Changer d'édition

La Loterie Nationale mise gros sur internet
Luxembourg 3 min. 07.04.2020 Cet article est archivé

La Loterie Nationale mise gros sur internet

Comme le confie le directeur de la Loterie Nationale, le chiffre d'affaires hebdomadaire a chuté de 200.000 euros.

La Loterie Nationale mise gros sur internet

Comme le confie le directeur de la Loterie Nationale, le chiffre d'affaires hebdomadaire a chuté de 200.000 euros.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 07.04.2020 Cet article est archivé

La Loterie Nationale mise gros sur internet

Avec des clients confinés et des points de vente fermés, les jeux de hasard ont sérieusement perdu de leur attrait au Luxembourg. Reste la solution des paris en ligne, plus sûrs et tout aussi rémunérateurs.

(pj avec Rosa Clemente) L'année 2020 avait bien débuté pour la Loterie nationale, avec un gagnant à plus de 28 millions d'euros. Mais quelques semaines plus tard, la crise du covid-19 et le placement en état de crise du pays sont venus bouleverser la donne. «Nous constatons une baisse de 30% du nombre de joueurs. Une tendance qui se reflète dans la plupart des pays européens», ne cache pas Léon Losch, directeur de la Loterie nationale. 

En chiffres, cela signifie que le chiffre d'affaires hebdomadaire est passé d'environ 850.000 euros par semaine à près de 650.000€. L'intérêt pour les paris n'a pas chuté, mais bien la possibilité de tenter sa chance. Ainsi, environ un tiers des points de vente ont fermé. Soit environ 120 adresses sur tout le pays. «Dans cette liste, on trouve aussi bien des cafés, des restaurants mais aussi des bureaux de presse comme celui de l'aéroport de Findel ou celui installé dans les locaux de la Caisse d'assurance maladie», ne peut que constater le responsable. 

Et s'il y a désormais beaucoup moins de points de contact ouverts pour trouver sa carte à gratter, valider son pari sportif ou cocher sa grille de jeu, la Loterie nationale a aussi réduit le nombre de ses personnels sur le terrain. Moins d'agents donc pour ravitailler les bureaux de presse ou les machines automatiques. Une mesure prise pour limiter les risques d'infection qui se paye cash dans le montant des recettes de ces dernières semaines. 

Après une analyse des risques sanitaires, la Loterie nationale a aussi choisi de suspendre les paris dits collectifs pour plusieurs de ses tirages habituels. Une mesure prise jusqu'à nouvel ordre. «De fait, le jeu est désormais limité à un seul tirage de loterie. Les joueurs d'Euro Millions, par exemple, ne peuvent remplir les billets pour les tirages que le mardi ou le vendredi. Il n'y a plus de billets valables pour les deux jours ou plus, explique M. Losch. Certains y ont vu un encouragement à aller plus souvent au kiosque ou à la station-service pour jouer, malgré les restrictions de sortie. Tout le monde ne comprend pas que nous voulons éviter de devoir rembourser des sommes importantes en cas d'urgence.»

 D'ailleurs, le message que fait passer la Loterie nationale est on ne peut plus clair :joueurs, restez chez vous. «Restez chez vous et jouez en ligne», complète le directeur. Après tout sur le site internet dédié, il est possible de participer à tous les jeux de hasard. De l'Euro Millions au Loto en passant par les cartes à gratter et les paris hippiques,  «tout le monde peut encore continuer à espérer le gros lot» , conclut -positif- Léon Losch.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il avait jusqu'au 24 mars pour se faire connaître mais le gagnant des millions du tirage n'aura pas attendu la date limite. La Loterie Nationale a annoncé, jeudi, connaître celui (ou celle) à qui revient la cagnotte de 28 millions d'euros décrochée vendredi dernier.
Ticket Euro Millions, le 15 Juin 2016. Photo: Chris Karaba
Sponsor principal de l'Oeuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte depuis bientôt 75 ans, l'établissement public des jeux revoit actuellement sa stratégie pour lutter contre le phénomène des machines illégales.
Les bénéfices dégagés par la Loterie nationale servent en partie à financer des actions caritatives.