Changer d'édition

La mobilité s'affirme comme priorité budgétaire
Luxembourg 5 min. 14.11.2019 Cet article est archivé

La mobilité s'affirme comme priorité budgétaire

Avec 1,3 milliard d'euros dédiés au rail d'ici 2023, le rail reste le mode de transport privilégié par le gouvernement.

La mobilité s'affirme comme priorité budgétaire

Avec 1,3 milliard d'euros dédiés au rail d'ici 2023, le rail reste le mode de transport privilégié par le gouvernement.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 5 min. 14.11.2019 Cet article est archivé

La mobilité s'affirme comme priorité budgétaire

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
L'étude détaillée du budget 2020 montre que le gouvernement prévoit de consacrer une enveloppe conséquente pour tenter d'améliorer la situation sur la route, mais aussi et surtout sur les rails. Avec l'idée de maintenir l'attractivité du pays.

Troisième poste de dépense dans le budget 2020, le ministère de la Mobilité et des Travaux publics dépensera 55% des 2,2 milliards qui lui ont été alloués dans «la planification de la mobilité et les transports publics et ferroviaires». Un chiffre brut détaillé jeudi par François Bausch (Déi Gréng), en commission parlementaire.

Sans surprise, la principale nouveauté de ce budget tient dans la hausse des frais d'exploitation des transports publics, qui atteindront 607 millions d'euros en 2020, contre 537 millions en 2019. En cause, la suppression, à compter du 1er mars prochain, de l'achat de billet pour utiliser le train, le tram ou le bus. 


Lokales, 1 Jahr Tram, Mobilität,Kirchberg. Foto: Gerry Huberty
Transports gratuits au Luxembourg: les réponses aux questions
La gratuité des transports est sans conteste l'une des mesures phares du gouvernement Bettel pour cette coalition 2018-2023. Le Luxembourg est en effet le premier pays à introduire une telle mesure à l'échelle nationale. Quelles en sont les modalités? Réponses.

Une gratuité dont le coût a été estimé, jeudi par François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Mobilité et des Travaux publics, à 41 millions d'euros. Une somme globale qui inclut la prise en charge du service Adapto dédié au transport des personnes à mobilité réduite. Un service qui sera lui aussi gratuit, mais sous certaines conditions.

Véritable cheval de bataille du nouveau vice-Premier ministre, le rail concentrera le principal des investissements consentis jusqu'en 2023, date de fin de cette législature. 1,3 milliard d'euros seront déboursés, dont 400 millions dédiés au seul achat de 34 nouveaux trains. Ces derniers doivent être livrés «entre 2021 et 2024», selon le planning répété jeudi par François Bausch et permettre de «doubler le nombre de sièges disponibles» par rapport à aujourd'hui. Soit dépasser le cap des 50.000 places, contre 26.000 à l'heure actuelle.

L'arrivée de nouvelles rames doit également correspondre à la mise en place «de nouvelles capacités» du réseau ferré, avec la mise en service de la totalité des nouveaux quais en gare centrale de Luxembourg, la fin des travaux dans celle d'Ettelbruck ou bien encore la mise en service de la nouvelle ligne Bettembourg-Luxembourg. Une nouvelle infrastructure qui ne pourra fonctionner qu'avec la rénovation complète de la gare de Bettembourg, prévue à partir de 2021. Un projet qui doit coûter quelque 300 millions d'euros.

Le tram ne sera pas non plus oublié à l'avenir, puisque la nouvelle épine dorsale des transports en commun de la capitale se verra financée à hauteur de 217 millions d'euros pour la période 2019-2023. Une somme qui inclut la construction des tronçons vers la Cloche d'Or et le Findel, qui doivent être achevés d'ici la fin 2022. À noter que le budget 2020 prévoit d'ores et déjà des frais d'études portant sur les différentes extensions du tram, à savoir en direction du CHL, d'Esch-Belval ou d'une antenne au Kirchberg. Des frais budgétisés à hauteur de 2,5 millions d'euros.

Présentation du réseau du tram à l'horizon 2035, selon le Modu 2.0.
Présentation du réseau du tram à l'horizon 2035, selon le Modu 2.0.
Crédit: ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Côté travaux publics, le budget 2020 prévoit une enveloppe de 907 millions d'euros qui sera utilisée notamment dans le cadre d'Esch 2022, notamment pour la rénovation de l'ancienne Mëllerei. À noter que le ministère prévoit également la rénovation des deux tours occupées par la Commission européenne à l'entrée du Kirchberg, à savoir les tours A et B. Mais à un horizon non encore précisé à l'heure actuelle.

À compter de 2021, de nombreux chantiers routiers d'envergure doivent également être lancés, notamment la construction du premier tronçon de la nouvelle N3 dans la capitale, le réaménagement de l'échangeur de Pontpierre sur l'A4 ou l'élargissement de l'A3 entre la croix de Cessange et la frontière. Un projet qui devait débuter en 2020, selon les informations communiquées en février dernier par François Bausch.


Sur le même sujet

Le budget 2020 dépassera les 20 milliards d'euros
Jamais le Grand-Duché n'aura pu s'appuyer sur une pareille somme. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a même annoncé ce lundi matin des investissements records pour le pays, à hauteur de 2,8 milliards d'euros.
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a présenté les orientations budgétaires ce lundi.
«Les CFL font clairement un pas vers le client»
À six mois de la mise en place des nouvelles missions des chemins de fer liées à la gratuité des transports publics, Marc Wengler, directeur général des CFL, détaille les changements pour les usagers. Et évoque certaines réflexions, comme celle menée autour du siège de l'entreprise.
Lokales,CFL-Zugpersonal,Ticketverkauf,Schaffner, Bahnhof,Gare.Foto; Gerry Huberty/Luxemburger Wort
40% des ménages gagnants avec la gratuité du transport
Le Statec estime que la mesure qui entrera en vigueur le 1er mars 2020 fera économiser 100 euros à un foyer de résidents moyen. Reste à savoir si beaucoup de Luxembourgeois sont prêts à abandonner la voiture pour bus, train ou tram.
Actuellement, 56% des résidents n'ont jamais recours à un moyen de transport en commun pour leurs déplacements.
Tram, trains, funiculaire et bus chamboulent Luxembourg
«Good Morning Mobilitéit» et bienvenue dans la nouvelle réalité des transports urbains! Le dimanche 10 décembre, la Ville de Luxembourg inaugurera deux nouvelles gares, son tram, le premier funiculaire du pays, une vraie piste cyclable et deux pôles d'échange au Kirchberg. Zoom sur les grands changements à venir et leurs conséquences pour les voyageurs.