Changer d'édition

La hausse des contaminations au covid-19 se poursuit
Luxembourg 4 min. 16.06.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

La hausse des contaminations au covid-19 se poursuit

Six nouvelles admissions à l'hôpital ont été enregistrées entre le 6 et le 12 juin. Mais une seule personne se trouve encore aux soins intensifs.
Pandémie au Luxembourg

La hausse des contaminations au covid-19 se poursuit

Six nouvelles admissions à l'hôpital ont été enregistrées entre le 6 et le 12 juin. Mais une seule personne se trouve encore aux soins intensifs.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 16.06.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

La hausse des contaminations au covid-19 se poursuit

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Depuis début juin, on constate un rebond de l'épidémie au Grand-Duché. 46% de nouvelles infections ont été enregistrées en plus entre le 6 et le 12 juin, par rapport à la semaine précédente.

Une première tendance à la hausse se dessinait début juin en ce qui concerne les nouvelles contaminations au covid-19. Elle semble se confirmer. Alors que le masque est tombé depuis ce mardi dans les bus et les trains, et que le régime 3G dans les hôpitaux et les maisons de retraite vient d'être aboli, il semblerait que l'épidémie de coronavirus connaisse un nouveau rebond. C'est le cas également dans d'autres pays européens.


Les contaminations au covid-19 repartent à la hausse
Entre le 30 mai et le 5 juin, les nouvelles infections au coronavirus étaient 65% plus nombreuses que la semaine précédente. Plusieurs indicateurs repassent également au rouge, selon le dernier rapport hebdomadaire de la Santé.

La première semaine de juin, près de 2.000 personnes (1.934) avaient été testées positives au coronavirus. Pour la semaine du 6 au 12 juin, ce nombre passe à 2.824. Soit une augmentation de 46% des nouvelles infections. Le nombre de tests PCR est lui aussi en hausse. De 8.212 la semaine précédente, il grimpe à 9.289.

En date du 12 juin, 5.001 personnes avaient une infection active au covid-19, contre 3.354 sept jours plus tôt. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives diminue et passe en dessous de la barre des 39,4 ans.

Un seul décès

Par contre, si les contaminations sont plus nombreuses, on déplore moins de décès entre le 6 et le 12 juin que la semaine précédente. Une personne de 82 ans est décédée des suites d'une infection au coronavirus.

Au niveau des hospitalisations, on constate une légère augmentation en ce qui concerne les admissions de patients covid-19 positif confirmés dans les hôpitaux. Six sont entrés dans l'unité de soins normaux la semaine du 6 au 12 juin, contre 3 la semaine précédente. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés est passé à deux. Au total, en date du 12 juin, 12 personnes étaient hospitalisées après avoir contracté une infection au covid-19. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est de 55 ans.

Le taux de reproduction effectif du virus a ,quant à lui, diminué par rapport à la première semaine de juin, passant de 1,26 à 1,21. Ce qui n'est pas le cas du taux de positivité des tests effectués (sur ordonnance ou via le contact tracing). Celui-ci est passé de 23,55% à 30,40%.

Le taux d'incidence progresse

Le taux d'incidence continue également sa tendance haussière, atteignant 438 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 300 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente. Le taux est en augmentation dans tous les groupes d'âge sauf chez les 85 ans ou plus (-29%).


Les sous-variants d'Omicron font craindre une nouvelle vague
BA.4, BA.5: dans la famille Omicron, ces deux membres sont soupçonnés de contribuer, avec de moindres gestes barrières, à une remontée des contaminations dans plusieurs pays européens, après l'Afrique du Sud et le Portugal.

Comme pour la première semaine de juin, la plus grande augmentation est enregistrée chez les 0-14 ans (+87%). C'est dans la catégorie des 30-44 ans qu'on retrouve le taux d’incidence le plus élevé (714 cas pour 100.000 habitants).

Le cercle familial reste toujours la source la plus fréquente de contaminations (30%) suivi par les voyages à l'étranger (17%) et l'éducation (8%).

1.586 doses administrées en une semaine

En parallèle, la campagne de vaccination se poursuit, même si le rythme est plus lent depuis un certain nombre de semaines déjà. Entre le 6 et le 12 juin, 1.586 doses ont été administrées. En date du 13 juin, 1.283.839 doses avaient été injectées. 

473.684 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 78,8% par rapport à la population vaccinable (donc la population des cinq ans et plus).

Le centre Hall Victor Hugo fermera le 2 juillet

Le ministère de la Santé a annoncé la semaine dernière que le centre de vaccination Hall Victor Hugo fermerait provisoirement ses portes à partir du 2 juillet prochain. C'était le dernier centre à encore vacciner la population, en plus du Impf-Bus, qui poursuit quant à lui sa tournée. Pour compenser cette fermeture, ce dernier fera d'ailleurs des passages plus fréquents. Toutes les informations à ce sujet sont communiquées sur www.impfen.lu.

La vaccination se fait sans rendez-vous, mais il faut vous munir de votre carte d'identité et de votre carte CNS. Le type de vaccination proposée est la primo vaccination et le booster.


Les personnes non vaccinées devront toujours présenter un test négatif pour pouvoir entrer en Suisse.
Le sous-variant BA.5 représente un quart des infections
Tandis que le nombre de cas positifs au Covid-19 repart à la hausse, Paulette Lenert, ministre de la Santé, rapporte que le sous-variant BA.5 d'Omicron a représenté un quart des infections au cours de la dernière semaine du mois de mai.

Le rebond des contaminations se constate également dans les eaux usées des 13 stations d'épuration analysées au cours de la semaine du 6 au 12 juin, où une légère augmentation du flux de SARS-CoV-2 a été enregistrée. Un résultat qu'il faut à nouveau interpréter avec prudence. 

Au niveau régional, les données sont un peu plus disparates avec d'importantes augmentations des flux de SARS-CoV-2 dans certaines stations d'épuration (Pétange, Schifflange, Troisvierges, Wiltz) et des diminutions dans d'autres (Echternach, Beggen).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Entre le 30 mai et le 5 juin, les nouvelles infections au coronavirus étaient 65% plus nombreuses que la semaine précédente. Plusieurs indicateurs repassent également au rouge, selon le dernier rapport hebdomadaire de la Santé.
Malgré la levée des dernières restrictions et une situation sanitaire favorable, il s'agit du meilleur moyen, pour le groupe d'experts, de passer l'automne de la manière la plus sereine possible.
A vaccine syringe and vial