Changer d'édition

La liaison Micheville repoussée à 2023
Luxembourg 16.12.2019 Cet article est archivé

La liaison Micheville repoussée à 2023

Les travaux de la liaison Micheville, au niveau des ponts, devraient être complètement terminés au printemps prochain avec la mise en place de barrières antibruit.

La liaison Micheville repoussée à 2023

Les travaux de la liaison Micheville, au niveau des ponts, devraient être complètement terminés au printemps prochain avec la mise en place de barrières antibruit.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 16.12.2019 Cet article est archivé

La liaison Micheville repoussée à 2023

Relier en voiture Luxembourg à la France via l’autoroute A4 restera encore compliqué durant trois ans. Si les deux premiers ponts du projet sont en phase de finalisation, le tronçon manquant, à la hauteur de Belval, va être soumis à un appel d'offres.

(DH avec Nicolas Anen) - Dans le sud du pays, l'avancée des travaux de la liaison Micheville, qui va permettre de relier Luxembourg à Audun-le-Tiche, a pris une nouvelle tournure en cette fin d'année. Mais si les deux ponts prévus dans le projet seront finalisés au printemps, il faudra encore s'armer de patience pour utiliser cette nouvelle infrastructure.

Selon le directeur des Ponts et Chaussées Roland Fox, la raison principale de ce retard est la connexion, plus compliquée que prévu, avec le Südspidol qui naîtra de la fusion de trois hôpitaux du sud du pays. Initialement, les liaisons avec le nouveau centre hospitalier, au coût de 540 millions d'euros et qui accueillera 584 lits, n'étaient pas prévues.      

La liaison Micheville prend son origine à la hauteur du point de croisement avec le CR110 en quittant le tracé de l’A4. Le tracé est dévié vers le nord en direction du crassier d’Ehlerange pour contourner ensuite la cité Raemerich par le nord et enjamber la N31 par un pont. Elle traverse le plateau du Saint Esprit, descend dans un tunnel sous le site des friches de Belval et revient en surface au sud des voies de triage d’Arcelor. Elle continue ensuite sous un giratoire desservi par un échangeur pour se terminer à la frontière française.
La liaison Micheville prend son origine à la hauteur du point de croisement avec le CR110 en quittant le tracé de l’A4. Le tracé est dévié vers le nord en direction du crassier d’Ehlerange pour contourner ensuite la cité Raemerich par le nord et enjamber la N31 par un pont. Elle traverse le plateau du Saint Esprit, descend dans un tunnel sous le site des friches de Belval et revient en surface au sud des voies de triage d’Arcelor. Elle continue ensuite sous un giratoire desservi par un échangeur pour se terminer à la frontière française.
Carte: administration des Ponts et Chaussées

Comme annoncé au printemps dernier, le délai de livraison des ponts a donc été respecté. Pour achever le projet, les quelques milliers de mètres, qui vont permettre de relier Belval à l'A4, vont faire l'objet d'un tout prochain appel d'offres. La conduite des travaux du dernier tronçon devrait s'établir sur deux ans et demi, voire trois ans, d'après Marc Schilling, le chef de projet des Ponts et Chaussées.

Carte: administration des Ponts et Chaussées

Pour rappel, le tronçon du projet «Liaison Micheville» reliant Audun-le-Tiche, côté français, à Belval a été inauguré le 16 décembre 2016. La dernière étape de ce vaste projet transfrontalier d'un montant initial de 350 millions d'euros  devait aboutir en 2019.


Sur le même sujet

Reportage: Micheville: retour sur 10 années de travaux
La liaison permettant de relier la France au site de Belval est en construction depuis déjà de nombreuses années. Elle sera inaugurée vendredi et enfin ouverte aux frontaliers qui l'attendent avec impatience, malgré l'absence du dernier tronçon. Il y a deux ans, nous vous emmenions faire un tour dans le tunnel en construction.