Changer d'édition

La mascotte du parc animalier d'Esch s'en est allée
Luxembourg 1 03.10.2019 Cet article est archivé

La mascotte du parc animalier d'Esch s'en est allée

La mascotte du parc animalier d'Esch s'en est allée

Photo: Archives LW
Luxembourg 1 03.10.2019 Cet article est archivé

La mascotte du parc animalier d'Esch s'en est allée

Maurice FICK
Maurice FICK
Bambi, était connu de nombre d'enfants scolarisés à Esch-sur-Alzette et des visiteurs réguliers du «Escher Déirepark». Le daim avait même fait la une des journaux en 2016. L'animal a dû être endormi.
Bambi était l'une des stars du «sentier des caresses».
Bambi était l'une des stars du «sentier des caresses».
Phto: Escher Déierepark

Impossible de se rendre au parc animalier d'Esch-sur-Alzette, sur les hauteurs du Gaalgebierg et de passer à côté de Bambi qui n'hésitait pas à venir réclamer des caresses, en agitant gentiment son front.

Le daim était même devenu la star du «sentier des caresses», une attraction à succès du parc. Gardien au parc Mike Duarte vient de perdre l'un de ses meilleurs alliés. Bambi était une clef d'accès naturel vers les plus jeunes de ses hôtes, établissant instinctivement le lien avec l'animal. 

Lors de notre reportage l'été 2018, le gardien avait expliqué que «normalement il est impossible de caresser un daim: ce sont des animaux sauvages. Mais pour Bambi c'est différent. Tout petit, il avait un problème aux jambes et il fallait le nourrir alors il s'est habitué à l'homme. Il a toujours été avec des personnes. Le vétérinaire l'a mis avec les chèvres, c'est pour cela qu'il est avec elles».  

Mercredi lors de son nourrissage, Bambi s'est, pour une raison inconnue, comporté d'une manière bizarre. La bête a tenté de sauter au-dessus d'une barrière et s'est cassé une patte. 


La Rédac en vadrouille sur le «sentier des caresses»
Avez-vous déjà caressé le bouc d'un vrai bouc? Ou passé la main sur la robe rousse tachetée de blanc d'un daim? Au Parc animalier sur les hauteurs d'Esch-sur-Alzette, la Rédac en vadrouille a testé le «Heemelwee» - le «sentier des caresses» - qui permet, une fois par semaine, de voir les animaux de très près!

Au vu de son défaut de naissance aux jambes et de la blessure, le vétérinaire n'a pu intervenir et l'animal a dû être euthanasié. 

Bambi et son compère d'enclos, le bouc Camille avaient fait la une des journaux en 2016. Lors de la nuit d'Halloween, des inconnus étaient entrés dans le parc et les deux animaux n'avaient plus été retrouvés au petit matin. Finalement, après une longue recherche, les soigneurs du parc avaient retrouvé la mascotte.


Sur le même sujet

La Rédac en vadrouille sur le «sentier des caresses»
Avez-vous déjà caressé le bouc d'un vrai bouc? Ou passé la main sur la robe rousse tachetée de blanc d'un daim? Au Parc animalier sur les hauteurs d'Esch-sur-Alzette, la Rédac en vadrouille a testé le «Heemelwee» - le «sentier des caresses» - qui permet, une fois par semaine, de voir les animaux de très près!
Bambi n'a pas survécu longtemps: «Sa blessure était trop grave»
Un automobiliste au grand cœur avait alerté les secours en découvrant l'animal couché au bord de la route mercredi vers 1 heure. Recueilli au Centre de soins de la faune sauvage à Dudelange, le brocard de velours a été euthanasié après une tentative vaine de sauver sa patte «ne tenant plus qu'à une veine».
«Sur cette photo on voit bien que l'animal est en état de choc parce qu'il est apathique. Normalement un chevreuil se défend», explique une soignante du Centre de soins de la faune sauvage à Dudelange où il a été recueilli.