Changer d'édition

La Haute-Sûre se familiarise avec son ranger
Luxembourg 3 min. 02.07.2021 Cet article est archivé
Environnement

La Haute-Sûre se familiarise avec son ranger

Parmi les premiers visiteurs à saluer Tom Schmit, le ministre écologiste de l'Aménagement du territoire Claude Turmes.
Environnement

La Haute-Sûre se familiarise avec son ranger

Parmi les premiers visiteurs à saluer Tom Schmit, le ministre écologiste de l'Aménagement du territoire Claude Turmes.
Photo : SIP
Luxembourg 3 min. 02.07.2021 Cet article est archivé
Environnement

La Haute-Sûre se familiarise avec son ranger

Voilà un peu plus d'un mois que Tom Schmit a pris ses fonctions au parc naturel de la Haute-Sûre. Entre attention sur la propreté du site et rappel des consignes aux visiteurs, il ne manque pas de travail.

(pj avec Marc Hoscheid) - Pas de chapeau, pas de short et pas de chaussettes blanches montant jusqu'aux genoux. Décidément, Tom Schmit n'a rien de l'image d'Epinal que l'on se fait du «ranger». Pourtant, c'est bien ce jeune homme de 29 ans qui occupe désormais ce poste unique au Luxembourg, au parc naturel de la Haute-Sûre au Nord du pays. Jeans, polo bleu : voilà son uniforme. 


(de g. à dr.) Ranger du parc naturel de la Haute-Sûre ; Claude Turmes, ministre de l’Aménagement du territoire
Sur la piste du premier Ranger luxembourgeois
Il se prénomme Tom, et sera le visage que les baigneurs, marcheurs et autres fans de nature ne devraient pas manquer de croiser tout cet été au parc naturel de la Haute-Sûre.

Depuis un bon mois, Tom Schmit est ainsi chargé de veiller au respect de la réglementation autour du barrage de la Haute-Sûre. Et si son bureau est fixé à l'ancienne usine textile d'Esch-sur-Sûre, c'est plus souvent au dehors que le jeune homme vadrouille. Patrouille plus exactement. De Wiltz jusqu'au barrage, voilà son terrain d'action. 

A pied, en e-bike ou avec la voiture électrique du parc, Tom Schmit sillonne ce coin de nature qu'il convient de préserver. «En fait, je voulais être forestier, mais tout le monde me l'a déconseillé», sourit le jeune homme. A la place, après une 13ème générale à Wiltz, le voilà qui prend la direction du Canada où il séjournera un an durant: trois mois de détente et neuf mois à travailler comme jardinier paysagiste. 

A son retour au Grand-Duché, il tombera sur l'offre d'emploi du poste de ranger. «Et là, je savais que je devais postuler», se souvient-il en affichant un large sourire. Comme lui, ils furent environ 130 hommes et femmes à vouloir décrocher le job. Finalement, le parc lui accordera la place. Un geste de confiance qui a touché le garçon qui, dans ses jeunes années, avait déjà eu l'occasion de travailler pour l'organisation.

Maintenant, le ranger fait de la prévention. Rappelant notamment les règles de sécurité ou de propreté aux (très) nombreux visiteurs des lieux. A commencer par les baigneurs qui pensent qu'ils peuvent piquer une tête en n'importe quel lieu. Et Tom Schmitt de confier que les discussions tournent parfois au vinaigre : «Il y a eu des situations où j'étais débordé, une fois j'ai attendu 35 minutes à Insenborn jusqu'à ce que la police arrive». Pour gérer au mieux les situations tendues, il va bientôt bénéficier d'une formation de gestion de conflit. 

Sympa le cadre de travail...
Sympa le cadre de travail...

Il lui faut aussi discuter avec les uns et les autres pour que cigarettes et autres restes de barbecue ne finissent pas par terre. Ou que les chiens soient bien tenus en laisse par leurs maîtres. «Mais ça ne sert à rien de se disputer avec les gens parce qu'ils vous regardent comme si vous étiez le dernier des idiots», a-t-il déjà constaté.  

Heureusement, ce qui fait l'intérêt du poste tient plus dans le conseil donné aux promeneurs et autres touristes. Tom a noté qu'«une bonne moitié sont étrangers, venant principalement de l'Allemagne ou de la Belgique toute proches». Avec une fréquentation des sites qui varie bien entendu en fonction des jours et de la météo. D'ici peu, les renforts d'étudiants qui viendront pour l'été travailler pour le compte du parc seront des assistants bienvenus sur le large domaine qu'il doit couvrir. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour sensibiliser les particuliers au cancer de la peau et les protéger cet été, la Fondation cancer a implanté dix distributeurs d'écran total dans huit communes du Grand-Duché. Résidents et touristes peuvent s'y approvisionner gratuitement dès ce vendredi et jusqu'en septembre.
conférence de presse - Stations de crème solaire gratuite au Luxembourg - Fondation Cancer - Hesperange -  - 11/06/2021 - photo: claude piscitelli
Sur les 700.000 vouchers de 50 euros de réduction pour une nuitée touristique, seuls 116.000 ont été utilisés. Entre weekends, jours fériés et approche des vacances d'été, c'est le moment de remettre la main dessus.
10.05.2021, Niedersachsen, Norderney: Eine Touristin steht nach Ankunft der Fähre mit ihrem Koffer an einer Bushaltestelle am Fährhafen der Insel. Hotels, Ferienwohnungen und andere Quartiere in niedersächsischen Regionen mit einer Sieben-Tage-Inzidenz unter 100 dürfen wieder Gäste empfangen. Buchen können zunächst nur Menschen aus Niedersachsen. Foto: Hauke-Christian Dittrich/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le ministère du Tourisme a présenté ce jeudi sa nouvelle campagne «Lëtzebuerg, dat ass Vakanz» visant à promouvoir le Grand-Duché. Sept projets devraient animer la période estivale.
HANDOUT - Zum Themendienst-Bericht von Andreas Drouve vom 14. Mai 2019: Unterwegs auf vier Rädern: Radler steuern an der Charente entlang. Foto: Sébastien Laval/Charentes Tourisme/dpa-tmn - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit dem genannten Text und nur bei vollständiger Nennung des vorstehenden Credits - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Le "plus grand chantier en matière d'eau potable jamais réalisé au Luxembourg" voit ses coûts augmenter de 25% par rapport à la dépense prévue. Etat et communes devront se diviser une note de 207 millions d'euros.
wahlen