Changer d'édition

La mobilité de demain passera par le Luxembourg
Luxembourg 1 31.03.2019

La mobilité de demain passera par le Luxembourg

D'ici la fin 2019, des véhicules autonomes circuleront entre Allemagne, France et Luxembourg pour une phase test.

La mobilité de demain passera par le Luxembourg

D'ici la fin 2019, des véhicules autonomes circuleront entre Allemagne, France et Luxembourg pour une phase test.
Photo: dpa
Luxembourg 1 31.03.2019

La mobilité de demain passera par le Luxembourg

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Une zone d'essai pour la conduite autonome et en réseau doit être mise en place d'ici la fin de l'année dans le triangle situé entre Allemagne, Grand-Duché et France.

Officialisée en septembre 2017 via la signature d'un accord de coopération «dans le domaine de la conduite connectée» avec l’Allemagne et la France, la circulation de véhicules autonomes sur les routes luxembourgeoises s'apprête à devenir réalité. Initialement prévue pour le courant 2018, la phase test devrait finalement démarrer «d'ici la fin de l'année», selon les ministres des Transports allemand, français et luxembourgeois qui lèveront officiellement le voile sur le projet mercredi, à Schengen.

Le choix de la commune luxembourgeoise ne doit bien évidemment rien au hasard, puisque cet essai doit s'intégrer dans un «site expérimental numérique transfrontalier» qui s’étendra dans une zone comprise entre Schengen, Merzig, Saarbruck, Metz et Thionville. Soit un espace de circulation qui comprend aussi bien des autoroutes, des routes nationales ou des zones urbaines.

Délimitation de la zone de test pour les véhicules autonomes conclue entre l'Allemagne, la France et le Luxembourg.
Délimitation de la zone de test pour les véhicules autonomes conclue entre l'Allemagne, la France et le Luxembourg.
Google maps

Principaux objectifs de l'expérimentation: évaluer non seulement la fiabilité des technologies à bord des véhicules pour leur permettre de communiquer entre eux mais aussi leur interaction avec les différentes réglementations en vigueur. Car si la zone reste relativement limitée en taille, elle possède la particularité d'être dotée de panneaux de signalisation, de systèmes de feux ou de réseaux de téléphonie mobile différents.

Ce qui explique l'implication dans ce projet d'acteurs venus d'horizons différents, que ce soit le géant allemand Siemens, le constructeur français PSA (Peugeot-Citroën) ou bien encore le Luxembourgeois Post Group.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

«Nous sommes le premier champ d'essai transfrontalier en Europe», affirme ainsi François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Mobilité, auprès de l'agence de presse allemande dpa. Et ce dernier d'indiquer espérer que cette première à l'échelle du Vieux Continent donnera envie à d'autres acteurs de s'intéresser à ce secteur et de participer à l'avenir à d'autres projets similaires.

Au niveau européen, cette expérimentation devrait servir de base à une application à plus grande échelle, que ce soit au niveau d’autres régions ou d’autres États membres. L’objectif final étant la mise en place de règles communes pour la circulation de véhicules autonomes sur l’ensemble des routes européennes.  


Sur le même sujet

La mobilité autonome en démonstration à Schengen
La voiture autonome existe déjà. Des laboratoires, elle est passée sur les routes de France, d'Allemagne et du Luxembourg. Pour la rendre commercialisable d'ici 2030, les ministres des trois pays ont lancé mercredi à Schengen le premier «site expérimental transfrontalier» européen.
Wirtschaft, Luxembourg-France-Germany Cross Border Digital Tested, Project Day, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le Luxembourg se dote de quatre bus autonomes
Il a de la place pour 15 personnes et roule tout seul. Il est blindé de capteurs et d'écran, a la possibilité d'éviter les obstacles et de repérer la signalisation. La société Sales Lentz vient d'en acheter quatre et la zone industrielle de Contern va tester le premier durant trois mois. Il s'agit d'une première au Luxembourg.
Présentation de la première navette autonome circulant dans une zone industrielle de Contern - Photo : PIerre Matgé
Une stratégie pour la 5G au Luxembourg
C'est du concret: le gouvernement a présenté mercredi un projet pour l'implantation de la 5G au Luxembourg. Des zones test seront d'abord équipées. Une évolution qui en entraîne beaucoup d'autres.
Zum Themendienst-Bericht von Dirk Averesch vom 27. Februar 2018: 5G ist das nächste große Ding in Sachen Mobilfunk. Erste funktionierende Netze werden für 2020 erwartet. Bis dahin zeigt die Branche auf dem Mobile World Congress (bis 1. März) schon einmal, was damit alles möglich sein könnte.
(Bild vom 26.02.2018/Nur zur redaktionellen Verwendung durch Themendienst-Bezieher.) Foto: Andrea Warnecke/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Auto : Expérience dans une voiture sans chauffeur
C'est avec une certaine nervosité qu'on s'assoit pour la première fois dans une voiture autonome d'Uber, mais après avoir vu la machine à l'oeuvre, on se détend progressivement, impressionné par les capacités de ces véhicules qui pourraient représenter l'avenir de l'automobile.
A technician sits in an Uber self-driving car on September 13, 2016 in Pittsburgh, Pennsylvania.
Uber launched a groundbreaking driverless car service, stealing ahead of Detroit auto giants and Silicon Valley rivals with technology that could revolutionize transportation.  / AFP PHOTO / Angelo Merendino