe d'enfants lors de la Nuit des chauves-souris.
Photo: Claude Piscitelli

Selon Sarah Muller, de Youth for Climate Luxembourg, le projet vise à transporter des passagers vers l'aéroport, ce qui profiterait à l'industrie aéronautique polluante en facilitant les déplacements de ses clients. «Nous nous opposons à tout projet de déforestation, et cela vaut également pour le projet d'extension de la ligne de tramway».

Un autre groupe environnemental luxembourgeois de premier plan est toutefois moins inquiet : «Notre organisation soutient la construction du tramway, mais nous analyserons attentivement le tracé choisi pour voir s'il y a des impacts en termes de destruction de la forêt», déclare Blanche Weber, présidente du Mouvement écologique.

Les arbres qui seront plantés ailleurs devront être surveillés et entretenus pendant 25 ans, souligne Simone Dengler, du ministère de l'Environnement.

La promesse du gouvernement actuel est de réparer les dommages environnementaux causés par la croissance du pays, ce que n'ont pas fait les exécutifs précédents, selon l'expert en chauves-souris Jacques Pir. Près de huit douzaines d'hectares de forêt devraient être reboisés dans le seul but de compenser les arbres abattus pour la construction de l'autoroute à travers le Grünewald, a-t-il déclaré dans une interview.

«C'est le premier gouvernement qui procède à des compensations. Aucun gouvernement précédent n'a versé de compensation».

Cet article a été publié pour la première fois sur luxtimes.lu

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le tronçon du tramway entre la gare centrale et Bonnevoie sera mis en service le dimanche 11 septembre. Avant cette inauguration, des tests sont programmés durant l'été : en août, le tram circulera ainsi dans les conditions normales, mais sans voyageurs.
Lokales,Neue Tramstrecke.Gare-Bonnevoie.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort