Changer d'édition

La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020
Luxembourg 2 min. 31.08.2020

La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020

Les mesures covid-19 actuelles vont être amenées à durer avec quelques ajustements toutefois.

La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020

Les mesures covid-19 actuelles vont être amenées à durer avec quelques ajustements toutefois.
Photo : Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 31.08.2020

La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si le texte prévoyait une possible révision mois par mois, le gouvernement luxembourgeois a décidé que les mesures actuelles pourraient se poursuivre jusqu'au 31 décembre. Certains petits ajustements devant être discutés dès cette semaine.

Les semaines passent, mais le menu ne change guère à la commission Santé de la Chambre. Dès mardi, les députés la composant reprendront une cuillère de loi Covid. Une louche même puisque les amendements dont ils discuteront seront a priori amenés à s'appliquer jusqu'à la Saint-Sylvestre. Le tout devant être soumis au vote avant le 30 septembre, date d'expiration du texte approuvé le 23 juillet dernier.

Le dernier Conseil de gouvernement, vendredi, a ainsi décidé de ne pas tergiverser. Même si l'ancien texte de loi prévoyait une possible révision au fil des mois, cette fois Xavier Bettel et ses ministres ont opté directement pour un trimestre supplémentaire d'application ferme des mesures adoptées, toujours dans l'espoir de contrecarrer une circulation du covid-19 qui ne cesse. 124 morts, plus de 8.000 contaminations en six mois et des inquiétudes à la veille de la rentrée scolaire et de la reprise du bureau pour de nombreux vacanciers : il n'est plus temps de tergiverser.

Ce lundi déjà, le gouvernement évoquera avec l'ensemble des chefs de fraction la possibilité de mettre en place une application de traçage des contacts covid. Un changement d'approche. Mercredi, Paulette Lenert (LSAP) présentera à la commission Santé quelques ajustements. Il s'agit, par exemple, de prolonger les données (anonymes) recueillies sur les patients infectés au plus trois mois après la fin de la crise sanitaire.  Des informations utiles pour appréhender toute reprise éventuelle de la circulation du coronavirus au-delà de l'état de crise. 

Parmi les dispositifs à débattre dans les jours prochains, le gouvernement entend également revenir sur la liste des personnes pour qui le port du masque ne serait pas obligatoire ou pour qui la distanciation sociale (2 mètres) ne fait pas sens, notamment pour raison médicale.


Lokales, Corona Covid-19,  Gesundheitsinspektion, Inspection Sanitaire, Tracing, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Dans les coulisses du traçage du virus
Chaque jour, la cellule de traçage de l'Inspection sanitaire luxembourgeoise tente d'identifier les personnes ayant été en contact avec le covid-19. Un véritable travail de détective avec un objectif précis : briser la chaîne de transmission du virus.

Les députés devront aussi se pencher sur le traçage des contacts «pour toute personne qui se rend par voie aérienne sur le territoire national moyennant le remplissage d’un formulaire de localisation du passager». Actuellement, seul un test est proposé (sur base du volontariat) à toute personne atterrissant au Findel. Près de 3.000 voyageurs ont saisi cette opportunité déjà, depuis fin mai. Mais depuis, aucun traçage plus précis sur les individus et les lieux fréquentés en amont ou aval. 

Toutes ces modifications ont reçu l'aval du Conseil d'Etat. Sachant que du même coup resteraient en vigueur notamment l'interdiction de recevoir plus de dix personnes à domicile, les amendes pour celles et ceux ne se pliant pas à l'obligation de confinement imposé dans le cadre du tracing, les sanctions financières et possibles fermetures contre les entreprises ne respectant pas les règles sanitaires (notamment cafés et restaurants).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'application corona refait parler d'elle
C'est par la porte de la Chambre des députés que la question revient faire débat. Elle sera au centre, lundi, de la Conférence des présidents de groupe au Parlement. Cela à l'initiative du gouvernement.
Les rendez-vous à l'hôpital se font sans accompagnant
Les visiteurs n'ont qu'un accès restreint et les personnes convoquées doivent se rendre seules à leur rendez-vous. Pour empêcher le coronavirus de se propager dans les étages des hôpitaux, des règles strictes sont toujours en vigueur.
Pet-Scanner im Centre Hospitalier - Krankenhaus - Krebs - radioaktivität - CHL - Luxemburg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Une rentrée universitaire en mode «hybride»
Pas d'amphithéâtre bondés, peu d'étudiants sur le campus, des cours en petits groupes et un enseignement distanciel. Pas de doute le retour sur les banc de l'Uni, le 14 septembre, sera à nulle autre pareille.
Le réseau de test reprend du volume
A l'approche de la rentrée, trois nouveaux centres de dépistage vont être réactivés à compter du 24 août. Il s'agit des sites de Junglinster, Howald et Diekirch.
A woman undergoes a swab test for coronavirus at a drive-through testing site of the Santa Maria della Pieta hospital in Rome on August 18, 2020. - On August 16, Italy suspended its discos and ordered the mandatory wearing of masks from 6:00pm (1600 GMT) to 6:00am to clamp down on the spread of infection among young people, less than a month before the restart of school. (Photo by Tiziana FABI / AFP)
Vers une prolongation de la dernière «loi covid»
Retours de vacances, fin du congé collectif, rentrée des classes. Autant de facteurs de risque qui pourraient engendrer une nouvelle recrudescence des infections au nouveau coronavirus. Pour parer à cette éventualité, les dernières mesures anti covid-19 seront d'actualité au-delà du mois de septembre.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort