Changer d'édition

La norme A+ fait son entrée sous les toits
Luxembourg 2 min. 20.07.2020 Cet article est archivé

La norme A+ fait son entrée sous les toits

Après avoir boosté les bornes privées de recharge pour véhicules électrique et le solaire, Claude Turmes veut en finir avec les chauffages à énergie fossile.

La norme A+ fait son entrée sous les toits

Après avoir boosté les bornes privées de recharge pour véhicules électrique et le solaire, Claude Turmes veut en finir avec les chauffages à énergie fossile.
Luxembourg 2 min. 20.07.2020 Cet article est archivé

La norme A+ fait son entrée sous les toits

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministère de l'Energie encouragera les constructions neuves abandonnant les chaudières à énergie fossile. L'incitation par prime plutôt que l'obligation : la méthode douce a été retenue pour faire un nouveau pas vers l'habitat 0 carbone.

Comme devoir des vacances, Claude Turmes (Déi Gréng) a choisi de plancher sur la Prime house. A la rentrée, le ministre des Energies proposera ainsi une réforme des aides poussant à l'amélioration de l'efficacité énergétique des constructions neuves ou dans le cadre de rénovation. Mais, en cette fin juillet, c'est sur un projet de règlement grand-ducal mettant en avant une nouvelle classe de performance énergétique des bâtiments (baptisée «A+») que l'écologiste concentre son action. 

«Nous construisons plus et certainement mieux qu'ailleurs au Grand-Duché, constate le ministre. Mais près de 20% des habitations conservent des chaudières à gaz ou au mazout. Si pour 2050, le pays s'est fixé un objectif d'habitat zéro carbone, il faut en finir avec ces modes de chauffage aux énergies fossiles.» Et qui fera un pas dans ce sens pourrait, à l'avenir, recevoir un coup de pouce supplémentaire de l'Etat. En plus de l'ensemble des aides déjà existantes, y compris de celles annoncées dans le cadre du plan de relance «Neistart Lëtzbuerg».


La PRIMe House rencontre le succès
Le régime d'aides financières qui met l'accent sur la construction et la rénovation de logements durables a le vent en poupe depuis sa mise en pratique. En effet, quelque 1.800 primes ont été accordées depuis 2017, selon les chiffres donnés par le ministre Henri Kox.

L'idée est que chaque projet individuel souhaitant dépasser les exigences actuelles de la classe A d'efficacité énergétique se porte volontaire, et se fasse connaître. Il recevra alors les conseils pour l'orienter vers le meilleur choix de mode de chauffage pour sa construction, mais aussi quelques subsides pour l'aider à financer ce projet. «On s'inscrit donc là dans la démarche du Plan national en matière d'énergie et de climat», indique Claude Turmes. 

Et si le gouvernement a choisi de passer par le logis pour améliorer son bilan carbone, ce n'est pas pour rien. Les immeubles d'habitation constituent en effet, la deuxième source d'émission de CO2 du pays (12%) soit quasi autant que l'industrie. «En attribuant les soutiens dès aujourd'hui, on joue donc en faveur de nos objectifs pour demain. A savoir la réduction des émissions de gaz à effet de serre (-55%) à l'horizon 2030», motive le ministre.

Mais pas question pour l'heure de révéler le montant et le mode de calcul des encouragements accordés pour basculer du côté A+ de l'efficacité énergétique. Cela ne tardera plus... Trois ans après avoir décidé que chaque nouvelle construction d’un bâtiment d’habitation devait correspondre à un bâtiment dont la consommation d’énergie est quasi nulle (NZEB = Nearly Zero Energy Building), le Luxembourg fait un nouveau pas.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des bornes privées pour plus de mobilité verte
Le gouvernement prépare la transition vers l'électromobilité. Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement et du Développement durable, et Claude Turmes, ministre de l'Énergie ont présenté ce vendredi un nouveau régime d'aide financière aux stations de recharge électriques à domicile.
Lokales, Illustration, elekro-Auto, E-Auto, chargy, aufladbare Autos, Mobilität, e-Zapfsäulen Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le cadastre solaire en connait un rayon
Ce nouvel outil mis en ligne permettra à chacun de savoir si sa toiture est suffisamment exposée au soleil pour accueillir des panneaux photovoltaïques. Mais le site propose même un simulateur pour juger la performance énergétique de l'installation et donc sa rentabilité financière
Le soleil brille pour le photovoltaïque
Avec 150 MW de puissance disponible à partir des installations déjà en place, le Luxembourg a doublé sa capacité de production en sept ans. Et de nombreuses implantations sont attendues pour 2020, notamment au-dessus de la Philharmonie au Kirchberg.
Solaranlage Fotovoltaik
L'Etat va assainir ses passoires thermiques
Près de la moitié des quelque 1.800 bâtiments du parc immobilier étatique ne répondent pas aux objectifs du Luxembourg concernant les émissions de CO2. Les immeubles à vocation éducative et administrative, soit les trois quarts du patrimoine, seront réaménagés en priorité et 95 millions d'euros seront engagés lors des quatre prochaines années.
Chantier Lycée Michel Rodange zu Merl / Foto: Steve EASTWOOD
Aides et taxes à venir pour préserver le climat
Si le Luxembourg veut réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre, cela ne se fera pas sans contraintes, ni incitations. Et la mesure la plus spectaculaire est l'instauration, à compter de 2021 d'une taxe CO2 qui touchera entreprises comme particuliers.