Changer d'édition

La menace d'une grève plane au-dessus de Guardian
Luxembourg 24.11.2020

La menace d'une grève plane au-dessus de Guardian

Au total, 49 emplois sont aujourd'hui toujours menacés par le plan social.

La menace d'une grève plane au-dessus de Guardian

Au total, 49 emplois sont aujourd'hui toujours menacés par le plan social.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 24.11.2020

La menace d'une grève plane au-dessus de Guardian

Si une dernière réunion de conciliation est prévue mardi après-midi entre la direction et l'OGBL, le syndicat se dit pessimiste et prêt à réagir.

(ASdN) - Un mois après l'annonce d'un plan social, la tension monte au sein de Guardian Luxguard. Alors qu'une dernière réunion entre la direction du fabricant de verre et l'OGBL est prévue mardi après-midi, le premier syndicat du pays affirme dans un communiqué n'avoir que «peu d’espoir» quant à une résolution de ce conflit.

Une non-conciliation serait alors «synonyme d'ouverture du droit de grève», rappelle l'OBGL. Et la menace se faisant de plus en plus ressentir, le syndicat affirme ainsi avoir «d’ores et déjà déclenché ses procédures statutaires» en vue d’une telle grève dans l’entreprise.


Der Glashersteller will bis zu einem Sechstel der Arbeitsplätze streichen.
Guardian revoit sa position et annonce un plan social
L'OGBL et la délégation du personnel de Luxguard II ont été informés ce mardi que la direction de l’entreprise comptait finalement procéder à un licenciement collectif. 49 personnes sont concernées par cette mesure.

Pour rappel, la direction souhaite mettre en place un plan social, malgré la signature d'un plan de maintien dans l'emploi le 31 août dernier. Une décision «inacceptable» aux yeux de l'OGBL pour qui une telle procédure de licenciement ne laisserait en effet «pas la moindre chance de réussite» au plan de maintien dans l'emploi. 

Au total, 49 employés sont ainsi menacés par ce plan social. Soit près de 10% des 453 salariés de la firme implantée au Grand-Duché depuis 39 ans et dont les sites de Bascharage et Dudelange ont fusionné en août dernier

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Guardian échappe aux licenciements
Depuis mi-octobre, et l'annonce d'un possible plan social avec 70 emplois menacés, direction de Guardian et OGBL ont mené un bras de fer. Ce lundi, accord a été trouvé pour un plan de maintien dans l'emploi.
21.3. Wi/ITV Guardian , Guus Boekhoudt / et nouv siege Bertrange Foto:Guy Jallay
Ils disent non à la hausse du salaire minimum
Après l'Union des entreprises, la Confédération des classes moyennes hausse aussi le ton face à l'augmentation de 2,8% des plus bas revenus. «Un signal fatal aux petites et moyennes entreprises», selon elle.
Baustelle CNIS (Rettungswesen) im Ban de Gasperich. Foto:.Gerry Huberty
Les syndicats souhaitent accélérer la tripartite
A quelques heures de l'allocution du Premier ministre quant à la probable mise en oeuvre de nouvelles restrictions destinées à lutter contre la pandémie, OGBL et LCGB demandent au gouvernement un réunion avancée par rapport au calendrier initial.
Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Xavier Bettel, Nora Back, Patrick Dury, Sylvain Hoffmann, Dan Kersch, Francois Bausch, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Au tour de l'Aleba de monter au créneau
La sortie commune de l'OGBL et du LCGB remettant en cause l'accord de principe trouvé sur le renouvellement des conventions collectives de secteur des banques et des assurances n'est pas du goût du principal syndicat de la Place. Qui dénonce, vendredi, «un déballage médiatique».
Guardian revoit sa position et annonce un plan social
L'OGBL et la délégation du personnel de Luxguard II ont été informés ce mardi que la direction de l’entreprise comptait finalement procéder à un licenciement collectif. 49 personnes sont concernées par cette mesure.
Der Glashersteller will bis zu einem Sechstel der Arbeitsplätze streichen.