Changer d'édition

La majorité réplique après le coup d'éclat à la Chambre
Luxembourg 2 min. 10.07.2019

La majorité réplique après le coup d'éclat à la Chambre

La majorité réplique après le coup d'éclat à la Chambre

Photo: capture écran Chambre des députés
Luxembourg 2 min. 10.07.2019

La majorité réplique après le coup d'éclat à la Chambre

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Alors que l'opposition a quitté les bancs de la Chambre des députés mardi après-midi, le DP, CSV et LSAP ont répliqué via un communiqué commun, assurant une «totale transparence» sur tous les sujets.

Une «indignation mise en scène». Voilà en trois mots la réaction des députés DP, LSAP et Déi Gréng face au ras-le-bol de l'opposition, qui a quitté la Chambre des députés ce mardi 9 juillet après-midi.


Die Chamber als Bürgervertretung sollte Vorbildcharakter haben, auch in Bezug auf Transparenz und den Austausch mit der Zivilgesellschaft.
Du grabuge à la Chambre des députés
Tous les partis d'opposition (CSV, ADR, Déi Lénk et Piraten) ont quitté la Chambre des députés ce mardi après-midi en pleine séance plénière, laissant le DP, Déi Gréng et LSAP seuls dans la salle.

«Ce comportement montre que le CSV et toute l'opposition font ici beaucoup de brouhaha politique sans que ce soit forcément en rapport avec l'affaire (du «casier judiciaire bis» ndlr) en elle-même. Ils ne rendent pas service à la culture politique du pays, bien au contraire», détaille le communiqué.

Pour rappel, les 29 députés CSV, ADR, Déi Lénk et Piraten ont quitté les bancs de la Chambre suite au refus de la majorité et du président Fernand Etgen (DP), de revenir sur l'affaire du «casier judiciaire bis», qui a fait la une de la presse durant plusieurs semaines au mois de juin.

Via son communiqué, la majorité s'est dite ouverte à aborder à nouveau le sujet à tout moment si les députés le souhaitent, assurant une «totale transparence».

L'opposition continue sa bataille

Mais les députés CSV, ADR, Déi Lénk et Piraten se sont également indignés mardi après-midi du fonctionnement des réseaux sociaux de la Chambre des députés et accuse cette dernière de ne pas respecter sa «neutralité».

«Si les réseaux sociaux couvrent largement le travail parlementaire des groupes politiques de la majorité, ils ne rendent pas toujours compte du travail, notamment constructif, de l'opposition», peut-on lire dans le courrier à l'adresse du président de la Chambre, Fernand Etgen (DP).

«En décidant de ne publier que les motions votées, qui sont souvent le fruit de la majorité, la Chambre des députés n'est pas neutre. Il nous semble dès lors que le travail parlementaire de l'opposition mérite la même visibilité que celui de la majorité parlementaire quel que soit l'outil de travail utilisé», ajoutent-ils.

La Chambre n'a pas encore répondu à cette attaque.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Constitution, harcèlement et Europe au programme
L'actualité de cette semaine du 8 au 12 juillet sera notamment marquée par l'inauguration de la plage de Luxembourg-Ville mais aussi par la présentation des objectifs des six eurodéputés luxembourgeois et les derniers bilans parlementaires des partis politiques. Découvrez l'agenda de la semaine.
(FILES) In this file photo taken on July 3, 2019 German Defence Minister and newly-appointed EU commission Ursula von der Leyen speaks to journalists during the first plenary session of the newly elected European Assembly at the European Parliament in Strasbourg, eastern France. - European Parliament will vote on Ursula von der Leyen's nomination as EU Commission president on July 16, 2019. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Du grabuge à la Chambre des députés
Tous les partis d'opposition (CSV, ADR, Déi Lénk et Piraten) ont quitté la Chambre des députés ce mardi après-midi en pleine séance plénière, laissant le DP, Déi Gréng et LSAP seuls dans la salle.
Die Chamber als Bürgervertretung sollte Vorbildcharakter haben, auch in Bezug auf Transparenz und den Austausch mit der Zivilgesellschaft.