Changer d'édition

La langue luxembourgeoise rime avec intégration
Luxembourg 2 min. 06.04.2020

La langue luxembourgeoise rime avec intégration

La langue luxembourgeoise semble faire l'unanimité en matière d'intégration

La langue luxembourgeoise rime avec intégration

La langue luxembourgeoise semble faire l'unanimité en matière d'intégration
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 06.04.2020

La langue luxembourgeoise rime avec intégration

Luxembourgeois et étrangers affichent une approche pragmatique du «vivre-ensemble». Une étude publiée ce lundi par l'Asti montre que la famille est constitutive de l'identité pour la majorité alors que la langue apparaît essentielle en matière d'intégration.

(ota) - L'intégration passe par la langue, l'identité par la famille. Voilà deux des éléments qui ressortent d'un sondage publié ce lundi par l'Association de soutien aux travailleurs immigrés (Asti). L'ONG note sans surprise que 90% des sondés disent que l'intégration suppose qu'on parle une des trois langues du pays. Parmi celles-ci, 80% plébiscitent la langue de Dicks.

Un constat qui révèle une «attitude pragmatique», selon l'Asti. Tout en soulignant qu'«on attribue à la langue luxembourgeoise une fonction d'intégration sans doute souhaitable, mais difficile à mettre en œuvre – toutes les études montrant que c'est le français qui prédomine sur le marché de l'emploi».


Rio de Janeiro's pedestrians cross Rio Branco avenue on March 28, 2012. According to a document released at Planet Under Pressure meeting in London, the last one before the upcoming Rio+20 UN Conference on Sustainable Development, by 2050 the world's urban population will hit 6,3 billion people in contrast with the 3,5 billions in 2012. AFP  PHOTO  ANTONIO SCORZA
L'immigration continue de doper la population
Au 1er janvier 2020, le pays comptait officiellement 626.108 habitants, selon les données du Satec dévoilées mercredi. Soit 12.214 de plus que l'année précédente. Une augmentation principalement due à l'installation de nouveaux résidents étrangers.

Du côté de l'identité, de manière générale, la famille prend le pas sur les langues. Indépendamment de la nationalité, elle demeure la valeur commune et sûre, puisque 71% la considèrent comme l'élément constitutif le plus important de leur personnalité. Suivent avec 47 % les langues parlées, parmi lesquelles la langue maternelle demeure l'élément le plus important. A noter que les Luxembourgeois mettent toutefois plus l'accent sur les compétences linguistiques que sur les liens familiaux pour définir leur identité. 

Parmi les étrangers, soit 47% de la population, une très grande majorité considère sa décision d'avoir choisi le Luxembourg en tant que terre d'accueil comme la bonne. Si c'était à refaire, près de trois quarts choisiraient d'ailleurs à nouveau de vivre au Luxembourg. Les raisons de ce satisfecit sont la qualité de vie en général du pays (81%), sa sécurité (63%), sa stabilité sociale et politique (56%) et ses salaires élevés (55%).

Des Luxembourgeois fermés, mais plutôt accueillants

L'Asti relève néanmoins des réponses «contrastées» pour le vivre-ensemble à proprement parler. Ainsi 79% des sondés pensent que les Luxembourgeois et les étrangers vivent bien ensemble et 77% disent que les Luxembourgeois sont plutôt accueillants. 

Toutefois, 64% des personnes interrogées pensent que Luxembourgeois et étrangers vivent les uns à côté des autres. La même part estime aussi que les Luxembourgeois sont plutôt fermés. «Un constat peu réjouissant», admet l'Asti. Et face à ces observations quelque peu contradictoires, les répondants demeurent optimistes puisque 85% s'inscrivent en faux contre l'opinion que les Luxembourgeois et les étrangers ne pourraient jamais bien vivre ensemble.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pierre Joris, lauréat du prix Batty Weber 2020
Le jury rend hommage à l'œuvre complète du poète et professeur d'université basé dans l'État de New York. Celui qui n'a jamais oublié ses racines au Luxembourg succède au palmarès à Georges Hausemer.
L'immigration continue de doper la population
Au 1er janvier 2020, le pays comptait officiellement 626.108 habitants, selon les données du Satec dévoilées mercredi. Soit 12.214 de plus que l'année précédente. Une augmentation principalement due à l'installation de nouveaux résidents étrangers.
Rio de Janeiro's pedestrians cross Rio Branco avenue on March 28, 2012. According to a document released at Planet Under Pressure meeting in London, the last one before the upcoming Rio+20 UN Conference on Sustainable Development, by 2050 the world's urban population will hit 6,3 billion people in contrast with the 3,5 billions in 2012. AFP  PHOTO  ANTONIO SCORZA
90% des néo-Luxembourgeois échappent au test de langue
Avec 11.451 naturalisations en 2019, le nombre de personnes ayant acquis la nationalité luxembourgeoise a doublé depuis 2015, indique ce lundi le ministère de la Justice. Une évolution liée à la très prisée procédure de recouvrement qui permet d'éviter l'examen linguistique.
04.10.06 drapeau national luxembourg, proposition de michel wolter, photo: Marc Wilwert
Luxembourgeois: trois quarts de la population le parle
Qui parle le luxembourgeois? Comment cette langue est-elle utilisée en privé, en public? Le trilinguisme est-il une réalité palpable dans la société? Une étude montre comment la langue de Dicks évolue dans la société et quel rôle, elle remplit.